Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

19 mars 2005 09h00 HE

Plan de lutte contre le racisme et égalité des chances au travail

Les syndicats réclament que cesse la discrimination à l'endroit des nouveaux arrivants Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur à l'international, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales OTTAWA--(CCNMatthews - 19 mars 2005) -
Chaque année depuis trois ans, à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale, le Congrès du travail du Canada réclame trois choses du gouvernement fédéral : fixer un cadre national de lutte contre le racisme, adopter un plan national d'action et mettre sur pied un conseil national de lutte contre le racisme.

« L'annonce lors du budget fédéral 2005 que de l'argent frais financerait un plan national d'action contre le racisme sera, nous le souhaitons, la première d'une série de mesures pour combattre les attitudes et comportements racistes qui privent du plein exercice de leur citoyenneté trop de travailleuses et travailleurs canadiens. Entre l'annonce d'une stratégie nationale et la mise en œuvre d'une stratégie nationale vraiment efficace, il y a un écart à combler. C'est dans cette tâche que nous serions heureux d'aider le gouvernement », indique Hassan Yussuff, secrétaire-trésorier du Congrès du travail du Canada.

Selon les recherches menées par le CTC, le racisme reste bien présent au Canada et des millions de personnes en subissent le préjudice. Le chômage touche trois fois plus durement les peuples autochtones que le reste de la main-d'œuvre canadienne. Les nouveaux arrivants ne gagnent que les deux tiers du revenu annuel et des salaires de la majorité et parviennent plus difficilement à obtenir l'assurance-emploi parce que les règles les pénalisent.

M. Yussuff estime que la plus haute priorité doit aller à l'accélération du processus d'intégration à notre main-d'œuvre des Néo-Canadiens et Néo-Canadiennes, ainsi que des immigrants reçus. Il faut pour cela l'égalité des chances en matière d'embauche, ce qui passe par la reconnaissance des titres de compétence et des diplômes des nouveaux arrivants. Il faut également éliminer la discrimination systématique propre à l'actuel régime de l'assurance-emploi. Pour y remédier, du moins en partie, il suffit d'abaisser à 360 heures de travail le seuil universel d'admissibilité aux prestations d'a.-e. et de les fixer à 60 % du revenu des 12 meilleures semaines travaillées dans l'année.

« Les syndicats canadiens ont acquis une vaste expérience, tant avec les employeurs qu'avec le personnel, dans l'élimination du racisme et de la discrimination sur les lieux de travail, rappelle Hassan Yussuff. Nous avons ainsi amélioré la vie de beaucoup de gens. Nous voulons maintenant nous assurer que la promesse du dernier budget se concrétise de façon à améliorer la vie des gens, que ce soit au travail ou aux études. »

La déclaration du Congrès du travail du Canada soulignant la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale dresse une liste d'autres mesures que les pouvoirs publics, à tous les échelons, ainsi que les employeurs et les familles travailleuses canadiennes peuvent prendre pour éliminer le racisme et la discrimination. La création d'un cadre national de lutte contre le racisme et l'établissement d'un conseil national de lutte contre le racisme continuent, et pour la quatrième année consécutive, de figurer en tête de cette liste.

Pour consulter le texte de la déclaration : www.clc-ctc.ca

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site Web : www.clc-ctc.ca IN: ÉCONOMIE, INTERNATIONAL, TRAVAIL, POLITIQUE, SOCIAL

Renseignements

  • Jean Wolff, Directeur, Communications, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-526-7431
    Numéro de téléphone secondaire: 613-878-6040
    Courriel: communications@clc-ctc.ca