Ville de Beaconsfield

Ville de Beaconsfield

20 juil. 2017 11h24 HE

Piscines publiques : La santé et la sécurité des utilisateurs au coeur des priorités de la Ville et des bénévoles

BEACONSFIELD, QUÉBEC--(Marketwired - 20 juillet 2017) - Le maire de Beaconsfield, Georges Bourelle, et les membres du Conseil municipal ont mobilisé toutes les ressources nécessaires au cours de la dernière année pour garantir la santé et la sécurité des utilisateurs des piscines publiques municipales.

« La sécurité de tous est notre priorité dans la gestion des piscines publiques, tout comme pour les bénévoles qui, avec mérite, assument la gestion des installations et la vitalité des activités qui s'y déroulent », précise le maire.

En ce sens, une révision complète des piscines a été réalisée au cours de la dernière année afin de garantir des installations publiques de qualité et sécuritaires, en étroite collaboration avec les trois organisations d'administrateurs bénévoles des piscines publiques de Beaconsfield. Les piscines du Club de yacht Lord Reading et du Centre récréatif, à titre d'installations municipales, ont également été soumises à une révision similaire et les corrections nécessaires qui en découlaient ont été effectuées.

De concert avec la Société de sauvetage du Québec - l'autorité de référence par excellence au Québec en matière de sécurité et de réglementation aquatique - et de nombreux experts en structure, en droit et en assurances, ces travaux et démarches se sont déroulés dans l'objectif précis de maintenir toutes les pratiques sportives dans les installations municipales, y compris l'utilisation des tremplins.

« C'est ainsi que nous avons obtenu récemment l'approbation de permettre les plongeons en eau peu profonde du bord des piscines lors des séances de compétition et d'entraînement », ajoute le maire Bourelle.

Les nouvelles règles de sécurité imposées par le gouvernement du Québec concernant les piscines privées et publiques, particulièrement les mesures de sécurité concernant les tremplins, ne permettent cependant plus leur utilisation dans les piscines municipales dans les conditions actuelles.

Les administrateurs des piscines et la Ville ont tout tenté pour permettre leur usage, autant avec des spécialistes en cherchant à les positionner autrement sur les bassins, qu'en étudiant la possibilité soit de creuser les piscines, soit de hausser les parois pour augmenter et ainsi atteindre les profondeurs requises.

Toutes les solutions possibles étudiées par les experts, autant les architectes que les conseillers juridiques, mènent aux mêmes conclusions : il faut reconstruire les piscines si l'on veut y permettre l'usage de tremplins. Les nouvelles normes gouvernementales ne permettent aucun ajustement. Pour chaque piscine communautaire, les coûts sont si importants qu'il serait plus avisé d'en construire de nouvelles, au prix d'environ trois millions de dollars chacune.

Dans ce contexte, il a été convenu, avec les administrateurs de chacune des organisations responsables des piscines, de ne plus permettre l'utilisation des tremplins pour garantir la sécurité des usagers des piscines et dans le respect des responsabilités civiles des parties concernées.

En plus de l'évaluation des installations des piscines, la Ville a aussi organisé une séance de formation avec la Société de sauvetage pour les administrateurs des piscines. Les participants ont obtenu un aperçu des meilleures pratiques dans le domaine, autant pour le fonctionnement, l'entretien, la sécurité, les responsabilités, les obligations légales que les protections d'assurances.

« Nos piscines publiques constituent un atout appréciable dans notre communauté. L'implication et le dévouement des bénévoles qui en assument la gestion est très importante pour nous et nous leur en sommes très reconnaissants. Tout comme nous, ils agissent pour garantir la santé et la sécurité des citoyennes et citoyens », conclut le maire de Beaconsfield.

Renseignements

  • Bureau du Maire
    514 428.4410