BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

29 oct. 2012 07h56 HE

Près de la moitié des Canadiens envisagent de faire des rénovations cet automne, selon un rapport de BMO sur la rénovation domiciliaire

- La salle de bain, la cuisine et les chambres comptent parmi les projets de rénovation les plus populaires cet automne

- Plus de la moitié des répondants prévoit dépenser moins de 1 000 $; le tiers s'attend à dépenser jusqu'à 5 000 $

- Les Canadiens puisent principalement dans leur épargne pour financer leurs rénovations et font eux-mêmes les travaux pour économiser

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 29 oct. 2012) - Bien que les projets de rénovation soient habituellement réalisés le printemps et l'été, un rapport que BMO a publié aujourd'hui révèle que près de la moitié (49 pour cent) des propriétaires de maison canadiens entreprennent ou prévoient d'entreprendre des améliorations domiciliaires cet automne.

Selon le rapport, le principal facteur qui milite en faveur des travaux de rénovation cet automne est la réalisation d'un projet avant l'hiver (32 pour cent). Plus de la moitié des répondants (52 pour cent) disent faire des rénovations pour des raisons à la fois esthétiques et fonctionnelles, tandis que 34 pour cent avouent se soucier surtout de l'apparence.

« L'automne est propice à l'amélioration et aux réparations de la maison, car certains travaux doivent parfois être faits avant l'arrivée de l'hiver », a indiqué Laura Parsons, spécialiste - Prêts hypothécaires, BMO Banque de Montréal. « Les chiffres indiquent qu'un nombre important de Canadiens visent des améliorations esthétiques, mais il importe d'envisager de réaliser des projets qui rehausseront l'efficacité énergétique de la maison, tout particulièrement au moment où la température chute et où les frais de chauffage augmentent. »

Projets de rénovation les plus populaires en automne

Divers experts du domaine avancent que les projets de rénovation les plus rentables sont ceux qui portent sur la réfection de la cuisine et des salles de bains, qui sont susceptibles de générer un rendement de 75 à 100 pour cent. La peinture - tant à l'intérieur qu'à l'extérieur - peut aussi produire un rendement élevé, allant de 50 à 100 pour cent.

Selon le sondage, les propriétaires de maison canadiens font les bons choix de rénovations; 37 pour cent des projets de rénovation d'automne visent les salles de bain, suivies par la cuisine, à 34 pour cent, et les chambres à coucher, à 29 pour cent.

Financement des rénovations domiciliaires

La majorité (54 pour cent) des répondants dépenseront moins de 1 000 $ en rénovations cet automne, tandis que le tiers (33 pour cent) investiront entre 1 000 $ et 5 000 $. En ce qui a trait au financement des projets de rénovation, le rapport démontre que les Canadiens utiliseront divers modes de paiement :

  • 40 pour cent puiseront dans l'épargne qu'ils ont réservée spécifiquement aux rénovations, tandis que 25 pour cent utiliseront leur épargne personnelle;
  • le quart des répondants utiliseront une carte de crédit pour financer une partie de leurs rénovations, alors que 14 pour cent utiliseront une marge de crédit.

De plus, les Canadiens n'hésiteront pas à retrousser leurs manches : la moitié des travaux (51 pour cent) seront fait par les répondants eux-mêmes, la plupart pour économiser de l'argent (70 pour cent).

« Les améliorations domiciliaires, majeures ou mineures, peuvent rehausser la valeur de la maison substantiellement, mais il importe de tenir compte des aspects financiers qui y sont associés », a ajouté Mme Parsons. « Un professionnel financier peut vous aider à évaluer l'accessibilité financière d'un projet de rénovation et à vous assurer de tirer le maximum de votre investissement sans vous surcharger financièrement. »

BMO offre les conseils suivants aux propriétaires de maison canadiens qui envisagent de rénover cet automne :

Concentrez-vous sur les projets offrant le meilleur rendement : Efforcez-vous de comprendre l'effet que les rénovations auront sur la valeur de votre maison, en cherchant quelles rénovations en augmenteraient la valeur et lesquelles sont populaires auprès des acheteurs.

Mesurez (financièrement) deux fois plutôt qu'une : Ayez une vision à long terme lorsque vous prenez des décisions financières : que vous économisiez en prévision des travaux ou que vous empruntiez pour les faire, prenez le temps de consulter un expert financier pour vous assurer que les rénovations cadrent avec vos objectifs financiers à long terme et éviter de trop dépenser.

Prévoyez l'imprévu : Préparez-vous financièrement aux imprévus, comme un toit qui coule, le bris d'un tuyau ou tout autre problème pouvant survenir pendant la réalisation d'un projet, en adoptant un plan d'urgence.

Une marge-crédit personnelle de BMO offre au propriétaire d'une maison la possibilité d'emprunter ce dont il a besoin, au moment voulu. Pour les projets de plus grande envergure, le propriétaire peut envisager de demander une marge de crédit sécurisée, comme la marge-crédit sur valeur domiciliaire BMO.

Les résultats du sondage d'automne de BMO sur la rénovation domiciliaire qui a été réalisé par Pollara sont compilés à partir d'un échantillon aléatoire de 1 000 Canadiens âgés de 18 ans et plus. Le sondage a été réalisé entre le 13 et le 16 octobre 2012. Un échantillon probabiliste de cette taille comporte une marge d'erreur de ± 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-américain de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif totalisant 542 milliards de dollars au 31 juillet 2012, et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services et solutions d'investissement.

Renseignements