Pizza Pizza Royalty Income Fund
TSX : PZA.UN

Pizza Pizza Royalty Income Fund

29 mars 2012 15h06 HE

Pizza Pizza annonce ses résultats financiers pour le quatrième trimestre et l'exercice 2011

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 29 mars 2012) -

A l'intention des chroniqueurs économiques :

Pizza Pizza Royalty Income Fund (le « Fonds ») (TSX:PZA.UN) et Pizza Pizza Limited (« PPL ») ont présenté aujourd'hui leurs résultats financiers vérifiés pour le quatrième trimestre et l'exercice clos le 31 décembre 2011. Ces résultats sont identiques aux résultats préliminaires non vérifiés qui avaient été annoncés le 22 février 2012.

Points saillants de l'exercice 2011 :
Hausse de 2,6 % du chiffre d'affaires des établissements comparables
Hausse de 8,1 % du bénéfice par part avant impôts sur le revenu
Hausse de 1,5 million de dollars de la réserve de fonds de roulement
Ratio dividendes/bénéfices de 90 %
Points saillants du quatrième trimestre :
Hausse de 1,4 % du chiffre d'affaires des établissements comparables
Hausse de 6,7 % du bénéfice par part avant impôts sur le revenu
Hausse de 586 000 $de la réserve de fonds de roulement
Ratio dividendes/bénéfices de 84 %

Pour tout complément d'information, veuillez consulter la section « Principaux points financiers ».

CHIFFRE D'AFFAIRES

Tel qu'annoncé précédemment, la croissance du chiffre d'affaires des établissements comparables (« CCAEC ») pour l'exercice de 2011 a atteint 2,6 % comparativement à l'exercice de 2010. Par marque, Pizza Pizza a déclaré une CCAEC de 2,4 % et Pizza 73 de 3,9 % pour l'exercice. Au quatrième trimestre, la CCAEC a atteint 1,4 % comparativement au même trimestre de 2010, Pizza Pizza déclarant une CCAEC de 1,1 % et Pizza 73 de 3 % pour le trimestre. La CCAEC est le facteur essentiel de la croissance du rendement pour les porteurs de parts du Fonds.

Le chiffre d'affaires total déclaré par les restaurants du consortium de redevance en 2011 a augmenté de 2,7 % pour totaliser 467,9 millions de dollars, comparativement à 455,8 millions de dollars en 2010. Pour le quatrième trimestre, le chiffre d'affaires du consortium de redevance a augmenté de 1,1 % pour totaliser 123,6 millions de dollars, comparativement à 122,3 millions de dollars pour le même trimestre en 2010. Cette hausse du chiffre d'affaires est attribuable à l'augmentation de la CCAEC et à celle du nombre de restaurants du consortium de redevance, qui est passé de 671 en 2010 à 695 en 2011.

Paul Goddard, chef de la direction de Pizza Pizza Limited, a déclaré : « Dans l'ensemble, nos marques de premier plan ont généré des résultats positifs dans un secteur compétitif et une économie incertaine. Pour 2012, je vois l'innovation et la satisfaction de la clientèle comme les clés de l'accélération de notre croissance et de la séparation renforcée de nos marques par rapport à la concurrence. Nous continuerons également à nous appuyer sur notre réseau de restaurants modernisé et sur notre menu 'Tout chaud, tout frais!' pour accroître notre part de marché. »

BENEFICE NET D'EXPLOITATION

Le bénéfice par part avant impôts sur le revenu et les autres ajustements aux Normes internationales d'information financière (« IFRS ») hors caisse ont augmenté de 8,1 % entre 2010 et 2011. Pour le quatrième trimestre, le bénéfice par part avant impôts sur le revenu, les autres charges hors caisse et les ajustements aux IFRS hors caisse ont augmenté de 6,7 % par rapport au trimestre comparable de 2010.

