Petro-Canada
NYSE : PCZ
TSX : PCA

Petro-Canada

01 mars 2005 23h59 HE

Petro-Canada renforce sa stratégie de croissance des sables pétrolifères

Petro-Canada devient partenaire à hauteur de 60 % dans le projet Fort Hills

UTS s'assure d'un partenaire pour la mise en valeur

CALGARY--(CCNMatthews - le 1 mars) - Petro-Canada a annoncé aujourd'hui qu'elle a conclu une entente pour devenir un partenaire dans le projet d'exploitation par procédé minier des sables pétrolifères Fort Hills, actuellement détenu par UTS Energy Corporation (UTS). En vertu des modalités de cette entente qui a été approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés, Petro-Canada détiendra une participation de 60 % et devient l'exploitant du projet. UTS détiendra la participation restante de 40 %. Pour acquérir sa participation, Petro-Canada financera 75 % de la part d'UTS sur la prochaine tranche de capital de développement de un milliard de dollars, soit 300 millions $.

"Cette acquisition s'appuie sur l'expérience de Petro-Canada relativement aux sables pétrolifères et renforce notre stratégie de croissance, a déclaré Ron Brenneman, président et chef de la direction de Petro-Canada. L'exploitation des sables pétrolifères intégrée à la valorisation offre des décennies de production importante et des rendements élevés. Le projet Fort Hills comporte une concession minière de grande qualité pour laquelle une approbation réglementaire a déjà été obtenue et il pourra être mis en service d'ici la fin de la décennie."

"L'ajout d'un partenaire du calibre de celui de Petro-Canada permet à notre projet de franchir un grand pas, a affirmé Will Roach, président et chef de la direction d'UTS. Petro-Canada apporte aussi son expertise dans la valorisation, en plus de la capacité financière et des compétences en gestion de projet que nous recherchions dans un partenaire. Ensemble, nous réaliserons un projet exceptionnel qui sera avantageux pour toutes les parties intéressées."

UTS détient actuellement un bloc de concessions de sables pétrolifères au nord de Fort McMurray et possède un plan pour la mise en valeur de 2,8 milliards de barils de ressource de bitume. L'approbation de l'Alberta Energy and Utilities Board relativement à un nouveau projet de valorisation des sables pétrolifères a déjà été obtenue. Il s'agit d'un actif à long terme qui ne présente aucun risque sur le plan de l'exploration et qui possède un potentiel de mise en valeur important avec des investissements supplémentaires. Les plans actuels prévoient au départ la mise en valeur de la mine pour une production de 50 000 barils par jour et l'usine de traitement correspondante. Les phases de mise en valeur subséquentes permettraient de porter la production de bitume jusqu'à 190 000 barils par jour et de l'intégrer à la valorisation. Petro-Canada assumant le rôle d'exploitant, les partenaires étudieront différentes options, incluant des travaux d'exploitation minière initiaux de 100 000 barils par jour, avant de décider du plan final de valorisation.

"Pour Petro-Canada, ce partenariat cadre parfaitement avec sa stratégie qui est d'ajouter des réserves de longue durée à son portefeuille actuel, a indiqué M. Brenneman. Il s'inscrit dans nos plans et nos capacités en matière de sables pétrolifères, ajoutant une production et des revenus futurs considérables à l'intérieur d'une période qui concorde avec celle de la série de projets qui sont en cours actuellement. Nous sommes impatients de mettre à profit nos 25 années d'expérience pour faire de Fort Hills un projet de mise en valeur de premier rang."

Petro-Canada détient une participation de 12 % dans Syncrude, le plus important projet d'exploitation et de valorisation de sables pétrolifères dans le monde. La Société est aussi propriétaire et exploitante de l'usine de traitement de sables pétrolifères in situ de MacKay River. En vertu des plans actuels, il sera possible d'accroître considérablement la production des Sables pétrolifères de Petro-Canada, qui est actuellement de presque 50 000 barils par jour. Petro-Canada a aussi entrepris un programme de conversion majeur de sa raffinerie d'Edmonton pour pouvoir traiter exclusivement des charges d'alimentation issues de sables pétrolifères.

La transaction est soumise à toutes les approbations règlementaires et gouvernementales applicables.

Scotia Capitaux Inc. a agi à titre de conseiller financier de Petro-Canada relativement à cette transaction.

Petro-Canada est l'une des plus importantes sociétés pétrolières et gazières du Canada, exerçant des activités à la fois dans les secteurs d'amont et d'aval de l'industrie au Canada et à l'échelle internationale. Ses actions ordinaires sont négociées à la Bourse de Toronto sous le symbole PCA et à la Bourse de New York sous le symbole PCZ.


    Avis de conférence téléphonique et de conférence de presse

    Petro-Canada tiendra une conférence téléphonique pour discuter de cette
transaction avec les investisseurs et les analystes à la date ci-dessous :

    Date : Le mardi 1er mars 2005

    Heure : 6 h (HNR) / 8 h (HNE)

       -  Analystes et investisseurs : composer le 1 800 478-9326 ou le
          (416) 695-5801 (Amérique du Nord); le (416) 695-5801
          (International) à 5 h 50 (HNR)

       -  Diffusion seulement : 1 800 377-0758 à 5 h 50 (HNR)

       -  Rediffusion : 1 800 408-3053 ou le (416) 695-5800
          (code : 3143899 suivi du carré)

    Petro-Canada tiendra aussi une conférence de presse pour discuter de
cette transaction avec les médias :

