Pediapharm Inc.
TSX CROISSANCE : PDP

Pediapharm Inc.

28 juin 2017 08h00 HE

Pediapharm annonce ses résultats financiers audités annuels, entreprend sa première année fiscale avec trois nouveaux produits

Hausse de 155% du total des produits des activités ordinaires du quatrième trimestre

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 28 juin 2017) -

N'EST PAS DESTINÉ À LA DISTRIBUTION AUX AGENCES DE PRESSE AMÉRICAINES NI À LA DIFFUSION AUX ÉTATS-UNIS

Pediapharm inc. (la « société » ou « Pediapharm ») (TSX CROISSANCE:PDP) a le plaisir d'annoncer le dépôt de ses résultats financiers audités annuels pour son exercice clos le 31 mars 2017. Ils ont été établis conformément aux Normes internationales d'information financière (« IFRS ») et tous les montants sont en dollars canadiens.

FAITS SAILLANTS DE L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2017

Pour le trimestre clos le 31 mars 2017, le total des produits des activités ordinaires a atteint 1 658 788 $ (650 320 $ pour le trimestre clos le 31 mars 2016), soit une hausse de 155 % qui comprend notamment :

  • une hausse de 41 % des produits tirés de NYDAMD;
  • une hausse de 22 % des produits tirés de la suspension de naproxen;
  • les produits des activités ordinaires tirés de RupallMC, lancé à la fin de janvier 2017, ont été conformes à l'estimation de la direction.

Pour l'exercice clos le 31 mars 2017, le total des produits des activités ordinaires a atteint 6 207 139 $ (3 750 236 $ pour l'exercice clos le 31 mars 2016), soit une hausse de 66 % qui comprend notamment :

  • une hausse de 29 % des produits tirés de NYDAMD;
  • une hausse de 67 % des produits tirés de la suspension de naproxen;
  • les produits des activités ordinaires tirés de RelaxaMC, ajouté au portefeuille de la société à la fin de septembre 2016, qui ont été conformes à l'estimation de la direction, soit environ 3 M$ sur une base annuelle;
  • les produits des activités ordinaires tirés de RupallMC, lancé à la fin de janvier 2017, ont été conformes à l'estimation de la direction.

En mai 2017, la société a réalisé un placement privé sans courtier de 5 000 000 $ en fiducie avec un souscripteur qui appartient à M. Gérard Leduc, dirigeant de renommée mondiale du secteur pharmaceutique.

Un fonds de roulement net de la société supérieur à 3 490 000 $. Sur une base pro forma, le fonds de roulement de la société dépasserait 8 000 000 $, compte tenu du financement par capitaux propres.

L'ajout de RelaxaMC dans le portfolio de la société en septembre 2016.

Le lancement commercial de RupallMC en janvier 2017. La direction est très heureuse des résultats préliminaires de ce lancement.

Le lancement commercial d'OtixalMC en mai 2017.

Depuis janvier 2017, les analystes de Mackie Research Capital Corporation assurent la couverture de Pediapharm.

La société détient à présent plus de 2,1 M$ en immobilisations incorporelles en raison de contrats de distribution et d'homologation qu'elle a conclus depuis ses débuts. De ce montant, environ 1,9 M$ se rapporte aux produits RupallMC, OtixalMC et CuvposaMC qui n'ont pas commencé à générer des produits significatifs du fait de leur lancement récent ou, dans le cas de Cuvposa, de l'étude en cours du dossier par Santé Canada.

« Au cours de l'exercice, nous avons atteint des jalons importants dont l'approbation commerciale de deux nouveaux médicaments (RupallMC et OtixalMC) et l'ajout de RelaxaMC dans notre portfolio de produits. Tel que nous l'avons précédemment mentionné, l'infrastructure de Pediapharm a été élaborée de façon à soutenir une croissance considérable, comme en témoigne la progression annuelle de 66 % de nos revenus, qui s'est accompagnée d'une hausse de seulement 1 % des frais de vente et d'administration », a déclaré M. Sylvain Chrétien, président et chef de la direction de Pediapharm. « Pour l'année fiscale actuellement en cours, notre plan consiste, de par l'addition de ces 3 nouveaux produits, à maintenir un rythme de croissance élevée de nos revenus tout en limitant la hausse reliée aux charges d'exploitations. C'est ainsi que nous prévoyons dégager des flux de trésorerie d'exploitation positifs dans un avenir rapproché ».