Le bénéfice de base par part du Fonds conforme aux IFRS s'est élevé à 0,046 $ pour le trimestre et à 0,545 $ pour l'exercice clos le 31 décembre 2011. Le bénéfice de base par unité ajusté a atteint 0,255 $ pour le trimestre (0,239 $ en 2010) et 0,945 $ pour l'exercice (0,874 $ en 2010). Le bénéfice de base par part est ajusté par l'effet par part des charges d'impôts sur le revenu exigibles, la charge d'impôts différés hors caisse et l'ajustement en fonction de la valeur de marché sur les parts échangeables, ainsi que par les frais de résiliation hors caisse sur les accords de swaps de taux d'intérêt prolongés en juillet 2011.

DEVELOPPEMENT DES RESTAURANTS

Au cours de l'exercice, la marque Pizza Pizza a ouvert six restaurants traditionnels et quatre restaurants non traditionnels, tandis que neuf établissements traditionnels et sept établissements non traditionnels ont été fermés. Historiquement, PPL maintient un faible taux de fermeture dans l'ensemble de ses chaînes, l'exercice 2011 faisant figure d'exception attribuable principalement à l'exercice d'options d'achats immobiliers favorables dans des sites non rentables. Quant à la marque Pizza 73, elle a ouvert un restaurant non traditionnel et n'a fermé aucun de ses établissements. Cela porte le nombre total de restaurants à 690 au 31 décembre 2011. La direction de PPL prévoit une croissance de son nombre total de restaurants de plus de 2 % en 2012.

Tel qu'annoncé précédemment, le nombre de restaurants du consortium de redevance du Fonds a diminué, passant de 695 à 690 à la date d'ajustement, soit le 1er janvier 2012.

CONSIDERATIONS FISCALES

En 2007, le gouvernement fédéral du Canada a modifié la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada) pour inclure la législation fiscale sur les entités intermédiaires de placement déterminées, également appelé l'impôt des EIPD, un impôt au niveau des entités sur les fiducies de revenu canadiennes listées publiquement, comme c'est le cas du Fonds.

Le 1er janvier 2011, le Fonds est ainsi devenu une entité imposable. En application de l'impôt des EIPD, le taux d'imposition du Fonds sera égal ou inférieur au taux applicable aux recettes enregistrées par une corporation publique canadienne. L'impôt des EIPD réduit ainsi le montant des liquidités disponibles pour distribution aux porteurs de parts par le Fonds.

Une règle additionnelle en vertu des provisions de l'impôt des EIPD permet aux entités comme le Fonds de changer leur structure de fiducie de revenu à une corporation canadienne sous la forme d'un transfert à imposition différée si la conversion est réalisée avant le 1er janvier 2013. Le Fonds prévoit de tirer parti de cette option de transfert à imposition différée en se convertissant en une corporation aux alentours de la fin décembre 2012. Cette nouvelle structure organisationnelle offrira également une flexibilité financière accrue.

Les conditions et dispositions économiques principales reflétées dans l'accord de société en commandite et dans tous les autres accords conclus entre PPL et la Société en commandite Pizza Pizza Royalty Limited (la « Société en commandite ») ne seront pas affectées par la conversion organisationnelle. Le Fonds et la Société en commandite continueront à fonctionner indépendamment de PPL, la société exploitante privée. Le Fonds anticipe la tenue d'un scrutin sur le plan de conversion lors de la réunion annuelle et extraordinaire des porteurs de titres prévue le 30 mai 2012.

IMPOTS SUR LE REVENU EXIGIBLES

Le Fonds a engagé une charge d'impôts exigibles de 1 million de dollars pour le quatrième trimestre et de 3,7 millions de dollars pour l'exercice clos le 31 décembre 2011. Cela reflète le taux d'imposition EIPD de 28,25 % et l'usage de retenues discrétionnaires pour diminuer les revenus imposables.

