MethylGene Inc.
TSX : MYG

MethylGene Inc.

04 juin 2007 15h00 HE

Présentation, à l'ASCO, des résultats de l'étude de phase I nº 004 de MethylGene sur le traitement par le MGCD0103 de la leucémie ou du syndrome myélodysplasique avancés

Faits récents concernant les études cliniques additionnelles sur le MGCD0103

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 4 juin 2007) - MethylGene Inc. (TSX:MYG), en association avec ses collaborateurs Pharmion (NASDAQ:PHRM) et Taiho Pharmaceutical Co. Ltd. (Tokyo, Japon), a présenté aujourd'hui une mise à jour de ses études cliniques sur son candidat anticancéreux chef de file, le MGCD0103, un nouvel inhibiteur isosélectif d'histone-désacétylases (HDAC). Les données relatives à ce composé ont récemment été présentées à Chicago, lors de la 43e Assemblée annuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Présentation de l'étude nº 004 à l'ASCO

Le Dr Jeffrey E. Lancet M.D., chercheur principal et professeur adjoint au H. Lee Moffitt Cancer Center & Research Institute, a présenté une affiche intitulée "A Phase I Study of MGCD0103 given as a Twice Weekly Oral Dose in Patients With Advanced Leukemias or Myelodysplastic Syndrome (MDS)" (Etude de phase I sur les effets du MGCD0103 administré deux fois par semaine par voie orale dans le traitement de patients souffrant de leucémie ou de syndrome myélodysplasique (SMD) au stade avancé) (résumé no. 2516, étude no. 004), décrivant les effets de l'administration de doses croissantes de MGCD0103 dans le traitement monothérapeutique de la leucémie ou du syndrome myélodysplasique (SMD). Ont été admis dans cette étude de phase I 24 patients de 72 ans en moyenne. La demi-vie plasmatique a été estimée à 10 heures. Trois à quatre jours après l'administration du produit, l'activité des HDAC était toujours inhibée, ce qui laisse penser que l'administration bihebdomadaire du MGCD0103 produit un effet pharmacodynamique soutenu. Les chercheurs en ont conclu que le MGCD0103 peut être administré à long terme en toute sécurité, à raison de deux doses par semaine chez les patients souffrant de tumeurs hématologiques (SMD, LMA, LLA). Cette étude a permis de déterminer la dose maximale tolérée chez ces patients (la manifestation toxique limitant la dose étant la fatigue), qui s'est établie à 66 mg/m2 avec ce schéma posologique. L'admission des patients dans cette étude est terminée.

Faits récents sur les autres études cliniques sur le MGCD0103

Etude nº 006

Poursuite de l'augmentation de la posologie et de l'admission des patients dans cette étude de phases I/II sur les effets du MGCD0103 administré en concomitance avec Gemzar® dans le traitement des tumeurs solides. Les patients reçoivent le MGCD0103 par voie orale trois fois par semaine pendant quatre semaines, et Gemzar® par voie intraveineuse une fois par semaine pendant trois semaines.

Etude nº 007

Dans cette étude de phase II, le MGCD0103 est administré seul trois fois par semaine par voie orale à des patients souffrant de syndrome myélodysplasique (SMD) ou de leucémie myélogène aiguë (LMA), dont certains patients âgés atteints de LMA.

Etude nº 008

Cette étude de phase II porte sur le traitement du lymphome diffus à grandes cellules B et du lymphome folliculaire par le MGCD0103 administré seul trois fois par semaine par voie orale. Une activité clinique objective ayant été documentée, l'admission des patients continue et devrait prendre fin d'ici la fin 2007. MethylGene prévoit d'ailleurs présenter des résultats préliminaires au cours de 2007, lors de prochaines conférences scientifiques.

Etude nº 009

Etude de phase II sur le traitement monothérapeutique de cancers hématologiques par le MGCD0103, dont le début est prévu pour juillet 2007.

Etude nº 011

Etude prévue pour août 2007 sur le traitement de tumeurs solides par l'administration du MGCD0103 en concomitance avec d'autres agents chimiothérapeutiques.

