TRANSCANADA
TSX : TRP
NYSE : TRP

TRANSCANADA

30 janv. 2012 23h59 HE

Plusieurs sociétés américaines majeures soulignent l'importance de Keystone XL pour la création d'emplois aux États-Unis

HOUSTON, TEXAS--(Marketwire - 30 jan. 2012) - Plusieurs sociétés américaines ont rejoint TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) aujourd'hui, affirmant que des milliers d'emplois seraient créés aux États-Unis si le plus important projet d'infrastructure financé par le secteur privé au programme actuellement pouvait commencer. Ces sociétés sont intervenues pour renforcer le fait que la construction de cet oléoduc d'une valeur de 7 milliards de $ financé par le secteur privé créerait du travail pour leurs employés à une période où l'économie américaine a besoin d'emplois - 20 000 emplois, pour être plus précis, en construction et fabrication. Pour beaucoup, ces emplois sont vitaux.

MPS Constructors, LLC (coentreprise formée par trois des plus grands constructeurs de pipelines des États-Unis, à savoir Michels Corporation, Price-Gregory International et Sheehan Pipe Line Construction Company), Michels Corporation (sous un contrat distinct) et Sunland Construction Inc. (également sous un contrat distinct) représentent les entrepreneurs américains désignés pour réaliser le travail de construction de l'oléoduc aux États-Unis. Ensemble, ils emploient en moyenne près de 17 000 personnes à travers l'Amérique du Nord.

M. L.A. (Buster) Gray, Directeur de projets chez MPS, a déclaré : « Le travail de construction d'un oléoduc emploie un grand nombre de travailleurs hautement qualifiés, signifiant des emplois très bien payés. Un projet de l'ampleur de Keystone XL peut générer les revenus annuels d'un travailleur et de sa famille. Ce projet d'oléoduc créerait des emplois grandement nécessaires à notre industrie et à la région.

« Nous avons eu une discussion avec TransCanada pour déterminer le nombre de travailleurs qu'il faudrait employer pour construire Keystone XL. En tant que groupe de sociétés bâtissant des projets d'infrastructure à grande échelle depuis des années, nous soutenons pleinement le chiffre de 13 000 travailleurs qu'il faudrait employer pour construire cet oléoduc. »

M. Patrick D. Michels, Président de Michels Corporation, a commenté : « Étant donné l'importance de l'oléoduc Keystone XL pour la sécurité nationale, l'indépendance énergétique, la croissance économique et la création d'emplois aux États-Unis, nous sommes impatients que la construction commence. Il ne fait aucun doute que les retards de permission ont affecté notre capacité à acheter des fournitures auprès de sociétés américaines et à engager des travailleurs américains ayant besoin d'un emploi. L'obtention des permissions déclenchera les achats et les embauches qui, espérons-le, permettront de relancer l'économie. »

M. Robert A. Riess, Sr., Président et Chef de la direction de Sheehan Pipe Line Construction Company, a ajouté : « Ce projet est vital pour notre société et le secteur de la construction de pipelines dans son ensemble. Nous créerons des emplois pour plus de 1 500 travailleurs américains qualifiés grâce à notre portion seulement. La présence de segments de construction dans les communautés le long du trajet de Keystone XL permettra la création de nombreux emplois locaux qui n'existeraient pas sans la construction de l'oléoduc. La présence des personnes employées à la construction de l'oléoduc dans ces communautés stimulera aussi les petites entreprises locales. Enfin, les emplois créés par l'exploitation de l'oléoduc et des raffineries situées sur la Côte du Golfe seront maintenus longtemps après la fin de la construction du projet. Ce projet est indispensable à la future réussite de notre économie et de notre pays. »

TransCanada affirme depuis 2010 que Keystone XL créerait 13 000 emplois en construction pour bâtir l'oléoduc, et la production de plusieurs milliards de dollars de matériaux nécessaires pour construire l'oléoduc par des fabricants américains génèrerait aussi 7 000 emplois supplémentaires.

M. Mike Langston, Président de Price Gregory International, s'est exprimé sur le Projet d'oléoduc Keystone XL de TransCanada. « Il est clair que ce projet serait favorable à toutes les personnes impliquées. Les communautés situées à proximité du chantier de l'oléoduc réaliseront des bénéfices à court et long terme. À court terme, notre société achètera une large variété de biens et de services auprès de fournisseurs situés dans les communautés situées à proximité du chantier de l'oléoduc. Nous serons également impliqués dans les affaires communautaires, toujours enclins à aider quiconque en a besoin.

« Et surtout, plusieurs milliers de travailleurs très bien payés seraient employés pour le bâtir, créant ainsi des emplois grandement nécessaires dans la région. Cet oléoduc essentiel renforcerait notre pays en nous garantissant une source de pétrole brut provenant d'un pays voisin avec lequel nous sommes en bons termes. »

M. Craig V. Meier, Président de Sunland Construction, Inc., a déclaré : « Nous soutenons fermement ce projet pour trois raisons importantes : il offre des avantages économiques significatifs, renforce la sécurité énergétique et protègera l'environnement tout en offrant aux Américains l'énergie dont ils ont besoin en toute sécurité.

