MethylGene Inc.
TSX : MYG

MethylGene Inc.

11 déc. 2006 07h30 HE

Présentation de résultats positifs au congrès annuel de l'ASH concernant le MGCD0103 de MethylGene, un inhibiteur d'HDAC isosélectif actif par voie orale

Résultats provisoires concernant sept patients d'une étude de phases I/II ayant répondu à un traitement combiné MGCD0103-Vidaza'R' Début de la phase II prévue pour le premier trimestre de 2007

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 11 déc. 2006) - MethylGene Inc. (TSX:MYG) et son partenaire Pharmion (NASDAQ:PHRM) ont annoncé aujourd'hui des résultats cliniques provenant de leur étude de phases I/II nº 005 sur l'administration combinée du MGCD0103 et de Vidaza® ainsi que de leur étude de phase I nº 004 sur l'administration monothérapeutique du MGCD0103, un inhibiteur d'histone désacétylases (HDAC) isosélectif. Une brève mise à jour des autres études cliniques sur le MGCD0103 a également été annoncée. Ces données cliniques ont été divulguées à Orlando le dimanche 10 décembre 2006, dans deux affiches présentées lors du 48e congrès annuel de l'ASH (American Society of Hematology).

L'affiche (étude nº 005) intitulée : "Phase I/II study of the oral isotype-selective histone deacetylase (HDAC) inhibitor MGCD0103 in combination with azacitidine in patients with high-risk Myelodysplastic Syndromes (MDS) or Acute Myelogenous Leukemia (AML)" décrit les résultats provisoires obtenus auprès de 23 patients souffrant de SMD ou de LAM ayant reçu des doses de MGCD0103 de l'ordre de 35 à 135 mg. La posologie de MGCD0103 utilisée actuellement atteint environ la dose maximale tolérée de 110 mg (agent seul), administrée par voie orale trois fois par semaine sans interruption. L'azacitidine (Vidaza®) est administrée selon le schéma approuvé, soit 75 mg/m2/j s.c. pendant 7 jours tous les 28 jours.

Parmi 23 patients évaluables participant à la phase I de l'étude (augmentation graduelle de la dose), 7 sujets ont obtenu une réponse (7 sur 20 aux doses démontrées actives antérieurement). Trois patients ont présenté une réponse complète (RC), c.-à-dire une normalisation des blastes de la moelle osseuse et de la numération globulaire du sang périphérique. Trois patients ont présenté une réponse médullaire complète sans rétablissement de la fonction plaquettaire périphérique (RC-p) ni des neutrophiles et un patient a présenté une réponse partielle (RP) consistant en un rétablissement partiel de la moelle osseuse accompagné d'un rétablissement complet de la fonction plaquettaire et des neutrophiles du sang périphérique. Au total, 6 patients évaluables, dont 4 parmi les répondeurs, ont poursuivi l'étude et ont continué à recevoir le traitement combiné, traitement qui, chez la majorité d'entre eux, a entraîné une diminution substantielle de l'activité des HDAC. L'analyse de la méthylation de l'ADN chez ces patients suit son cours. Le profil d'innocuité, la pharmacocinétique et l'activité clinique de la combinaison MGCD0103/azacitidine (Vidaza®) sont encourageants et il semble que cette association soit bien tolérée par les patients souffrant de SMD ou de LAM avancés. De nature gastro-intestinale, les manifestations toxiques limitant la dose ayant été signalées sont au nombre de trois. Deux d'entre elles ont été observées à la dose de MGCD0103 la plus élevée, à savoir 135 mg. Une fois que la dose maximale tolérée (DMT) de MGCD0103 dans cette combinaison sera documentée, l'étude entrera dans sa phase II, toujours auprès de cette population de patients. Nous prévoyons procéder à cette expansion de l'étude au cours du premier trimestre de 2007. D'après les données pharmacocinétiques préliminaires, il n'existe pas d'interaction médicamenteuse entre l'azacitidine (Vidaza®) et le MGCD0103, car leur administration concomitante ne semble pas modifier leurs demi-vies respectives.

L'affiche (étude nº 004) intitulée : "A Phase I Study of MGCD0103 Given as a Twice Weekly Oral Dose in Patients with Leukemia (AML, ALL or CML) or Myelodysplastic Syndromes (MDS)" décrit les résultats obtenus auprès de 19 patients ayant reçu le MGCD0103 aux doses de 40, 53, 66 et 83 mg/m2/j. Le traitement a été bien toléré jusqu'à présent et la dose maximale n'a pas encore été atteinte. L'administration bihebdomadaire est étayée par des données précliniques et cliniques qui portent à croire que le MGCD0103 favorise pendant plus de 24 heures l'acétylation des histones H3 et H4 dans les mononucléaires du sang périphérique, ce qui autorise l'administration intermittente. Une inhibition significative de l'activité totale des HDAC a été observée dans les mononucléaires du sang périphérique de la majorité des patients, et quatre d'entre eux ont vu leur état se stabiliser. Outre la fatigue, les effets indésirables les plus fréquents à avoir été documentés sont de nature gastro-intestinale. La dose maximale n'ayant pas encore été atteinte auprès de ces patients, l'augmentation de la posologie suit son cours.

"Les données de plus en plus nombreuses fournies par ces études et par les autres que nous menons continuent de nous encourager quant à l'utilité potentielle du MGCD0103 administré seul ou en association avec d'autres antinéoplasiques dans le traitement du cancer. Compte tenu d'ailleurs de ces résultats favorables, d'annoncer Donald F. Corcoran, président et chef de la direction de MethylGene, la Société entend augmenter son investissement afin de poursuivre les études cliniques sur le MGCD0103 et dans le but d'identifier un schéma potentiel d'homologation."

