Fusion Jeunesse

Fusion Jeunesse

20 mars 2014 09h00 HE

Plus de 3 500 jeunes Québécois se réunissent au Stade Uniprix pour vivre le 3e Festival de Robotique!-(20-22 mars)

- Un événement 100 % délirant (et presque deux fois plus important que l'an dernier)

- 50 % défi technologique / 50 % sport extrême

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 20 mars 2014) - Incroyable combinaison de défi technologique et de sport extrême par robots interposés, le Festival de Robotique, dont la troisième édition se déroulera du 20 au 22 mars au Stade Uniprix, connaît un essor remarquable et s'affirme année après année comme un événement de plus en plus exceptionnel. Compétition spectaculaire se déroulant dans une ambiance survoltée, le Festival de Robotique constitue le point culminant d'un programme pédagogique mis sur pied par Fusion Jeunesse et Robotique FIRST Québec pour favoriser la persévérance scolaire et outiller la relève technologique. Il mettra en compétition plus de 3 500 jeunes, dont un nombre record de près de 30 % de filles, provenant de 97 écoles primaires et secondaires. En incluant les mentors, les enseignants, les partenaires et les spectateurs, ce sont près de 5 000 personnes qui fréquenteront quotidiennement le Stade Uniprix à cette occasion. Le Festival de Robotique est présenté par Bombardier et la Fondation Lucie et André Chagnon, en collaboration avec BMO Groupe financier, Saputo et Réseau réussite Montréal.

« Décrochage scolaire, manque de main-d'œuvre qualifiée, vieillissement de la population, la combinaison de ces facteurs risque de faire perdre au Québec sa position de leader international en sciences et technologies. Nous devons tout faire pour encourager la persévérance et la réussite scolaires parmi nos jeunes. Il en va de notre compétitivité et de notre prospérité. Il faut que cela devienne une vraie priorité collective », prévient L. Jacques Ménard, président de BMO Groupe financier, Québec, président du CA de Fusion Jeunesse et membre du CA de Robotique FIRST Québec.

Deux compétitions internationales

Cette troisième édition comportera deux compétitions internationales conçues pour offrir à des jeunes élèves une expérience hors pair : le défi des 14-18 ans, baptisé cette année Passe aérienne ou Aerial Assist (construction d'un robot fonctionnel capable de lancer et recevoir des ballons d'exercice), et le défi en LEGO® des 9-14 ans (conception de robots capables d'effectuer des missions de préparation, d'intervention ou de reconstruction liées au thème des catastrophes naturelles, « La nature en furie »).

Parmi les jeunes participants, Adil Ali, 11 ans, élève de 6e année à l'école primaire Barclay, dans Parc-Extension, qui relèvera le défi en LEGO® des 9-14 ans avec deux de ses petits camarades de 11 et 12 ans. Petit dernier d'une fratrie de sept garçons, Adil, né au Québec de parents pakistanais, est un jeune garçon modèle, en même temps qu'il incarne un modèle d'intégration. Si le Québec est capable de former plusieurs cohortes d'Adil dans les prochaines années, son avenir socioéconomique est assuré!

Une progression impressionnante

En 2012, le Festival de Robotique a réuni environ 1 000 jeunes Québécois. En 2013, ils étaient un peu plus de 2 000. Cette année, ils seront au-delà de 3 500 jeunes : 2 300 participants issus d'une soixantaine d'écoles primaires et 1 250 élèves provenant de 40 écoles secondaires.

« Le succès du Festival de Robotique auprès des écoles et des jeunes est tellement phénoménal que nous parvenons à peine à répondre à la demande. Je suis ravi de constater l'engouement et l'émulation que cela provoque partout au Québec, notamment grâce à l'engagement de nombreux responsables de commissions scolaires, et à l'enthousiasme de dirigeants d'établissement et d'enseignants qui ont réellement à cœur de faire bouger les choses. Il faut dire que nous faisons le maximum pour offrir aux jeunes une expérience inoubliable. C'est une question de respect. On ne peut pas leur demander de faire des efforts extraordinaires pour prendre part à une compétition ordinaire. Si nous voulons qu'ils croient en eux, qu'ils prennent leurs études au sérieux et qu'ils se projettent dans des carrières d'avenir, nous devons leur offrir un événement à la hauteur », affirme Gabriel Bran Lopez, cofondateur de Robotique FIRST Québec.

Le défi 2014 des 14-18 ans : un parrainage de la NASA

Le défi des 14-18 ans s'inscrit dans une compétition internationale de robotique appuyée par la NASA à laquelle participeront encore cette année plus de 55 000 jeunes provenant de quelque 2 750 écoles. Le défi 2014 fera s'affronter deux alliances de trois équipes sur un terrain de jeu. L'objectif : marquer ensemble autant de buts que possible avec des ballons d'exercice au cours des deux minutes et demie du match. Plus les équipes marquent de buts et plus leurs trois robots collaborent pendant le jeu en se faisant des passes, plus elles obtiennent de points. Sur la quarantaine d'équipes en lice le 22 mars à Montréal, six se qualifieront pour la finale internationale, tenue à Saint-Louis, au Missouri, à la fin d'avril.

« Le programme pédagogique associé au Festival de Robotique constitue une entreprise de longue haleine en vue de former une relève technologique de premier ordre dans un domaine qui sera à l'origine d'un véritable renouveau industriel continental. Toutes les entreprises québécoises devraient s'associer à cet effort. Nous avons besoin d'événements de cette envergure capables de servir de catalyseurs dans les établissements primaires et secondaires du Québec et tout indique que celui-ci peut réellement inverser la tendance et faire la différence », estime Laurent Beaudoin, président du CA de Bombardier Inc. et de Robotique FIRST Québec.

Le secret : le « professionnalisme coopératifMD»

Pour relever ces défis, les jeunes travaillent durant plusieurs semaines avec l'aide de mentors, étudiants universitaires, enseignants, ingénieurs et techniciens travaillant chez les partenaires du programme, ce qui leur permet d'apprendre et d'approfondir leurs connaissances scientifiques. De plus, ils développent des outils de marketing afin de promouvoir leur équipe (costumes, macarons, bannières, etc.). Robotique FIRST Québec expose ainsi les jeunes à un professionnalisme coopératifMD basé sur le travail d'équipe, la collaboration et l'entraide.

« Je suis convaincue que le Festival de Robotique et le programme pédagogique sont appelés à jouer un rôle de plus en plus important, à la fois en ce qui a trait au parcours scolaire d'une grande partie de la relève québécoise et à l'avenir socioéconomique de toute notre société », affirme l'astronaute Julie Payette, directrice du Centre des sciences de Montréal, qui s'est jointe récemment au CA de Robotique FIRST Québec.

Site Web : www.festivalderobotique.ca

Renseignements

  • Relations médias : Hémisphère relations publiques
    Melanie Bergeron
    514 922.2009

    Caroline Bergevin
    514 914.5138

    Marie-Jose Begin
    514 994.0802