« Ce projet aura un impact positif sur nos employés et sous-traitants, et de manière toute aussi importante, sur les économies locales se trouvant sur le trajet de l'oléoduc. Non seulement notre société dépensera de l'argent auprès de diverses entreprises de location/services, mais nos employés passeront du temps et dépenseront de l'argent dans les épiceries, restaurants, hôtels, parcs pour caravanes, magasins, banques et autres entreprises locales. »

Au début du mois, TransCanada a publié des détails sur le nombre exact de travailleurs nécessaires pour la construction. Ces données se basent sur les 60 années d'expérience en construction de pipelines de la société. MPS, à travers ses sociétés membres Michels, Price Gregory et Sheehan, ainsi que Sunland, ont aidé TransCanada à la préparation des données ci-dessous qui représentent l'effectif typique nécessaire pour un projet d'oléoduc de cette taille.

La construction de la portion américaine de l'oléoduc de 1 600 miles (1 300 miles aux États-Unis) se compose de 17 longueurs ou segments :

  • 500 travailleurs par longueur sont nécessaires - pour un total de 8 500 emplois
  • Keystone XL a aussi besoin de 30 stations de pompage, valant plusieurs dizaines de millions de dollars. Chaque station requiert 100 travailleurs - soit 3 000 emplois au total. Ajoutez-y 600 autres emplois nécessaires pour les six chantiers de construction et la construction du réservoir à Cushing, dans l'Oklahoma
  • Un projet d'une telle ampleur nécessite une supervision de la construction, de la gestion et de l'inspection - ce qui créerait 1 000 emplois, amenant le grand total pour Keystone XL à 13 000 emplois.

« TransCanada apprécie les partenariats que nous avons développés avec les sociétés américaines qui construiraient ce projet, ce qui est vital en vue d'obtenir la sécurité énergétique des États-Unis », a déclaré Russ Girling, Président et Chef de la direction de TransCanada. « Nous croyons en ce projet, comme tous les entrepreneurs, fournisseurs et travailleurs. Il est malheureux que les emplois qui seraient générés par Keystone XL ne puissent être créés dès maintenant, car ils permettraient aux travailleurs de commencer à travailler et de subvenir aux besoins de leurs familles immédiatement. »

Keystone XL a la capacité de livrer 830 000 barils de pétrole par jour aux raffineries américaines de Cushing, dans l'Oklahoma, et sur la Côte du Golfe des États-Unis. Une capacité de 250 000 barils a été préparée pour la livraison de pétrole domestique américain provenant du Bassin de Williston dans le Montana et le Dakota du Nord et du pétrole de Cushing. Des accords contraignants à long terme pour des milliers de barils par jour en provenance du Bassin de Williston et de Cushing ont déjà été signés. Cela étaye le désir des États-Unis de finir par obtenir la sécurité énergétique du pays.

Riche de plus de 60 ans d'expérience, TransCanada est un leader dans le développement responsable et l'exploitation fiable de l'infrastructure énergétique nord-américaine, y compris les oléoducs et les gazoducs, ainsi que les installations de production d'électricité et l'emmagasinage du gaz. Le réseau de gazoducs entièrement détenus par TransCanada s'étend sur plus de 57 000 kilomètres (35 500 miles), puisant dans la quasi-totalité des principaux bassins d'approvisionnement de gaz d'Amérique du Nord. TransCanada est l'un des plus grands fournisseurs d'emmagasinage de gaz et services connexes du continent avec une capacité d'emmagasinage d'environ 380 milliards de pieds cubiques. En tant que producteur d'énergie indépendant en pleine expansion, TransCanada possède ou détient des intérêts dans plus de 10 900 mégawatts de production d'énergie au Canada et aux États-Unis. TransCanada développe l'un des plus grands systèmes de livraison de pétrole d'Amérique du Nord. Les actions ordinaires de TransCanada sont inscrites à la cote des bourses de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Pour tout complément d'information, veuillez consulter le site : www.transcanada.com ou rendez-nous visite sur Twitter en tapant @TransCanada.

RENSEIGNEMENTS PROSPECTIFS Cette publication contient certaines informations prospectives, qui sont assujetties à d'importants risques et incertitudes (de tels énoncés sont généralement accompagnés de termes tels que « prévoir », « s'attendre à », « serait » ou toute terminologie similaire). Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document ont pour objet de fournir aux détenteurs de titres de TransCanada et aux investisseurs potentiels des renseignements concernant TransCanada et ses filiales, notamment l'évaluation par la direction des perspectives et des plans d'exploitation et financiers futurs de TransCanada et de ses filiales.

Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés. Les lecteurs sont priés de ne pas se fier indûment à ces informations prospectives. TransCanada n'accepte aucunement l'obligation d'actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, à moins que les lois ne le requièrent. Pour tout complément d'information sur les hypothèses préparées, ainsi que sur les risques et incertitudes pouvant causer une différence entre les résultats réels et ceux prévus, veuillez vous reporter aux Commentaires et analyses de la direction de TransCanada en date du 14 février 2011 sous le profil de TransCanada sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et dans d'autres rapports classés par TransCanada auprès des organismes de réglementation boursière du Canada et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.

Renseignements

  • TransCanada
    Contact pour leses médias :
    Terry Cunha/Shawn Howard
    403.920.7859 ou 800.608.7859

    TransCanada
    Contact pour les investisseurs et analystes :
    David Moneta/Terry Hook/Lee Evans
    403.920.7911 or 800.361.6522
    www.transcanada.com

    MPS Constructors LLC/Michels Corporation
    David Stegeman
    Vice-président
    (920) 924-4328

    Quanta Services Inc. (Price Gregory International)
    Reba Reid
    Directrice des communications
    (713) 985-6443

    Sheehan Pipe Line Construction Company
    Leonard Pataki
    Vice-président
    (918) 361-7583

    Sunland Construction, Inc.
    Craig Meier
    Président
    (337) 546-0241