DISTRIBUTIONS - DIVIDENDES

En conjonction avec la législation fiscale EIPD, une partie des distributions de 2011 du Fonds s'est transformée en dividendes réputés. Pour l'exercice, les distributions aux porteurs de parts ont totalisé 15,3 millions de dollars, soit 0,7008 $ par part, ce qui équivaut à un ratio dividendes/bénéfices de 90 %. Pour le quatrième trimestre, les distributions déclarées du Fonds ont totalisé 3,8 millions de dollars, soit 0,1752 $ par part, ce qui représente un ratio dividendes/bénéfices de 84 %. A des fins fiscales en 2011, les distributions du Fonds seront traitées comme un remboursement de capital à 38,4 % et un dividende admissible à 61,6 %.

Au cours des exercices précédents, les distributions étaient imposables à titre de revenus en intérêts et non de revenus de dividendes, tous les exercices comprenaient une composante de remboursement de capital. Par exemple, en 2010, les distributions déclarées du Fonds de 20,3 millions de dollars, soit 0,93 $ par part, étaient considérées à 90,5 % comme des revenus en intérêts imposables et à 9,5 % comme un remboursement de capital.

En raison de l'introduction du taux d'imposition EIPD le 1er janvier 2011, la distribution annuelle du Fonds a été réduite, passant de 0,93 $ à 0,70 $. Comme le montre le tableau ci-dessous, l'impact de la politique de distribution de 2011 du Fonds est à l'origine d'une hausse des liquidités après impôts conservées par un particulier imposable de l'Ontario, comparativement à la distribution annuelle par part en 2010.

2011 2010
Distribution avant impôts 0,70 $ 0,93 $
Distribution répartie par part :
Distribution imposable1 0,431 0,842
Remboursement de capital1 0,269 0,088
0,700 0,93
Impôts personnels par part2 (0,121 ) (0,391 )
Liquidités après impôts conservées par le porteur de part 0,579 $ 0,539 $

1 Les distributions de 2010 du Fonds comprenaient des distributions et des remboursements de capital imposables de 90,5 % et 9,5 % respectivement. Pour 2011, la distribution comprenait des distributions et des remboursements de capital imposables de 61,6 % et 38,4 % respectivement. La portion de remboursements de capital, qui réduira le prix de base d'un porteur de parts à des fins fiscales, diminuera dans les années à venir.

2 Suppose un taux d'imposition marginal supérieur fédéral et de l'Ontario combiné sur le revenu ordinaire de 46,41 % pour 2010 et sur les dividendes admissibles de 28,19 % pour 2011. Les conséquences fiscales de la législation EIPD pour un porteur de part qui est exonéré, possède des parts dans le cadre d'un régime à impôt différé, ou n'est pas un résident canadien, seraient différentes de la présentation établie ci-dessus.

Le Fonds, qui consolide la Société en commandite en vertu des IFRS, a augmenté son solde des fonds de roulement de 1,5 million de dollars pendant l'exercice, portant sa réserve de fonds de roulement à 2,8 millions de dollars au 31 décembre 2011.

FACILITE DE CREDIT

En décembre 2011, le Fonds a renouvelé sa facilité de crédit de 47 millions de dollars auprès d'une banque à charte canadienne pour une durée de cinq ans. En utilisant des swaps de taux d'intérêt, le nouveau taux d'intérêt de la facilité de crédit s'élève actuellement à 4,37 % (comparativement à 5,29 % précédemment). Le nouveau taux d'intérêt de la facilité de crédit comprend une partie fixe à l'aide des nouveaux accords de swap ainsi qu'un différentiel de taux. Depuis le 25 juillet 2011, la portion du taux d'intérêt fixée au moyen des nouveaux swaps a diminué, passant de 4,04 % à 2,87 %. Le différentiel de taux a quant à lui augmenté, passant de 1,25 % à 1,50 % en décembre, lorsque la facilité de crédit a été renouvelée. Le différentiel de taux peut augmenter ou diminuer en fonction des résultats financiers du Fonds, conformément à l'accord de la facilité de crédit.

