POSTES CANADA

POSTES CANADA

10 juil. 2007 11h00 HE

Postes Canada investit 10 millions de dollars à Québec et met en vente l'édifice situé au 300 rue Saint-Paul

QUEBEC, QUEBEC--(Marketwire - 10 juillet 2007) - Postes Canada annonce la mise en oeuvre de plusieurs volets du projet débuté il y a deux ans, pour lesquels des investissements de l'ordre de 10 millions de dollars sont faits à Québec au cours d'une année :

- Achat et mise aux normes de l'édifice situé au 5055 rue Hugues-Randin abritant l'établissement de traitement des colis et messageries et le nouveau Centre de ramassage et de livraison des colis

- Achat d'un terrain sur la rue Léon-Harmel et construction au cours des prochains mois d'un édifice abritant un poste de facteurs

- Signature d'un bail et aménagement d'un édifice à construire sur la rue Joly pour y installer un deuxième poste de facteurs

- Signature d'un bail et aménagement de nouveaux locaux situés au 6700 boulevard Pierre-Bertrand pour y installer en novembre prochain les employés des services administratifs.

De plus, Postes Canada procédera au cours des prochains jours à la mise en vente, par l'entremise de CB Richard Ellis courtage immobilier, son fournisseur autorisé de services de courtage, de son édifice situé au 300 rue Saint-Paul à Québec, qui deviendra vacant au printemps 2008.

Depuis l'annonce en août 2005 du projet de transfert à Montréal du traitement des lettres, Postes Canada a procédé jusqu'à maintenant à six des sept phases opérationnelles du transfert. Non seulement aucun employé régulier n'a perdu son emploi ni n'a été obligé de déménager, mais elle a de plus déjà réussi à replacer la majorité des employés qui sont devenus excédentaires dans des postes qui se sont libérés par le départ à la retraite de leurs collègues, ce plus rapidement même qu'elle ne l'avait espéré. Au point où Postes Canada devra sous peu recommencer à embaucher à l'externe.

Postes Canada continue d'assurer une présence importante à Québec puisqu'elle y maintient plus de 1100 emplois dans ses nombreux établissements et assure à la région environ 90 millions de dollars en retombées économiques directes. S'ajoutent à cela, plus de 300 départs à la retraite sur une période de cinq ans, soit le maintien du pouvoir d'achat de 10 millions par année dans la région.

Renseignements