Association du transport urbain du Québec (ATUQ)

Association du transport urbain du Québec (ATUQ)

19 avr. 2012 11h30 HE

Première Politique québécoise du transport collectif : les sociétés de transport dépassent les objectifs

Hausse de l'achalandage de 11 % en 5 ans

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwire - 19 avril 2012) - Hausses marquées de l'achalandage, augmentation significative du nombre d'heures de services et de kilomètres parcourus : l'Association du transport urbain du Québec (ATUQ) a dévoilé aujourd'hui un bilan très positif de la première Politique québécoise du transport collectif 2006 - 2011. Les dirigeants des neuf sociétés de transport en commun, membres de l'ATUQ, ont participé à cette annonce dans le cadre d'une première journée de sensibilisation au transport en commun à l'Assemblée nationale du Québec.

Depuis 2006, les sociétés de transport en commun en offrent beaucoup plus!

Depuis l'entrée en vigueur de la Politique, les sociétés de transport en commun ont bonifié leur offre de services afin d'attirer une nouvelle clientèle et pour faire du transport en commun une alternative de choix à l'automobile. Voici le bilan des éléments centraux de la Politique :

  • Entre 2006 et 2011, l'achalandage a augmenté de 11 %. Il s'agit de 54 millions de déplacements supplémentaires. La cible de 8 %, identifiée dans la Politique, a été largement dépassée.
  • Les sociétés de transport ont aussi dépassé les objectifs gouvernementaux quant à l'augmentation de l'offre de services, lesquels étaient de 16 %.

    • Les sociétés de transport ont offert 19 % de plus d'heures de services sur les réseaux de transport par autobus.

    • Le nombre de kilomètres parcourus en autobus et en métro a augmenté de 23 %.

À la suite de ces améliorations, un plus grand nombre de citoyens ont accès à un meilleur service. « Les sociétés de transport en commun ont attiré une nouvelle clientèle en investissant massivement pour offrir un service de meilleure qualité, plus fiable, plus confortable et plus rapide. Elles ont amélioré l'accessibilité à leur réseau pour que le transport en commun devienne une alternative attrayante à l'auto et pour que le plus grand nombre possible de citoyens puisse avoir accès au service. Il s'agit ici d'une excellente nouvelle pour la société québécoise. », a précisé Monsieur Jean-Jacques Beldié, président de l'ATUQ.

Une nouvelle Politique québécoise sur la mobilité durable pour poursuivre sur cette lancée

« Cette première Politique aura permis au transport en commun de développer son offre de services de façon considérable et de dépasser l'ensemble des objectifs visés par cette Politique. Il importe cependant de préciser que ces efforts seront vains si on ne peut garantir un financement dédié, indexé, récurrent et suffisant pour soutenir cette croissance au cours des prochaines années. Pour ce faire, le cadre financier de la nouvelle Politique québécoise de la mobilité durable, qui devrait entrer en vigueur en 2013, devra refléter ces réalités.», a tenu à préciser Madame France Vézina, directrice générale de l'ATUQ.

Autre effet bénéfique de la Politique

Le transport en commun est la solution de choix pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES). Grâce au transfert modal en faveur du transport en commun, l'émission de 656 000 tonnes nettes de GES a été évitée en 2011. Sans l'apport des sociétés de transport en commun, il sera difficile pour le gouvernement du Québec d'atteindre son très ambitieux objectif de réduire les GES de 20 % d'ici 2020, d'autant plus que les autobus des sociétés de transport seront de plus en plus performants sur le plan environnemental et énergétique, ce qui contribuera encore davantage à la réduction de GES.

« Dans la mesure où les sociétés de transport contribuent à l'atteinte des objectifs environnementaux, financiers et sociétaux, le gouvernement a tout avantage à assurer des sources de financement suffisantes pour le développement du transport en commun, et cela passe nécessairement par l'adoption d'un cadre financier qui répond aux besoins des sociétés de transport », de conclure Madame France Vézina.

À propos de l'ATUQ

L'ATUQ représente les neuf sociétés de transport en commun du Québec : Montréal, Québec, Lévis, Laval, Longueuil, Gatineau, Trois-Rivières, Saguenay et Sherbrooke. Ses sociétés membres desservent les 9 plus grandes villes de la province et assurent plus de 90 % des déplacements faits en transport en commun au Québec, ce qui représente 543 millions de déplacements en 2011.

L'ATUQ est un organisme de concertation et de représentation publique et politique qui assure la promotion du transport en commun et le positionnement de ses sociétés membres comme étant des acteurs incontournables du développement et de la mobilité durables.

Renseignements

  • Source : Valérie Leclerc
    Responsable des communications et des relations publiques
    Association du transport urbain du Québec (ATUQ)
    514 280-4640 / Cell. : 514 758-6444
    valerie.leclerc@atuq.com
    www.atuq.com

    Renseignements :
    Jonathan Gendron, Conseiller
    TACT Intelligence-conseil
    418 529-3223, poste 32
    Cell. : 418 576-2871
    jgendron@tactconseil.ca