BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

09 févr. 2011 06h00 HE

Planification du revenu de retraite : les Canadiens veulent le beurre et l'argent du beurre

- Une étude de BMO démontre qu'il n'existe aucune formule parfaite en matière de planification du revenu de retraite

- 69 pour cent des répondants qui prévoient prendre leur retraite d'ici cinq ans préfèrent la garantie d'un revenu mensuel régulier une fois à la retraite, même si pour cela, ils doivent sacrifier une partie du potentiel de croissance de leur capital

- Bien que la majorité des répondants préfèrent la garantie d'un revenu mensuel régulier une fois à la retraite, ils veulent également avoir la flexibilité de pouvoir faire face à des situations d'urgence inattendues

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 9 fév. 2011) - Alors que la première vague de baby-boomers atteindra l'âge de 65 ans cette année et que nombre d'entre eux prendront leur retraite, l'Institut Info-retraite BMO a publié un rapport aujourd'hui, selon lequel les Canadiens souhaitent obtenir le meilleur des deux mondes dans le domaine de la planification du revenu de retraite. Ils souhaitent ainsi pouvoir bénéficier de la garantie d'un revenu mensuel régulier, et de la flexibilité de pouvoir accéder à leur fonds au moment où ils le décident.

Le rapport, intitulé Planification du revenu de retraite : peut-on avoir le beurre et l'argent du beurre?, identifie ce que les Canadiens considèrent comme étant des éléments importants d'un plan de revenu de retraite (la flexibilité de pouvoir faire face à des événements inattendus, le maintien du style de vie actuel, la garantie d'un revenu, l'idée de ne pas survivre à ses économies). Il explique en outre pourquoi il sera difficile, voire impossible, pour la plupart de bénéficier de chacun de ces éléments sans concéder quelques sacrifices.

Suite à la volatilité des marchés observée en 2008, les retraités et pré-retraités veulent obtenir des garanties, mais ils sont réticents à faire des concessions. Ainsi :

  • seulement 40 pour cent de ceux qui prévoient prendre leur retraite dans cinq ans sont prêts à céder un peu de contrôle sur une partie de leur épargne en vue de la retraite, en échange de la garantie d'un revenu fixe et régulier, à vie;
  • et 67 pour cent de tous les répondants estiment qu'avoir la flexibilité de pouvoir faire face à des situations d'urgence est plus importante que la garantie d'un revenu de retraite prévisible pour le reste de leurs jours.

« Il n'existe aucune formule parfaite en ce qui a trait à la planification du revenu de retraite. Chaque personne a ses propres valeurs et ses propres besoins », a expliqué Tina Di Vito, chef, Institut Info-retraite BMO. « Les futurs retraités devraient procéder à une évaluation honnête de leurs valeurs et de leurs besoins les plus importants, et des concessions qu'ils sont prêts à faire. Il est important de faire preuve de flexibilité et d'être prêt à apporter certains changements à votre plan si nécessaire. »

Autres conclusions du rapport :

  • la plus grande inquiétude, chez les répondants au sondage, a été de savoir s'ils disposent de suffisamment de fonds pour pouvoir vivre en recevant un revenu fixe (39 pour cent des retraités, et 45 pour cent des pré-retraités);

  • le risque le plus important aux yeux des répondants, lors de la planification de leur retraite, a été l'apparition de frais inattendus (31 pour cent des retraités, et 27 pour cent des pré-retraités), suivi par l'idée de survivre à l'épuisement de leurs actifs de retraite (18 pour cent des retraités, et 19 pour cent des pré-retraités);

  • lorsqu'il leur a été demandé ce qui était important pour eux en matière de planification de la retraite, 93 pour cent de l'ensemble des répondants ont répondu le fait de disposer de suffisamment d'argent pour maintenir leur style de vie actuel.

L'étude révèle également que 32 pour cent des préretraités et 42 pour cent des retraités ne sont pas prêts à céder le contrôle de leur capital en échange d'un revenu fixe et garanti pour le restant de leur vie.

Mme Di Vito recommande à tous les Canadiens qui sont à moins de dix ans de la retraite de calculer le revenu de retraite garanti qu'ils recevront, ainsi que leurs dépenses éventuelles une fois à la retraite.

« Ce sont les besoins et les objectifs d'une personne en termes de revenu qui détermineront quelle stratégie de revenu de retraite – ou combinaison de stratégies – sera la meilleure pour elle », a expliqué Mme Di Vito. « Il est important de réfléchir à ces questions et de commencer à planifier sa retraite tôt dans la vie. Puisque la réussite de votre stratégie peut vous obliger à poser des gestes bien avant l'âge de la retraite, il est important de discuter avec un conseiller financier afin de vous assurer d'être sur la bonne voie. »

Le rapport de l'Institut Info-retraite BMO a été établi à partir d'un sondage effectué par la firme Léger Marketing à l'aide de son panel de recherche en ligne LegerWeb, du 24 novembre au 1er décembre 2010. Le sondage a permis de questionner 1127 Canadiens âgés de 55 ans et plus (dont 604 sont retraités, et 523 prévoient prendre leur retraite au cours des cinq prochaines années).

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-américain de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif totalisant plus de 409 milliards de dollars au 31 octobre 2010 et d'un effectif de plus de 38 000 employés, BMO offre une vaste gamme de produits et de solutions en matière de services bancaires de détail, de gestion de patrimoine et de services d'investissement.

Renseignements