Saint-Paul-de-l'Ile-aux-Noix

Saint-Paul-de-l'Ile-aux-Noix
Lacolle

Lacolle
Saint Jacques le Mineur

Saint Jacques le Mineur
Saint-Cyprien-de-Napierville

Saint-Cyprien-de-Napierville
Municipalité Saint-Blaise-sur-Richelieu

Municipalité Saint-Blaise-sur-Richelieu

01 févr. 2011 13h19 HE

Première provinciale : Cinq municipalités font front commun pour s'opposer à l'implantation d'éoliennes industrielles en zones habitées et sur les meilleures terres agricoles du Québec

SAINT-PAUL-DE-L'ILE-AUX-NOIX, QUÉBEC--(Marketwire - 1 fév. 2011) - La nouvelle coalition de la Montérégie implique les municipalités de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix, Saint-Blaise-sur-Richelieu, Lacolle, Saint-Cyprien-de-Napierville et de Saint-Jacques-le-Mineur.

Les cinq maires déplorent unanimement le manque d'information impartiale qui a été accessible, à ce jour, à l'ensemble de leurs contribuables.

L'instigateur de cette coalition, M. Gérard Dutil, maire de Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix souligne : « En tant qu'élus municipaux, nous devons défendre les intérêts de nos citoyens. Nous constatons que plus les gens sont informés des impacts et conséquences réelles de l'implantation d'éoliennes industrielles, plus ils se prononcent contre cette invasion, au sein de nos meilleures terres agricoles du Québec ».

La mairesse de Saint-Jacques-le-Mineur, Mme Lise Trottier, ajoute : « Notre position est très claire : Énergie verte : OUI!... Mais éoliennes industrielles en plein milieu du garde-manger du Québec et en zones habitées : NON! ».

Le maire de Lacolle, M. Yves Duteau rappelle, pour sa part, les propos de la vice-première ministre Mme Nathalie Normandeau selon lesquels on peut faire de l'énergie éolienne au Québec, mais pas à n'importe quel prix et qu'il n'était pas question d'imposer un projet dans une communauté qui serait largement divisée.

Le maire de Saint-Cyprien-de-Napierville, M. André Tremblay précise : « La situation est encore plus tendue chez nous, depuis qu' Hydro-Québec a retenu, sans notre consentement, un projet de Kahnawake Sustainable Energies. Nous ne voulions pas du projet de TCI, nous ne voulons pas davantage de ce projet là! »

Le maire de Saint-Blaise-sur-Richelieu, M. Jacques Desmarais insiste : « Il est clair que l'acceptabilité sociale générale n'y est pas. Les projets éoliens en Montérégie divisent les populations. »

La coalition entend convoquer très prochainement sa population à des séances publiques, afin de lui fournir des compléments d'information qu'elle estime pertinents.

Renseignements