Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

04 févr. 2005 11h13 HE

Pour le Budget Goodale : priorité à l'emploi

Attention: Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales OTTAWA--(CCNMatthews - 4 fév. 2005) - L'Enquête sur la population active de Statistique Canada pour le premier mois de l'année 2005 confirme les faiblesses dans le marché de l'emploi dont le Congrès du travail du Canada s'inquiète depuis un bon moment.

« Le secteur public, principal moteur de création d'emplois toute l'année dernière, est en perte de vitesse, fait observer Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada. De nouveaux emplois se créent dans le secteur manufacturier, mais son manque à gagner de 86 000 emplois par rapport à novembre 2002 n'est toujours pas comblé. En outre, la force du dollar canadien affecte maintenant le secteur de « l'information, de la culture et des loisirs », en perte de 36 000 emplois depuis le mois d'août. Que faut-il de plus pour que le ministre des Finances annonce carrément que le budget fédéral s'attachera cette année à créer de bons emplois, capables de subvenir aux besoins des familles canadiennes? », s'interroge M. Georgetti.

Les chiffres du chômage - Statistique Canada rapporte qu'en janvier 2005, le taux de chômage est resté stationnaire par rapport au mois précédent, à 7 %. Le nombre de Canadiennes et Canadiens qui veulent un emploi et n'arrivent pas à en trouver s'élève à 1 206 400 personnes (données désaisonnalisées).

Analyse de l'économiste Andrew Jackson

L'économiste Andrew Jackson, nommé récemment directeur du Service des politiques économiques et sociales du CTC, émet les observations suivantes :

• Les données sur l'emploi publiées aujourd'hui montrent bien la faiblesse du marché de l'emploi : perte d'emplois chez les jeunes (21 000) et chez les femmes adultes travaillant à temps plein (17 000).

• L'emploi rémunéré a régressé de 24 000 emplois, une perte occultée par la hausse de l'emploi autonome.

• La donnée la plus frappante : les services publics, point d'appui du marché de l'emploi tout au long de 2004, ont pris du plomb dans l'aile. L'emploi dans le secteur public a reculé de 48 000 postes en janvier. La perte de 14 000 emplois dans le secteur de la santé et des services sociaux y serait pour beaucoup, un facteur qui expliquerait également le repli des emplois à temps plein pour les femmes.

• Fait troublant, l'emploi dans la santé et les services sociaux n'a nullement progressé au cours de la dernière année.

• Ces données embarrassantes donnent à penser que la hausse des transferts fédéraux aux provinces pour la santé ne se traduit pas par de meilleurs services sur le terrain. On peut en déduire que le programme national de services de garde et à la petite enfance - dont on attend la concrétisation la semaine prochaine - devrait obliger la reddition des comptes, de sorte que les fonds fédéraux servent bien aux fins prévues.

• Les données indiquent également à M. Goodale que le budget qu'il s'apprête à dévoiler ce mois-ci doit sérieusement se pencher sur la création d'emplois. Les travailleurs et les travailleuses et leurs syndicats proposent un programme pratique de création d'emplois : des garderies, de la formation, l'infrastructure urbaine, l'application de Kyoto. Nous aurions là le sérieux coup de pouce dont l'économie et le marché de l'emploi auront besoin cette année.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site Web : www.clc-ctc.ca. /Renseignements: Andrew Jackson, économiste principal, (613) 526-7445 et (613) 286-5857 Pierre Laliberté, économiste, (613) 526-7409 / IN: ÉCONOMIE, FINANCE, TRAVAIL, POLITIQUE, COMMERCE

Renseignements

  • Jean Wolff, Directeur, Service des Communications, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-526-7431
    Numéro de téléphone secondaire: 613-878-6040
    Courriel: communications@clc-ctc.ca