La priorité de la société reste l'exécution de son plan commercial au moyen des produits existants, notamment NYDAMD, traitement révolutionnaire des poux de tête et de leurs œufs. NYDAMD, qui a dégagé des produits de quelque 4 200 000 $ pour l'exercice 2017 et qui devrait générer des produits dépassant 5 000 000 $ pour l'exercice 2018, recèle un potentiel qui devrait porter les produits des activités ordinaires à un sommet annuel d'ici deux ans, soit entre 6 000 000 $ et 8 000 000 $ (données d'IMS et estimation de la direction).

Seulement avec NYDAMD, la suspension de naproxen et RelaxaMC, la société a confiance qu'elle pourra générer des produits des activités ordinaires d'environ 8,5 M$ au cours de l'exercice 2018 (exercice qui se terminera le 31 mars 2018). Ce chiffre ne tient pas compte des produits des activités ordinaires tirés du lancement de nouveaux produits. Pour les prochains trimestres, la direction a pour objectif de continuer à optimiser les investissements associés au lancement de RupallMC et d'OtixalMC tout en maintenant un bilan solide. RupallMC n'a été lancé qu'à la fin de janvier 2017, mais la direction surveille de près les indicateurs clés de performance (« ICP ») comme le nombre de médecins qui prescrivent RupallMC, et elle est très satisfaite des résultats jusqu'à présent. Ces résultats préliminaires, de même que la rétroaction positive continue des leaders d'opinion en matière d'allergies, confirment l'estimation de la direction selon laquelle les ventes annuelles de RupallMC pourraient atteindre un sommet annuel compris entre 8 M$ et 10 M$ d'ici 5 ou 6 ans. En ce qui concerne OtixalMC, qui a été lancé à la mi-mai 2017, la société estime que les ventes annuelles pourraient atteindre un sommet de 4 M$ d'ici 5 ou 6 ans.

Vu la robustesse de l'infrastructure en place de la société, la direction estime que les hausses des frais de vente et d'administration resteront minimes, et ce, en dépit de la forte croissance des produits des activités ordinaires qu'elle prévoit au cours des prochains exercices.

Pediapharm détient un portefeuille de produits issus de contrats d'exclusivité qui, selon la direction, permettra à la société de réaliser son objectif de générer des produits des activités ordinaires annuels de 25 000 000 $ à 30 000 000 $ d'ici les cinq ou six prochaines années. Cette prévision relative au sommet des ventes s'appuie sur les données d'IMS et l'estimation de la direction d'après la part de marché occupée par chaque produit. Le tableau suivant présente le sommet prévu des ventes des principaux produits :

PRODUIT INDICATION SOMMET PRÉVU DES VENTES ANNUELLES
($ CA)
2), 3)
DATE DE LANCEMENT RÉELLE OU ESTIMÉE
NYDAMD Traitement des poux de tête 6-8 M$ 2012
RelaxaMC Constipation occasionnelle 4-6 M$ Acquis par Pediapharm en septembre 2016
Suspension de naproxen Arthrite juvénile -douleurs 1-2 M$ Lancé à nouveau par Pediapharm en mars 2015
Rupatadine (RupallMC) Symptômes d'allergie - urticaire 8-10 M$ Janvier 2017
Cetraxal-Plus (OtixaMC) Infection d'oreille 4 M$ Mai 2017
CuvposaMC1) Salivation excessive -paralysie cérébrale 5 M$ À L'ÉTUDE PAR SC -
Date d'approbation estimée : déc. 20174)
TOTAL 28-35 M$
1) Approbation de Santé Canada requise pour la licence canadienne.
2) Sommet prévu des ventes annuelles généralement atteint dans les 5 à 7 ans suivant le lancement du produit.
3) D'après les données de marché (IMS) et les estimations de la direction.
4) D'après les délais d'approbation des dossiers soumis à l'examen de Santé Canada.