    Date : Le mardi 1er mars 2005

    Heure : 9 h 30 (HNR) / 11 h 30 (HNE)

    Endroit : Salle Athabasca
              Centre Petro-Canada - Tour Ouest
              28e étage
              150 - 6th Avenue SW
              Calgary (Alberta)

    Veuillez vous inscrire dès votre arrivée. Les médias peuvent aussi
joindre la conférence par téléphone (voir les détails ci-dessous) :

       -  Numéro à composer pour les médias : 1 (877) 211-7911 à 9 h 30 (HNR)

       -  Rediffusion : 1 800 408-3053 ou le (416) 695-5800
          (code : 3143932 suivi du carré)

NOTES JURIDIQUES ET RENSEIGNEMENTS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des déclarations prospectives. De telles déclarations se reconnaissent généralement à la terminologie utilisée, comme "planifier", "prévoir", "avoir l'intention de", "s'attendre à", "estimer", "budgéter" ou d'autres expressions similaires. Ces déclarations prospectives comprennent, sans s'y limiter, des références aux dépenses en immobilisations et aux autres dépenses futures; aux plans de forage; aux activités de construction; au dépôt de plans de mise en valeur; aux activités sismiques; aux marges de raffinage; aux niveaux de production de pétrole et de gaz et aux sources de croissance de ceux-ci; aux résultats des activités d'exploration et aux dates d'ici lesquelles certaines zones pourraient être mises en valeur ou en production; aux débits des établissements de détail; aux coûts préalables à la production et aux coûts d'exploitation; aux estimations des réserves; à la durée de vie des réserves; à la capacité d'exporter du gaz naturel; et aux questions environnementales. Ces déclarations prospectives sont soumises à des risques et à des incertitudes connus et inconnus ainsi qu'à d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, réalisations et niveaux d'activité réels diffèrent de façon importante de ceux qui sont exprimés ou suggérés par de telles déclarations. Ces facteurs comprennent, sans s'y limiter : les conditions générales de l'économie, des marchés et des affaires; la capacité de l'industrie; les mesures concurrentielles prises par d'autres sociétés; les fluctuations des prix du pétrole et du gaz; les marges de raffinage et de commercialisation; la capacité de produire du pétrole brut et du gaz naturel et de transporter ces produits vers les marchés; les conditions climatiques; les résultats des activités de forage d'exploration et de développement et des activités connexes; les fluctuations des taux d'intérêt et des taux de change; la capacité des fournisseurs de respecter leurs engagements; les mesures prises par les autorités gouvernementales, y compris les hausses d'impôt; les décisions ou les approbations des tribunaux administratifs; les modifications apportées aux règlements environnementaux ou autres; les risques inhérents aux activités pétrolières et gazières; et d'autres facteurs, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de Petro-Canada. Ces facteurs sont discutés plus en détail dans les documents déposés par Petro-Canada auprès des commissions des valeurs mobilières des provinces canadiennes et de la Securities and Exchange Commission (SEC) des Etats-Unis.

Les lecteurs sont prévenus que la liste de facteurs importants ci-dessus ayant une incidence sur les déclarations prospectives n'est pas exhaustive. De plus, les déclarations prospectives contenues aux présentes sont valables à la date de ce document et Petro-Canada ne s'engage aucunement à mettre à jour publiquement ou à réviser ces déclarations prospectives à la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou d'autres motifs. Les déclarations prospectives contenues dans ce document sont présentées expressément sous réserve de cette mise en garde.

Le personnel d'évaluateurs de réserves qualifiés de Petro-Canada produit les estimations des réserves utilisées par la Société. Le personnel et la direction responsables de l'évaluation des réserves ne sont pas considérés comme indépendants de la Société pour les fins des commissions des valeurs mobilières des provinces canadiennes. Petro-Canada a été exemptée de certaines exigences canadiennes relatives à la présentation de l'information sur les réserves, ce qui lui permet de présenter l'information conformément aux normes de la SEC, en vue d'assurer la comparabilité de l'information avec celle des sociétés émettrices américaines et internationales. Par conséquent, les données sur les réserves et les autres renseignements officiels de Petro-Canada en matière de pétrole et de gaz naturel sont présentés conformément aux exigences et aux pratiques des Etats-Unis en matière de présentation de l'information, qui peuvent différer des normes et des pratiques du Canada. Le terme baril équivalent pétrole (bep) utilisé dans ce rapport peut être trompeur, surtout s'il est employé hors contexte. Le facteur de conversion en bep adopté, soit six mille pieds cubes (pi(3)) en un baril (b), se fonde sur une méthode qui s'applique principalement à l'équivalence énergétique au bec du brûleur et ne représente pas une valeur équivalente à la tête du puits.

La SEC autorise les sociétés pétrolières et gazières, dans les documents qu'elles déposent auprès de la SEC, à déclarer uniquement les réserves prouvées qu'une société a démontrées, à partir de la production réelle ou d'essais des couches concluants, comme pouvant être produites économiquement et légalement dans les conditions économiques et d'exploitation actuelles. L'utilisation de termes comme "probables", "possibles", "récupérables" ou "potentielles" pour qualifier les réserves et les ressources dans ce communiqué n'est pas conforme aux lignes directrices de la SEC pour l'inclusion dans les documents déposés auprès de la SEC.

Renseignements

  • Demandes des médias :
    Jackie Dragojevic
    Directrice
    Relations avec les médias
    (403) 296-3648

    Demandes des investisseurs :
    Gord Ritchie
    Directeur divisionnaire principal
    Relations avec les investisseurs
    (403) 296-7691