PRINCIPAUX POINTS FINANCIERS

Le tableau ci-dessous expose des informations financières choisies ainsi que d'autres données du Fonds. Il doit être lu en conjonction avec les états financiers consolidés vérifiés du Fonds. Les lecteurs doivent noter que les résultats de 2011 ne sont pas directement comparables avec ceux de 2010 en raison de la différence dans le nombre de restaurants du consortium de redevance entre les deux périodes.

Trimestre clos le Exercice clos le
31 décembre 2011 31 décembre 2010 31 décembre 2011 31 décembre 2010
(en milliers de dollars, sauf pour le nombre de restaurants et les montants par part)
Restaurants du consortium de redevance 695 671 695 671
Croissance du chiffre d'affaires des établissements comparables 1,4 % 1,3 % 2,6 % 0 %
Chiffre d'affaires déclaré par les restaurants Pizza Pizza du consortium de redevance 103 045 $ 101 920 $ 391 117 $ 379 623 $
Chiffre d'affaires déclaré par les restaurants Pizza 73 du consortium de redevance 20 544 20 410 76 763 76 225
123 589 $ 122 330 $ 467 880 $ 455 848 $
Redevances - 6 % sur le chiffre d'affaires du réseau Pizza Pizza 6 183 $ 6 116 $ 23 467 $ 22 777 $
Redevances - 9 % sur le chiffre d'affaires du réseau Pizza 73 1 848 1 837 6 908 6,860
Redevances totales sur le chiffre d'affaires 8 031 7 953 30 375 29 637
Intérêts débiteurs et frais d'administration de la Société en commandite(1) (694 ) (887 ) (2 916 ) (3 229 )
Bénéfice disponible aux fins de distribution au Fonds et à Pizza Pizza Limited 7 337 7 066 27 459 26 408
Intérêts de Pizza Pizza Limited (2 213 ) (2 283 ) (8 623 ) (9 133 )
5 124 4 788 18 836 17 275
Intérêts créditeurs 450 450 1 800 1 800
Bénéfice net avant impôts sur le revenu(2) 5 574 $ 5 233 $ 20 636 $ 19 075 $
Provision pour impôts sur le revenu exigibles (1 028 ) - (3 710 ) -
Bénéfice net d'exploitation(3) 4 546 $ 5 233 $ 16 926 $ 19 075 $
Bénéfice de base par part du Fonds avant impôts sur le revenu(2) 0,255 $ 0,239 $ 0,945 $ 0,874 $
Bénéfice de base par part du Fonds 0,046 $ 0,239 $ 0,545 $ 0,399 $
Bénéfice dilué par part du Fonds 0,046 $ 0,239 $ 0,545 $ 0,399 $
Distributions déclarées 3 822 $ 5 073 $ 15 290 $ 20 291 $
Distributions par part du Fonds 0,1752 $ 0,2325 $ 0,7008 $ 0,930 $
Ratio dividendes/bénéfices(4) 84 % 97 % 90 % 106 %
1 La Société en commandite engage des frais administratifs et des intérêts débiteurs sur le prêt bancaire en cours de 47 000 $. De plus, en juillet 2011, la Société en commandite a engagé des dépenses hors caisse de 1 198 $associées à la résiliation de ses swaps de taux d'intérêt, qui sont exclues des dépenses de la Société en commandite. Les intérêts débiteurs sur le prêt bancaire payés en espèces, y compris les 109 $payés en espèces pour prélever le coût de résiliation pour l'exercice clos le 31 décembre 2011, se sont élevés à 2 253 $(2010 - 2 503).
2 Les mesures « Bénéfice net avant impôts sur le revenu » et « Bénéfice de base par part du Fonds avant impôts sur le revenu » ne sont pas reconnues par les PGCR canadiens. Le bénéfice net avant impôts sur le revenu fait référence au bénéfice déterminé en accord avec les PGCR applicables aux états financiers avant le montant des impôts, aux coûts de résiliation sur l'instrument financier dérivé, le montant net des remboursements pendant l'exercice et la variation de la juste valeur des parts échangeables, tel qu'il est inclus dans le bénéfice net. Le Fonds pense que, outre le bénéfice net, le bénéfice net avant impôts sur le revenu constitue une mesure supplémentaire pour mesurer sa performance, car elle donne aux investisseurs une indication de son bénéfice d'exploitation. Cependant, les investisseurs sont mis en garde de ne pas substituer ce chiffre au bénéfice net pour mesurer sa profitabilité. Il se peut que la méthode de calcul du bénéfice net avant impôts aux fins de ce rapport diffère de celle utilisée par d'autres émetteurs, et elle ne peut donc être comparée à celle utilisée par d'autres émetteurs.
3 Les références au bénéfice net d'exploitation désignent le bénéfice déterminé conformément aux PGCR applicables aux états financiers avant les montants attribués aux impôts futurs (2011 - 2 878 $/ 2010 - 435 $), aux coûts de résiliation sur l'instrument financier dérivé (2011 - 1 198 $/ 2010 - 0 $) et à la variation de la juste valeur des parts échangeables (2011 - 1 063 $/ 2010 - 9 927 $), inclus dans le bénéfice net, en plus d'espèces engagées pour prélever les coûts de résiliation (2011 - 109 $/ 2010 - 0 $).
4 Le ratio dividendes/bénéfices est calculé en divisant les distributions déclarées par le bénéfice net d'exploitation. Cette mesure financière non conforme aux PGCR fournit aux investisseurs des renseignements importants concernant l'ampleur de la distribution d'espèces aux porteurs de parts par le Fonds. Les investisseurs doivent noter que cette mesure ne doit pas être interprétée comme une mesure alternative de revenu net de profitabilité.