Pediapharm étant maintenant dotée d'un solide portefeuille de produits, montré ci-dessus, pour lesquels la totalité des investissements d'ordre réglementaire ont déjà été réalisés, la stratégie de développement fondamentale de la société s'est récemment centrée sur l'acquisition de produits déjà mis en marché et sur la copromotion de produits déjà homologués au Canada. Le principal objectif de cette stratégie est d'assurer la rentabilité rapidement tout en attendant la décision de Santé Canada concernant CuvposaMC, laquelle devrait être rendue avant octobre 2017. Parallèlement, Pediapharm continuera d'évaluer d'autres contrats de licences exclusives (méthode communément appelée « homologation ») ainsi que des possibilités d'acquisition de produits.

En somme, la société jouit d'une excellente situation de trésorerie qui lui permettra de mettre en œuvre son plan commercial, notamment les récents lancements de RupallMC en janvier 2017 et de OtixalMC en mai 2017. Par ailleurs, Pediapharm s'attend à ce que la forte croissance des produits des activités ordinaires tirés de la vente des autres produits de marque de Pediapharm comme NYDAMD, la suspension de naproxen et RelaxaMC se poursuive. La direction estime que la progression prévue des produits des activités ordinaires et la stabilité des charges d'exploitation permettront à la société de dégager des flux de trésorerie d'exploitation positifs pour l'exercice qui se terminera le 31 décembre 2019. En parallèle, la société évalue actuellement des acquisitions de produits potentielles dans le but d'accélérer la réalisation de sa stratégie visant à générer des flux de trésorerie positifs à l'intérieur d'un court laps de temps. Pediapharm est une société en pleine croissance dans le secteur pharmaceutique des produits spécialisés à marge élevée, et lorsque des occasions d'alimenter cette croissance se présentent, elle peut mobiliser des capitaux supplémentaires en fonction du financement et de la flexibilité nécessaires.

ANALYSE DES RÉSULTATS D'EXPLOITATION DE L'EXERCICE CLOS LE 31 MARS 2017

PRODUITS DES ACTIVITÉS ORDINAIRES

Pour le trimestre clos le 31 mars 2017, le total des produits des activités ordinaires a atteint 1 658 788 $, contre 650 320 $ pour le trimestre clos le 31 mars 2016, ce qui représente une croissance de 155 %. Les produits des activités ordinaires tirés de NYDAMD ont augmenté de 41 % et les produits des activités ordinaires tirés de la suspension de naproxen, de 22 %. Le trimestre clos le 31 mars 2017 comprend aussi les produits des activités ordinaires tirés de RelaxaMC par suite de la transaction du 19 septembre 2016, lesquels ont été conformes à l'estimation de la direction. Pour l'exercice clos le 31 mars 2017, le total des produits des activités ordinaires s'est élevé à 6 207 139 $, comparativement à 3 750 236 $ pour l'exercice clos le 31 mars 2016, ce qui représente une progression de 66 %. Les produits des activités ordinaires tirés de NYDAMD ont augmenté de 29 % pour s'établir à environ 4 200 000 $, ce qui est conforme à l'estimation de la direction et aux plus récentes données d'IMS qui montrent une hausse annuelle de 35 % (MAT - décembre 2016). Les produits des activités ordinaires tirés de la suspension de naproxen de Pediapharm ont augmenté de 67 %. Les produits des activités ordinaires tirés de RelaxaMC par suite de la transaction du 19 septembre 2016 sont conformes à l'estimation de la direction, soit environ 3 000 000 $ par année.

MARGE BRUTE

Aux fins de la comparaison des périodes, en plus de considérer la marge brute en dollars, il est également pertinent d'examiner la marge brute exprimée en pourcentage des produits des activités ordinaires. Comme aucun coût des ventes ne se rapporte aux produits des activités ordinaires tirés des commissions, les pourcentages de marge brute qui suivent sont calculés d'après le coût des ventes et les produits des activités ordinaires liés aux produits seulement. En plus du coût réel des matières premières et des redevances versées aux partenaires, la marge brute est influencée par l'amortissement des actifs générateurs de produits des activités ordinaires, les provisions pour articles éventuellement retournés ainsi que les charges d'entreposage et de logistique.

Pour le trimestre clos le 31 mars 2017, la marge brute s'est élevée à 712 385 $, ce qui représente une hausse de 71 % (416 672 $ pour le trimestre clos le 31 mars 2016). Pour l'exercice clos le 31 mars 2017, la marge brute a atteint 3 428 746 $, ce qui représente une hausse de 40 % (2 454 237 $ pour l'exercice clos le 31 mars 2016).

