CGA-Canada

CGA-Canada

22 mai 2013 08h00 HE

Pour la plupart des Canadiens, l'accumulation de la richesse n'est pas une priorité

Selon un rapport de CGA-Canada, plus de 70 % des ménages considèrent que la constitution d'un patrimoine ne revêt pas une très grande importance

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE ET OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 22 mai 2013) - Les ménages canadiens pourraient être moins riches qu'ils ne le pensent. C'est la conclusion sans appel d'un rapport de recherche publié aujourd'hui par l'Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada).

Le rapport souligne la nécessité, pour les Canadiens, d'être plus attentifs à leur situation financière.

« De nombreux Canadiens semblent satisfaits de la richesse qu'ils ont accumulée, mais ils ne sont pas toujours capables de la chiffrer, explique le président et chef de la direction de CGA-Canada, Anthony Ariganello. Ils risquent donc de ne pas ajuster en conséquence leurs comportements relatifs à l'épargne, à l'emprunt et aux placements. »

Le rapport dresse un certain nombre de constatations inquiétantes :

  • Une proportion de 29 % des ménages canadiens indiquent ne posséder aucune richesse et seulement trois ménages sur dix estiment que l'accumulation de la richesse revêt une grande importance.
  • Un pourcentage de 42 % des ménages sont satisfaits de la richesse qu'ils ont accumulée, mais plus de la moitié (51 %) indiquent avoir calculé la valeur de leur richesse pour la dernière fois il y a plus d'un an, voire jamais, ou ne plus savoir quand ils l'ont fait.
  • Parmi les ménages canadiens qui accumulent de la richesse, une majorité écrasante (80 %) indiquent qu'ils pourraient l'utiliser, au moins en partie, au cours des trois prochaines années. Lorsqu'ils disposent de fonds supplémentaires, les ménages sont plus susceptibles d'affecter ces fonds à la consommation qu'à l'accumulation de la richesse.

« En cette période où les coûts d'emprunt sont peu élevés, de nombreux Canadiens se privent d'une occasion en or d'accroître leur sécurité financière, déplore Rock Lefebvre, vice-président, Recherche et normalisation à CGA-Canada, et coauteur du rapport. Les ménages ne semblent pas se rendre compte que même s'il est possible d'étaler le paiement d'une maison sur 25 ans, ce n'est ni une obligation ni une nécessité. Si l'on faisait une comparaison avec les cartes de crédit, cette possibilité équivaudrait à ne s'acquitter que du paiement minimum. »

Vous trouverez le rapport ainsi que de l'information complémentaire à l'adresse www.cga-canada.org/fr.

Au sujet de CGA-Canada

L'Association des comptables généraux accrédités du Canada (CGA-Canada), fondée en 1908, fournit des services à 75 000 CGA et étudiants au Canada, et dans près de 100 pays. Professionnels respectés dans les domaines de la comptabilité et de la gestion financière, les CGA travaillent en entreprise, dans le monde de la finance, dans le secteur public et en cabinet privé. CGA-Canada établit les exigences en matière d'accréditation et les normes professionnelles associées au titre de CGA, offre du perfectionnement professionnel, poursuit des activités de recherche et de défense des intérêts, et représente les CGA tant au pays que sur la scène internationale.

Visitez notre site Web : www.cga-canada.org/fr

Retrouvez-nous sur Facebook (en anglais)

Suivez-nous sur Twitter (en anglais)

Joignez-vous à nous sur LinkedIn (en anglais)

Note à l'intention des journalistes : Nous présentons ici quelques-unes des constatations tirées d'un sondage d'opinion commandé par CGA-Canada qui a permis d'examiner l'attitude des ménages canadiens à l'égard de l'accumulation de la richesse. Ce sondage a été mené par la société de recherche Ipsos Reid entre le 14 et le 21 septembre 2012. Il a été élaboré par CGA-Canada de concert avec des cadres supérieurs d'Ipsos Reid et a fait l'objet d'un test préalable. L'échantillonnage a été établi de manière à permettre l'exécution du processus de sondage en ligne auprès de répondants constituant un échantillon représentatif d'adultes canadiens âgés de 25 ans ou plus. L'échantillon utilisé aux fins de l'enquête a été constitué à partir du panel en ligne d'Ipsos Reid; au total, 1 805 entrevues ont été menées en ligne avec des ménages des dix provinces canadiennes. Avec un échantillon de cette taille, l'erreur d'échantillonnage est de plus ou moins 2,31 % à un niveau de confiance de 95 % (19 fois sur 20).

Renseignements

  • CGA-Canada
    Diana Sorace
    Conseillère en communications
    604 694-6700 ou Cellulaire : 604 551-4487
    dsorace@cga-canada.org