Pratt & Whitney Canada

Pratt & Whitney Canada

25 mai 2005 16h03 HE

Pratt & Whitney Canada reçoit un prestigieux prix en matière de conservation de l'énergie

LONGUEUIL, QUEBEC--(CCNMatthews - 25 mai 2005) - Pratt & Whitney Canada (P&WC) a reçu un prestigieux prix national en conservation de l'énergie pour l'innovation dont elle a fait preuve dans ses programmes d'efficacité énergétique et qui a généré des économies de l'ordre de 1 000 000 $ depuis janvier 2004.

Lors de la Conférence Energie 2005 qui a eu lieu à Ottawa hier soir, le député d'Ottawa Sud David McGuinty, au nom de l'Honorable R. John Efford, ministre des Ressources naturelles du Canada, a décerné à P&WC le tout premier Prix des innovateurs énergétiques pour souligner ses initiatives de conservation d'énergie.

L'entreprise a remporté le prix dans la catégorie "Contrôle, suivi et établissement de rapports" et la remise s'est faite conjointement par Douglas Speers, président du comité de direction du Programme d'économie d'énergie dans l'industrie canadienne, programme qui a trente ans cette année.

"Chez Pratt & Whitney Canada, nous consacrons beaucoup de temps et "d'énergie" à réduire notre consommation d'énergie, a déclaré John Saabas, vice-président principal - Ingénierie et Exploitation, en remerciant les membres de l'équipe Energie de P&WC. La direction et les employés sont résolus à améliorer l'environnement et à économiser l'énergie. Je suis très fier de ce qu'ils ont accompli."

Plus de 70 des compagnies canadiennes les plus éconergiques ont été mises en candidature dans le cadre du Programme des innovateurs énergétiques, qui en est à sa première année.

"Je félicite Pratt & Whitney Canada, dont les idées novatrices lui ont valu ce prix, commente le ministre Efford. Ce sont des entreprises comme elle qui montrent l'exemple en améliorant volontairement leur efficacité énergétique et en aidant le Canada à faire sa part dans la lutte contre les changements climatiques."

P&WC s'est fermement engagée envers un développement durable et le respect de l'environnement. Depuis 2001, elle se signale comme un chef de file de l'industrie canadienne en matière de conservation de l'énergie par l'adoption de mesures à l'échelle de l'entreprise. Au cours des quatre dernières années, la consommation d'énergie chez P&WC a chuté de plus de 20 pour cent dans toutes ses installations canadiennes.

Yvan Landry, directeur - Ingénierie des installations d'essais chez P&WC, déclare que l'entreprise dépense 9 M$ en gaz naturel, en mazout et en électricité pour l'exploitation de ses établissements au Canada. "Il est essentiel d'établir avec précision notre consommation d'énergie ainsi que les coûts reliés à nos niveaux de production et aux températures extérieures pour respecter nos prévisions budgétaires", commente-t-il. Il ajoute toutefois que l'équipe Energie de P&WC a mis en oeuvre un modèle mathématique - élaboré à partir de trois ans de données historiques provenant de tous ses systèmes et processus - pour définir le profil des coûts et de la consommation d'énergie compte tenu d'expériences, des températures extérieures enregistrées au fil des ans et des activités de fabrication.

"Nous avons utilisé les données provenant des niveaux de production et des rapports météorologiques pour évaluer la quantité précise d'énergie dont nous aurons besoin au cours des 12 prochains mois, puis nous avons effectué un suivi constant", ajoute Pierre Therriault, directeur - Services aux installations, énergie.

P&WC, dont le siège social est à Longueuil (Québec), est un leader mondial parmi les motoristes équipant les avions d'affaires, les appareils de l'aviation générale, les avions de transport régional et les hélicoptères. La société construit également des moteurs de technologie évoluée pour applications industrielles. Elle possède des installations et des centres de révision dans le monde entier. P&WC est une filiale de United Technologies Corporation (NYSE:UTX), société de haute technologie établie à Hartford (Connecticut).

Renseignements