La marge brute exprimée en pourcentage des produits des activités ordinaires s'est établie à 58 % (70 % pour l'exercice clos le 31 mars 2016). Ce recul de la marge brute en pourcentage est lié à RelaxaMC. En plus du fait que la marge brute est moins élevée en raison de la catégorie de produits dont il fait partie, des charges non récurrentes ont été engagées dans le cadre du passage de RelaxaMC à Pediapharm et deux nouvelles unités de gestion de stock (« UGS » ou sku) de RelaxaMC ont été ajoutées au cours du trimestre clos le 31 mars 2017. Au fil du temps, vu la croissance attendue des produits des activités ordinaires provenant de NYDAMD, de RupallMC et d'OtixalMC, RelaxaMC représentera une plus faible proportion des produits des activités ordinaires et, de ce fait, la direction s'attend à ce que la marge brute totale exprimée en pourcentage des produits des activités ordinaires s'améliore pour finalement s'établir entre 60 % et 70 %.

FRAIS DE VENTE ET D'ADMINISTRATION

Pour le trimestre clos le 31 mars 2017, les frais de vente et d'administration se sont chiffrés à 1 871 811 $ (1 763 543 $ pour le trimestre clos le 31 mars 2016). Pour l'exercice clos le 31 mars 2017, les frais de vente et d'administration ont augmenté de 53 084 $ pour s'établir à 6 803 665 $ (6 750 581 $ pour l'exercice clos le 31 mars 2016). Les charges d'ordre réglementaire liées aux dossiers soumis à Santé Canada pour RupallMC et OtixalMC ont diminué sensiblement par rapport à l'exercice précédent, mais la société a effectué des investissements importants à l'appui du lancement commercial de RupallMC en janvier 2017 et d'OtixalMC en mai 2017. Ces investissements, préalables aux lancements et dans le cadre de ceux-ci, comprennent l'établissement d'un conseil consultatif formé de leaders d'opinion dominants au Canada, un colloque médical, une formation approfondie ainsi que l'achat de données externes (IMS) afin de mieux comprendre la dynamique du marché et d'assurer le succès des lancements.

Vu la robustesse de l'infrastructure en place de la société, la direction estime que les hausses des frais de vente et d'administration resteront minimes, et ce, en dépit de la forte croissance des produits des activités ordinaires qu'elle prévoit au cours des prochains exercices.

AUTRES PRODUITS

La société n'a comptabilisé aucun montant au titre des autres produits pour le trimestre clos le 31 mars 2017. Au cours du trimestre clos le 31 mars 2016, la société a vendu ses droits américains sur la suspension de naproxen dans le cadre d'une transaction évaluée à environ 4,25 M$ US (la « transaction »). Les modalités financières relatives à la transaction prévoyaient notamment le versement par l'acquéreur d'un paiement inconditionnel de 2,25 M$ US en trésorerie (3 134 249 $), qui a été reçu à la clôture et a été comptabilisé dans les autres produits. Au cours de l'exercice clos le 31 mars 2017, la société a reçu le deuxième et dernier paiement de 2 M$ US en trésorerie (2 570 200 $) découlant de la vente des droits américains sur la suspension de naproxen dans le cadre d'une transaction évaluée à environ 4,25 M$ US.

RÉSULTAT D'EXPLOITATION

Pour le trimestre clos le 31 mars 2017, la société a inscrit une perte d'exploitation de 1 117 704 $, en comparaison d'un bénéfice d'exploitation de 1 910 221 $ pour le trimestre clos le 31 mars 2016. Au cours du trimestre clos le 31 mars 2016, la société a bénéficié de la vente susmentionnée de ses droits sur la suspension de naproxen, qui a eu une incidence positive de 3 134 249 $. Pour l'exercice clos le 31 mars 2017, la société a inscrit une perte d'exploitation de 789 545 $, contre 1 339 717 $ pour l'exercice clos le 31 mars 2016. L'augmentation des produits des activités ordinaires et la stabilité des frais de vente et d'administration ont contribué à générer une amélioration de 1 114 221 $ par rapport à l'exercice clos le 31 mars 2016. Pour les deux exercices, la société a bénéficié de la vente susmentionnée de ses droits sur la suspension de naproxen. La transaction a eu une incidence positive de 2 570 200 $ pour l'exercice clos le 31 mars 2017 en comparaison de 3 134 249 $ pour l'exercice clos le 31 mars 2016.