A propos de MethylGene

Société biopharmaceutique ouverte se consacrant à la découverte, à la mise au point et à la commercialisation de nouveaux agents pour le traitement du cancer, MethylGene Inc. (TSX:MYG) concentre ses efforts dans quelques-uns des domaines les plus prometteurs pour le traitement du cancer, tels que l'inhibition des histone-désacétylases (HDAC) et des kinases. En effet, notre plus important produit, le MGCD0103, est un inhibiteur d'HDAC isosélectif actif par voie orale, qui fait actuellement l'objet de plusieurs études cliniques sur le traitement des tumeurs solides ou hématologiques. Parmi celles-ci, trois essais de phase II et deux essais de phases I/II explorent les effets du MGCD0103 administré seul dans le premier cas, et en association avec Vidaza® ou Gemzar® dans le second. MethylGene possède également le MGCD265, un inhibiteur de kinases actif par voie orale qui cible certains récepteurs à tyrosine kinase, à savoir c-Met, Tie-2, Ron et ceux du VEGF. MethylGene possède également plusieurs programmes précliniques d'HDAC en dehors du domaine de l'oncologie, qui touchent à des indications telles que les infections fongiques (traitement par le MGCD290 combiné avec les azoles afin de surmonter la résistance fongique) et la maladie de Huntington, ainsi qu'un programme d'inhibiteurs de bêta-lactamases destinés à vaincre la résistance aux antibiotiques. Nos partenaires pour le développement et la commercialisation comprennent Pharmion, Taiho Pharmaceutical, Merck et EnVivo Pharmaceuticals. Pour plus amples renseignements, visitez notre site Internet au www.methylgene.com.

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué, sauf les énoncés relatifs à des faits qui peuvent être vérifiés de façon indépendante à la date des présentes, peuvent constituer des énoncés prospectifs. Ces énoncés, qui sont fondés sur les attentes actuelles de la direction de MethylGene, comportent de par leur nature plusieurs risques et incertitudes, connus et inconnus, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de MethylGene. Ces risques et incertitudes pourraient faire en sorte que le rendement, les réalisations ou les résultats futurs diffèrent considérablement de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans ces énoncés prospectifs. Ces réalisations, ce rendement ou ces résultats comprennent notamment ce qui suit : le moment de l'application de mesures réglementaires et leurs conséquences ; la poursuite des collaborations ; les résultats d'essais cliniques ; le moment du recrutement des participants ou de la fin des essais cliniques ; le succès, l'efficacité ou l'innocuité du MGCD0103, du MGCD265 ou du MGCD290 ; la capacité d'extrapoler, de formuler et de fabriquer des quantités suffisantes, conformes aux BPF, de MGCD0103, de MGCD265 ou de MGCD290 à des fins cliniques ou de commercialisation ; le succès relatif ou l'échec du développement d'un composé ou d'un nouveau produit, notamment le MGCD0103, le MGCD265 ou le MGCD290, ainsi que de l'obtention de l'approbation des organismes de réglementation ou de l'acception du composé ou du nouveau produit par le marché.
Ces risques comprennent notamment l'incidence de la conjoncture économique générale et de la conjoncture économique dans le secteur pharmaceutique, les changements apportés à la réglementation des territoires dans lesquels MethylGene exerce des activités, la volatilité des marchés boursiers, les fluctuations des coûts, les attentes à l'égard de notre position en matière de propriété intellectuelle ainsi que notre capacité à protéger notre propriété intellectuelle et à exploiter notre entreprise sans enfreindre les droits de propriété intellectuelle de tiers, l'évolution de la concurrence, notamment les changements apportés au degré de soin pour les diverses indications auxquelles MethylGene participe et l'évolution de la concurrence résultant de regroupements, de même que d'autres risques, dont nous vous invitons instamment à prendre connaissance et qui sont décrits dans la notice annuelle de MethylGene pour l'exercice terminé le 31 décembre 2006, sous la rubrique "Facteurs de risque", de même que dans le prospectus déposé le 23 février 2007 ainsi que dans tous les autres documents déposés par MethylGene, documents que l'on peut consulter sur www.sedar.com. Par conséquent, les résultats réels futurs peuvent différer considérablement des résultats attendus qui sont exprimés dans les énoncés prospectifs. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment aux énoncés prospectifs inclus dans les présentes. Ces énoncés sont donnés uniquement en date des présentes et, à moins que la loi ne l'exige, MethylGene n'est pas tenue de les mettre à jour à la lumière de faits nouveaux, de circonstances nouvelles ou d'autres éléments.

Renseignements