BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Nesbitt Burns

BMO Nesbitt Burns

05 mai 2014 16h08 HE

Plus du tiers des Canadiens se serviront de leur remboursement au compte de l'année 2013 afin de payer des factures ou de réduire leurs dettes, selon BMO Nesbitt Burns

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 5 mai 2014) - Alors qu'il ne reste plus que quelques heures avant l'échéance limite pour produire sa déclaration de revenus pour l'année 2013, BMO Nesbitt Burns vient de publier une étude révélant que 37 pour cent des Canadiens qui s'attendent à recevoir un remboursement cette année s'en serviront pour payer des factures du ménage ou pour réduire l'ensemble de leurs dettes. L'an dernier, selon l'Agence du revenu du Canada, le montant reçu pour remboursement d'impôt des particuliers a été en moyenne de 1 641 $.

Les Canadiens prévoient aussi se servir de leurs remboursements d'impôt (ou d'une partie de ceux-ci) aux fins suivantes :

  • épargner ou investir (28 pour cent);
  • voyager ou acheter des articles de loisir (13 pour cent) ;
  • effectuer des rénovations domiciliaires (11 pour cent);
  • rembourser leur hypothèque (neuf per cent);
  • faire un don pour appuyer des causes caritatives (trois per cent).

« Il est rassurant de savoir que, parmi ceux qui s'attendent à recevoir un remboursement d'impôt, plusieurs se serviront de cet argent pour réduire le fardeau de leurs dettes personnelles ou encore en vue d'épargner ou d'investir pour l'avenir », a déclaré Jean Richard, vice-président, Gestion de patrimoine, BMO Nesbitt Burns. « Bien que la situation financière personnelle de chaque individu soit différente, le fait d'augmenter votre épargne et de réduire votre niveau d'endettement est généralement considéré comme une gestion avisée de vos finances. Il est donc important que les Canadiens en fassent une priorité. »

BMO Nesbitt Burns propose les conseils suivants sur la façon d'utiliser votre remboursement d'impôt :

Cotisez à votre REER

Épargnez pour votre retraite en utilisant une partie de votre remboursement d'impôt pour cotiser à votre REER. Vous pouvez pour cela augmenter le montant de vos cotisations automatiques, ou verser un montant dès aujourd'hui à votre REER plutôt que d'attendre à la date limite, l'année prochaine. Cela vous permettra de profiter de près d'une année de croissance supplémentaire de votre placement à l'abri de l'impôt !

Gérez vos dettes sur vos cartes de crédit

Remboursez les soldes sur vos cartes de crédit, en commençant par celles qui sont assorties des taux les plus élevés. Songez à utiliser une carte à taux peu élevé pour vos achats, et essayez de rembourser plus que le montant minimum qui est dû, sinon le solde de votre carte au complet, tous les mois.

Faites un versement forfaitaire sur votre prêt hypothécaire

Si vous avez une hypothèque, envisagez de vous servir de votre remboursement d'impôt pour effectuer un versement forfaitaire. S'il est appliqué directement à votre capital, un versement forfaitaire pourrait vous faire épargner des sommes importantes en frais d'intérêt sur la durée de votre prêt hypothécaire.

Fonds d'urgence pour les situations imprévues

Non seulement le fait d'avoir un peu d'argent de côté pour faire face aux situations imprévues constitue une bonne stratégie financière, mais cela vous aidera aussi à mieux dormir le soir. Une bonne règle de base consiste à disposer d'au moins trois mois de salaire à titre de coussin de sécurité. Si vous pensez que vous pourriez perdre votre emploi ou si vous être travailleur autonome, l'équivalent de six mois de salaire constituerait un coussin plus sécuritaire. Vos fonds pour les cas d'urgence devraient être facilement accessibles; ils devraient être conservés à part de votre compte quotidien, pourquoi pas dans un compte d'épargne à taux d'intérêt élevé.

Maximisez votre épargne

Si vous n'avez pas d'autres dettes, alors laissez votre remboursement d'impôt travailler pour vous. En cotisant à un compte d'épargne libre d'impôt, votre argent croîtra à l'abri de l'impôt.

Économisez pour les études

Étudier peut coûter cher. En cotisant à un régime enregistré d'épargne-études (REEE), vous vous enlèverez une partie de la pression que ressentent tous les parents lorsqu'ils souhaitent planifier pour l'avenir de leurs enfants. Songez à ouvrir un REER pour vos enfants avec l'argent que vous recevrez de votre remboursement d'impôt. Une cotisation de 2 500 $ à un REEE peut donner droit à une subvention de 500 $ de la part du gouvernement. Maximisez vos cotisations chaque année, et vous pourriez obtenir jusqu'à 7 200 $ en subventions totales pour chacun de vos enfants.

Le sondage a été effectué en ligne par la firme Pollara du 14 au 17 mars 2014, auprès d'un échantillon de 1 007 Canadiens. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

Pour de plus amples renseignements sur l'efficience fiscale en matière de placements et de planification, trouvez un conseiller en placement de BMO Nesbitt Burns, à l'adresse suivante : www.bmo.com/nesbittburns-francais.

Pour des nouvelles récentes sur les services de gestion de patrimoine chez BMO, veuillez cliquer ici (en anglais seulement).

Consultez les plus récents communiqués de BMO Groupe financier sur Twitter, en suivant le lien @BMOmedia.

Renseignements