Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

13 mai 2014 14h41 HE

Plus de 98 % des fines herbes sont exempts de bactéries pathogènes et de la bactérie E. coli générique

L'ACIA a analysé plus de 1 200 fines herbes fraîches

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 13 mai 2014) - Agence canadienne d'inspection des aliments

Dans le cadre des analyses régulières effectuées par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) sur divers produits alimentaires, une étude publiée aujourd'hui a révélé que plus de 98 pour cent des fines herbes fraîches échantillonnées en 2009-2010 n'étaient pas contaminées par des bactéries pathogènes ni par la bactérie E. coli générique, un indicateur de contamination fécale qui est généralement inoffensif, et étaient propres à la consommation humaine.

En 2009-2010, l'ACIA a entamé une enquête microbiologique, échelonnée sur quatre ans, et a analysé 1 224 fines herbes fraîches produites au Canada et importées afin d'y déceler la présence des bactéries pathogènes Salmonella, Shigella, E. coli O157:H7 et E. coli 0157:NM, de même que la bactérie E. coli générique.

La bactérie Salmonella a été détectée dans un échantillon, et des concentrations élevées de la bactérie E. coli générique ont été confirmées dans les huit autres échantillons. Les bactéries Shigella, E. coli O157:H7 et E. coli O157:NM n'ont été détectées dans aucun des échantillons de fines herbes.

Tous les échantillons insatisfaisants ont fait l'objet d'enquêtes sur la salubrité des aliments. Un rappel a été émis aux entreprises pour un produit qui ne s'était pas retrouvé en magasins. Cependant, aucun cas de maladie associée à la consommation des produits n'a été signalé.

Les constatations générales faites durant la présente étude donnent à penser que la vaste majorité des fines herbes fraîches vendues sur le marché canadien sont produites et manipulées selon de bonnes pratiques agricoles et de fabrication. Cependant, des cas isolés de contamination de fines herbes par des bactéries pathogènes sont possibles. Les consommateurs devraient suivre les conseils de sécurité du site canadiensensante.gc.ca lorsqu'ils choisissent d'acheter et de consommer des fines herbes fraîches.

Les faits en bref

  • Les bactéries Salmonella, Shigella et E. coli O157 peuvent causer une intoxication alimentaire. Les fruits et légumes frais, y compris les fines herbes, peuvent occasionnellement être contaminés par ces bactéries nocives lors des divers stades de la production. La bactérie E. coli générique est une bactérie inoffensive que l'on retrouve dans les intestins des animaux et des humains. Sa présence dans les aliments sert souvent comme indicateur de contamination fécale, ce qui peut indiquer des pratiques agricoles ou sanitaires inadéquates le long de la chaîne de production alimentaire.

  • Au cours des dernières années, la consommation de fines herbes a été signalée comme étant à l'origine d'un certain nombre d'éclosions d'intoxications alimentaires à l'échelle mondiale. Pour cette raison et compte tenu d'autres facteurs, l'ACIA a identifié les fines herbes comme un des groupes de produits prioritaires parmi les fruits et légumes frais devant faire l'objet d'une surveillance accrue.

  • Dans le cadre de l'étude microbiologique ciblée menée par l'ACIA sur une période de quatre ans (de 2009-2010 à 2012-2013), plus de 5 000 échantillons de fines herbes ont été prélevés et analysés aux fins du dépistage des agents pathogènes préoccupants dans les fines herbes vendues chez les détaillants canadiens. D'autres résultats seront publiés à mesure que les résultats obtenus en laboratoire sont analysés.

Produits connexes

Étude ciblée visant les bactéries pathogènes et la bactérie E. coli générique dans les fines herbes fraîches (2009-2010)

Liens connexes

Résidus chimiques / Microbiologie

Renseignements

  • Michael Bolkenius
    Attaché de presse
    Cabinet de la ministre de la Santé
    613-957-0200

    Relations avec les médias
    Agence canadienne d'inspection des aliments
    613-773-6600