Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

18 mai 2016 08h15 HE

Perspectives du marché de l'habitation pour 2016 et 2017, RMR de Montréal

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 18 mai 2016) - Selon le rapport Perspectives du marché de l'habitation du deuxième trimestre de 2016 publié par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre de mises en chantier d'habitations dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal se situera entre 16 000 et 18 000 en 2016 et entre 15 200 et 18 200 en 2017. Pour ce qui est des ventes Centris®, elles se chiffreront entre 38 500 et 40 500 cette année et entre 39 000 et 42 000 l'an prochain.

Après s'être maintenu autour de 18 700 en 2015, le nombre de mises en chantier connaîtra une légère baisse de régime cette année; il devrait se situer entre 16 000 et 18 000. Tout comme l'an passé, les mises en chantier de logements locatifs continueront d'être soutenues cette année. « Avec l'essoufflement du marché de la copropriété, certains constructeurs se sont mis à la recherche d'autres débouchés, et les faibles taux d'inoccupation des immeubles locatifs récents semblent indiquer la présence d'une certaine demande d'unités modernes. La construction de complexes pour personnes âgées devrait aussi demeurer importante en 2016 », explique Geneviève Lapointe, chef analyste, analyse de marché à la SCHL. Du côté de la copropriété, le nombre d'unités neuves et existantes invendues sur le marché demeurera à un niveau relativement élevé. Ainsi, les besoins en nouvelles unités resteront limités en 2016.

En 2017, les mises en chantier devraient se chiffrer entre 15 200 et 18 200. L'abaissement du nombre minimum de mises en chantier prévues (15 200 en 2017, contre 16 000 en 2016) reflète essentiellement le fait qu'il est probable qu'un nombre moins élevé d'appartements locatifs et de copropriétés seront entamés dans le grand Montréal.

Pour sa part, le nombre de ventes Centris® se situera dans un intervalle allant de 38 500 à 40 500 (il était de 37 900 en 2015). Cette hausse de la demande s'expliquera en partie par la croissance de l'emploi dans la RMR ainsi que par les faibles taux hypothécaires, qui ne devraient pas augmenter d'ici la fin de l'année. « La demande étant en hausse et l'offre, en baisse, les conditions de marché se resserreront. Ce resserrement sera tel que le prix moyen global affichera des gains allant de +1,7 à +3,2 % et atteindra un niveau se situant entre 343 000 et 348 000 $ », ajoute Mme Lapointe.

En 2017, la hausse des ventes continuera de permettre à l'offre de se résorber, et les conditions de marché continueront de se resserrer. Cependant, le marché de la copropriété devrait toujours être à l'avantage des acheteurs. Le marché de la maison unifamiliale et du plex aura tendance à favoriser de plus en plus les vendeurs dans certains secteurs de la RMR.

Enfin, sur le marché locatif, le taux d'inoccupation demeurera élevé en 2016 et 2017 et atteindra 4,3 et 4,7 %, respectivement, car l'offre progressera à un rythme plus rapide que la demande sur l'horizon prévisionnel.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et de l'information aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à www.schl.ca ou suivez-nous sur Twitter, YouTube, LinkedIn et Facebook.

Données supplémentaires disponibles sur demande

(Also available in English)

Un tableau est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/1055315f.pdf

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Catherine Léger
    514-283-7972
    cleger@schl.ca