Progrès récents des études cliniques en cours sur le MGCD0103

Etude nº 008 : Les résultats provisoires préliminaires obtenus dans cette étude de phase II menée actuellement chez des patients souffrant de lymphome à cellules B rebelle ou récidivant, plus précisément de lymphome diffus à grandes cellules B ou de lymphome folliculaire, seront présentés lors de la prochaine réunion de l'ASCO ou d'autres congrès scientifiques au cours de la première moitié de 2007.

Etude nº 010 : La première étape de cette étude de phase II menée actuellement auprès de patients souffrant de lymphome de Hodgkin rebelle ou récidivant est terminée et, compte tenu des preuves préliminaires sur l'innocuité et l'activité du MGCD0103 dans cette indication, la deuxième étape du protocole est déjà en cours. Nous prévoyons également présenter les résultats provisoires préliminaires de cette étude lors de la prochaine réunion de l'ASCO ou d'autres congrès scientifiques au cours de la première moitié de 2007.

Autres études cliniques en cours sur le MGCD0103

Etude nº 006 : L'admission des patients dans la phase d'augmentation posologique de cette étude clinique de phases I/II sur le traitement combiné des tumeurs solides et du cancer du pancréas par le MGCD0103 et Gemzar® se poursuit.

Etude nº 007 : Début, en décembre 2006, de cette étude clinique de phase II sur les effets du MGCD0103 dans le traitement monothérapeutique de patients très exposés au syndrome myélodysplasique (SMD) ou à la leucémie aiguë myélogène (LAM).

A propos de MethylGene

MethylGene est une société biopharmaceutique ouverte qui se consacre à la découverte, à la mise au point et à la commercialisation de nouveaux médicaments pour le traitement du cancer. Deux produits candidats destinés au traitement du cancer, le MGCD0103, développé en partenariat avec Pharmion Corporation et Taiho Pharmaceutical Co. Ltd., et le MG98, développé en partenariat avec MGI Pharma, Inc., font actuellement l'objet de développement cliniques. MethylGene a conclu un accord de licence exclusif avec Merck & Co. pour la mise au point et la commercialisation d'inhibiteurs de petite taille de la bêta-lactamase destinés à surmonter la résistance aux antibiotiques. De plus, MethylGene a conclu une entente de partenariat avec EnVivo Pharmaceuticals pour le développement d'inhibiteurs d'HDAC destinés au traitement des troubles neurodégénératifs. MethylGene compte divers programmes précliniques relatifs à l'emploi de ses inhibiteurs de kinases à cibles multiples (c-met) et de ses inhibiteurs d'histone désacétylases (HDAC) dans le domaine du cancer et d'autres maladies. La Société poursuit sa recherche de partenariats. N'hésitez pas à visitez le site Web de MethylGene au www.methylgene.com.

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué, sauf les énoncés relatifs à des faits qui peuvent être vérifiés de façon indépendante à la date des présentes, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Ces énoncés, qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction de MethylGene, comportent de par leur nature plusieurs risques et incertitudes, connus et inconnus, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de MethylGene. Ces risques et incertitudes pourraient faire en sorte que le rendement, les réalisations ou les résultats futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces réalisations, ce rendement ou ces résultats comprennent notamment ce qui suit : le moment de l'application de mesures réglementaires et leurs conséquences; la poursuite des collaborations; les résultats d'essais cliniques; le moment du recrutement des participants ou de la fin des essais cliniques; le succès, l'efficacité ou l'innocuité du MGCD0103, du MGCD265 ou du MG98; le succès relatif ou l'échec du développement d'un composé ou d'un nouveau produit, notamment le MGCD0103, du MGCD265 ou le MG98, ainsi que de l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation ou de l'acception du composé ou du nouveau produit par le marché. Ces risques comprennent notamment l'incidence de la conjoncture économique générale et de la conjoncture économique dans le secteur pharmaceutique, les changements apportés à la réglementation des territoires dans lesquels MethylGene exerce des activités, la volatilité des marchés boursiers, les fluctuations des coûts, les attentes à l'égard de notre position en matière de propriété intellectuelle ainsi que notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle et à exploiter notre entreprise sans enfreindre les droits de propriété intellectuelle de tiers, l'évolution de la concurrence, notamment les changements apportés au degré de soin pour les diverses indications auxquelles MethylGene participe et l'évolution de la concurrence résultant de regroupements, de même que d'autres risques, dont nous vous invitons instamment à prendre connaissance et qui sont décrits dans la notice annuelle de MethylGene pour l'exercice terminé le 31 décembre 2005, sous la rubrique "Facteurs de risque", que l'on peut consulter sur www.sedar.com. Par conséquent, les résultats réels futurs peuvent différer considérablement des résultats attendus qui sont exprimés dans les énoncés prospectifs. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs inclus dans les présentes. Ces énoncés sont donnés uniquement en date des présentes et MethylGene n'est pas tenue de les mettre à jour à la lumière de faits nouveaux, de circonstances nouvelles ou d'autres éléments sauf en conformité avec la loi.

Renseignements

  • Personnes-ressources
    Rx Communications Group, LLC
    Rhonda Chiger
    917-322-2569
    rchiger@rxir.com
    ou
    MethylGene Inc.
    Donald F. Corcoran
    Président et chef de la direction
    514-337-3333 poste 373
    mctavishk@methylgene.com