Santé Canada

Santé Canada

29 oct. 2013 15h12 HE

Prendre des mesures pour réduire les incidents médicamenteux au Canada

Le gouvernement du Canada investit dans un programme national pour réduire les incidents et accroître la sécurité des patients

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 29 oct. 2013) - Dans le cadre de la Semaine nationale de la sécurité des patients, Terence Young, député d'Oakville, au nom de l'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a aujourd'hui annoncé du financement pour l'Institut pour l'utilisation sécuritaire des médicaments du Canada (ISMP Canada) dans le but de réduire le nombre d'incidents médicamenteux graves au Canada.

« L'amélioration de la sécurité des patients est un élément essentiel de l'engagement de notre gouvernement à mettre de l'avant un système de santé de qualité pour tous les Canadiens », a déclaré le député Young. « L'appui des travaux d'ISMP Canada permettra d'éviter que les incidents médicamenteux se produisent en premier lieu, afin que les patients et leurs familles ne souffrent pas inutilement. »

« L'étude des causes sous-jacentes des incidents médicamenteux et la recherche de solutions réalisables visant à prévenir les méfaits sont au cœur de notre travail », mentionne David U, président et premier dirigeant d'ISMP Canada.

Des problèmes tels que des étiquettes et des emballages qui prêtent à confusion et une mauvaise communication peuvent donner lieu à des incidents médicamenteux qui peuvent souvent être graves et avoir des conséquences désastreuses pour les patients et leurs familles. La contribution de Santé Canada permettra à ISMP Canada de poursuivre la mise en œuvre et l'expansion du Système canadien de déclaration et de prévention des incidents médicamenteux (SCDPIM), lequel sert à recueillir et à communiquer des renseignements sur les incidents médicamenteux dans le but d'éviter que d'autres patients souffrent inutilement.

Cet investissement s'inscrit dans l'engagement permanent de Santé Canada à accroître l'innocuité des médicaments. Le Ministère a récemment lancé l'Initiative sur l'étiquetage en langage clair, qui vise à favoriser l'utilisation sécuritaire des médicaments en rendant l'information fournie sur les étiquettes et les renseignements de sécurité facile à lire et à comprendre. L'information recueillie au moyen du SCDPIM aide Santé Canada dans ses efforts pour améliorer les étiquettes de médicaments, ce qui aide les Canadiens à mieux comprendre l'information sur les médicaments en vente libre et les médicaments sur ordonnance ainsi que les risques qu'ils présentent.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le financement pour le SCDPIM, consultez la fiche d'information ci-jointe.

Also available in English

Les communiqués de Santé Canada sont accessibles par Internet : www.santecanada.gc.ca/media.

Fiche de renseignements - Octobre 2013

Système canadien de déclaration et de prévention des incidents médicamenteux

Santé Canada versera 3,2 millions de dollars sur deux ans à l'Institut pour l'utilisation sécuritaire des médicaments au Canada (ISMP Canada) afin qu'il poursuive ses activités visant à accroître la portée et l'incidence du Système canadien de déclaration et de prévention des incidents médicamenteux (SCDPIM).

Tout comme les panneaux de signalisation prêtant à confusion peuvent entraîner des accidents de la route, des problèmes tels que des étiquettes ou des noms de médicaments qui se ressemblent et la mauvaise communication peuvent donner lieu à des incidents médicamenteux. Dans le cadre de l'enquête du Fonds du Commonwealth de 2008, près d'un adulte canadien atteint d'un problème de santé sur dix a déclaré avoir reçu le mauvais médicament ou une dose incorrecte d'une pharmacie ou d'un hôpital dans les deux dernières années.

Bien que bon nombre d'incidents médicamenteux ne soient pas dangereux, certains peuvent être très graves, voire mortels. Dans la plupart des cas, ces incidents médicamenteux peuvent être évités.

Le SCDPIM favorise la compréhension et la communication de renseignements sur les incidents médicamenteux dans le but de les prévenir. Le financement pour le SCDPIM servira à recueillir et à communiquer des renseignements sur les incidents médicamenteux, notamment les types, les tendances et les causes sous-jacentes, ainsi qu'à mettre au point des outils et des mesures préventives qui permettront d'éviter que des incidents néfastes se reproduisent.

Santé Canada est un partenaire actif du SCDPIM. En plus de le soutenir par un financement, Santé Canada lui apporte des connaissances et des compétences de son point de vue d'organisme fédéral de réglementation des produits de santé, en particulier en ce qui concerne la réduction des risques pour la santé liés au nom, à l'emballage ou à l'étiquette d'un produit. De plus, Santé Canada utilise l'information recueillie par le SCDPIM dans le cadre de ses activités courantes pour surveiller et améliorer la sécurité de l'utilisation des médicaments et des autres produits de santé au Canada.

ISMP Canada est un organisme national indépendant sans but lucratif qui s'efforce d'accroître l'innocuité des médicaments dans tous les contextes de prestation de soins de santé. ISMP Canada, Santé Canada, l'Institut canadien d'information sur la santé et l'Institut canadien pour la sécurité des patients collaborent tous au SCDPIM.

Renseignements

  • Renseignements aux médias
    Michael Bolkenius
    Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
    Ministre fédérale de la Santé
    (613) 957-0200

    Santé Canada
    Relations avec les médias
    613-957-2983

    Renseignements au public
    613-957-2991
    1-866 225-0709