Un exemplaire du rapport de gestion et des états financiers vérifiés du Fonds et de PPL pour le trimestre et l'exercice seront disponibles sur les sites www.sedar.com et www.pizzapizza.ca au plus tard le 29 mars 2012. Le Fonds tiendra une conférence téléphonique le jeudi 29 mars 2012 à 9 h (heure normale de l'Est) pour passer ces résultats en revue. Cette conférence sera accessible en composant le 416-640-5925 ou le 1-800-711-9538. Un enregistrement sera disponible jusqu'au jeudi 12 avril 2012 en composant le 647-436-0148 ou le 1-888-203-1112 avec le numéro de réservation 5465960.

Enoncés prospectifs

Certains énoncés contenus dans le présent rapport peuvent constituer des énoncés « prospectifs » qui impliquent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs, connus et inconnus, susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats, le rendement et les réalisations réels du Fonds et ceux exprimés explicitement ou implicitement par lesdits énoncés prospectifs. Dans le présent document, ces énoncés impliquent l'emploi de mots tels que « pourrait », « fera », « s'attendre à », « croire », « prévoir » et d'autres expressions similaires. Ces énoncés reflètent les attentes actuelles de la direction concernant des évènements et des résultats d'exploitation futurs, et ne sont valides qu'à la date de publication du présent rapport. Ces énoncés prospectifs impliquent un certain nombre de risques et d'incertitudes. Voici quelques facteurs susceptibles d'entraîner un écart sensible entre les résultats réels et ceux exprimés ou sous-entendus par lesdits énoncés prospectifs : la concurrence; la variation des tendances démographiques; la variation des préférences des consommateurs et de leurs habitudes d'achat discrétionnaires; les fluctuations de la conjoncture économique et commerciale à l'échelle locale et nationale; la législation et la règlementation gouvernementales; les politiques et pratiques comptables; la variation de la politique de distribution du Fonds, de sa position fiscale, ainsi que de sa disponibilité et de son utilisation de déductions et de décisions structurantes associées; et les résultats d'exploitation et la situation financière du Fonds. Cette liste de facteurs n'est pas exhaustive et doit être lue en conjonction avec les autres risques et incertitudes décrits dans la notice annuelle du Fonds. Sauf si les lois sur les valeurs mobilières l'exigent, Le Fonds décline toute obligation quant à la mise à jour de ces énoncés prospectifs.

Renseignements