RÉSULTAT NET

La société a inscrit une perte nette de 1 388 613 $ pour le trimestre clos le 31 mars 2017, en comparaison d'un bénéfice net de 1 537 383 $ pour le trimestre clos le 31 mars 2016. Pour l'exercice clos le 31 mars 2017, la perte nette s'est établie à 1 831 887 $, contre une perte nette 2 299 294 $ pour l'exercice clos le 31 mars 2016. Pour les deux périodes, la différence entre la perte d'exploitation et la perte nette est principalement attribuable aux charges financières de quelque 1 000 000 $. La majeure partie de ces charges financières sont liées au placement privé, le 31 mars 2015, de débentures convertibles garanties et de bons de souscription d'actions de la société pour un produit brut total de 5 500 000 $.

31 mars
2017
(trimestre)
31 mars
2016
(trimestre)
31 mars
2017
(exercice)
31 mars
2016
(exercice)
Produits des activités ordinaires tirés des produits 1 642 538 $ 571 570 $ 5 951 474 $ 3 504 696 $
Produits des activités ordinaires tirés des commissions 16 250 78 750 255 665 245 540
Total des produits des activités ordinaires 1 658 788 650 320 6 207 139 3 750 236
Marge brute 712 385 416 672 3 428 746 2 454 237
Frais de vente et d'administration 1 871 811 1 763 543 6 803 665 6 750 581
Autres produits - 3 134 249 2 570 200 3 134 249
Résultat d'exploitation (1 117 704 ) 1 910 221 (789 545 ) (1 339 717 )
Résultat net (1 388 613 ) 1 537 383 (1 831 887 ) (2 299 294 )
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation (747 391 ) 1 731 941 (1 258 273 ) (1 286 300 )
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement (127 284 ) (124 787 ) (442 124 ) (659 127 )
Flux de trésorerie liés aux activités de financement 378 (1 119 ) - 88 151

À propos de Pediapharm

Pediapharm est la seule entreprise pharmaceutique canadienne spécialisée en pédiatrie. Elle a pour mission de commercialiser des produits pédiatriques novateurs visant à améliorer la santé et le bien-être des enfants au Canada. Depuis sa création en 2008, Pediapharm a conclu de nombreux accords commerciaux avec des partenaires du Canada et d'autres pays. Son portfolio de produits innovateurs compte notamment NYDAß┤╣ß┤░, un traitement révolutionnaire des poux de tête; EpiCeramß┤╣ß┤░, une crème non stéroïdienne pour le traitement de l'eczéma; la suspension de naproxen, utilisée dans le traitement de la douleur et de l'inflammation causées par diverses affections, dont l'arthrite juvénile; RupallMC, une innovation dans le traitement médical des allergies avec un mode d'action unique; les gouttes auriculaires OtixalMC, qui sont les premières et les seules fabriquées à partir d'une combinaison d'antibiotique et de stéroïde offertes en doses unitaires stériles sans agent de conservation; ainsi que CuvposaMC, pour la sialorrhée grave, qui est présentement sous réserve de l'approbation de Santé Canada.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs et d'autres énoncés qui ne sont pas des faits historiques, incluant les commentaires de l'équipe de direction par rapport à l'utilisation du produit brut du placement, ainsi que les délais pour recevoir les approbations règlementaires requises. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes et à des hypothèses qui pourraient donner lieu à des résultats très différents des résultats visés et des résultats ou événements prévus dans ces énoncés prospectifs. Par conséquent, les investisseurs sont avisés qu'ils ne doivent pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse sont formulés à la date de publication. À moins d'y être tenue selon les lois applicables, la Société nie expressément toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, que ce soit à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou autrement. L'information prospective reflète les attentes ou croyances actuelles de la Société selon les renseignements qu'elle détient à ce jour, et ces renseignements sont fondés sur différentes hypothèses et assujettis à des risques et incertitudes décrits plus amplement aux pages 35 à 41 de la circulaire d'information de la direction de Chelsea Acquisition Corporation du 12 novembre 2013 qui peut être consultée sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com, ainsi qu'aux autres risques découlant du fait qu'elle est une entreprise pharmaceutique spécialisée.

La Bourse de croissance TSX. et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) ne peuvent être tenus responsables de l'exactitude ou de la véracité du présent document.

Renseignements