Conseil québécois du Loisir

Conseil québécois du Loisir

20 oct. 2010 15h51 HE

Prix de journalisme en loisir: Remise des prix de la 26e édition

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 20 oct. 2010) - C'est aujourd'hui que les neuf (9) lauréats du Prix de journalisme en loisir ont été dévoilés, à la Salle John-Molson chez Molson Coors Canada, à Montréal. Le Conseil québécois du loisir a offert les bourses et coordonné l'organisation du Prix, dont c'était la 26e édition.

« Malgré le quart de siècle du Prix de journalisme en loisir, c'est toujours avec un immense plaisir que nous découvrons ou redécouvrons à chaque édition certaines facettes de ce vaste domaine qu'est le loisir, source de développement culturel, social et économique et contributeur essentiel à la qualité de vie des individus, des familles comme des communautés. C'est vous, journalistes permanents ou pigistes, rédacteurs en chef, directeurs de l'information, réalisateurs et producteurs qui contribuez à le faire mieux connaître au grand public », d'expliquer le président du Conseil québécois du loisir, monsieur Michel Beauregard.

Radio

Caroline Nepton Hotte reçoit le premier prix pour Le Nunavik aux Jeux olympiques de Vancouver diffusé à l'émission Dimanche Magazine à Radio-Canada (Première Chaîne). Le Nord du Québec produit peu d'athlètes de haut niveau et, lorsqu'il s'en trouve, ils sont confrontés aux fléaux qui marquent cette société. Une cinquantaine de jeunes Inuits ont participé aux Jeux olympiques de Vancouver à titre de guides et animateurs dans des pavillons. Le reportage présente des témoignages touchants de jeunes sportifs, artistes et performeurs qui se sont fébrilement préparés pour faire bonne figure.

Le deuxième prix est attribué à Émilie Dubreuil pour Le pernambouc : l'arbre du Brésil en voie d'extinction diffusé à l'émission Dimanche Magazine à Radio-Canada (Première Chaîne). Le troisième prix est accordé à Sophie-Andrée Blondin pour La SF : plus Science ou plus fiction? diffusé à l'émission Les Années lumière à Radio-Canada (Première Chaîne).

Hebdos locaux et régionaux

Le jury attribue le premier prix à Ariane Desrochers pour La face cachée du congé parental publié dans L'Information (Sainte-Julie). L'arrivée d'un nouveau bébé entraîne souvent la réclusion des parents. La journaliste a elle-même vécu l'expérience. Il faut bouger avec bébé, même en hiver! Elle a rencontré des mamans qui se remettent en forme et se changent les idées en participant à des activités telles que des soirées-conférences ou des cours aquatiques. D'autres sont des habituées du forum de discussion privé Tribù (la famille) sur la Toile.

Luc Fournier reçoit le deuxième prix pour Des jeunes résolus à marcher 1 km chaque jour paru dans L'Actuel (Québec). Le troisième prix est remis à Sylvain Daignault pour Explorateur urbain publié dans Le Soleil du mercredi (Châteauguay).

Internet

Le premier prix est remis à Claudine Douville pour Jouer au cowboy diffusé sur RDS.ca. Qui n'a pas rêvé un jour de jouer au cowboy? Dans cette série, la journaliste prouve qu'on peut passer du rêve à la réalité. Après être retournée à la Ferme du Joual Vair, près de Trois-Rivières, où on offre cette expérience depuis quelques années, elle mettra le cap en compagnie d'une amie vers un ranch du Montana. Participant aux tâches les plus diverses, elles vivront une semaine de rêve, malgré la fatigue et les bobos! Elles ont l'impression de jouer dans un film! Le bonheur…

Le deuxième prix est décerné à Claudine Douville pour Un Compostelle québécois diffusé à RDS.ca. Simon-Pierre Goulet reçoit le troisième prix pour Monopoly : Savez-vous vraiment jouer? diffusé sur canoe.ca.

Le jury accorde une mention à Simon-Pierre Goulet pour l'originalité de son reportage Quand les poules montrent les dents diffusé sur canoe.ca. Certains entraînent des animaux dans le cadre de leur travail, d'autres le font comme passe-temps. Maîtres et toutous se réunissent chaque année à Montréal au Chienposium, pour en apprendre plus sur l'obéissance et le comportement animal. Mais que peuvent bien y faire des poules? C'est que même les poules, qu'on regarde souvent de haut, peuvent répondre au réflexe conditionnel de Pavlov.

Quotidiens

Les grands honneurs vont à Sophie Allard pour le dossier La technologie aux Jeux olympiques : Atlhlètes ou machines? publié dans La Presse. En prévision des Jeux de Vancouver, le Canada a financé une cinquantaine de projets de recherche innovateurs auxquels ont collaboré des athlètes de diverses disciplines. Mais, jusqu'où peut-on aller pour repousser leurs limites? Les opinions diffèrent. La direction du programme À nous le podium 2010 souhaite poursuivre la recherche et si possible développer un volet pour les sports d'été. Les Jeux de l'avenir seront-ils réservés aux pays qui investissent dans la recherche?

Le deuxième prix est attribué à Jean Dion pour Le rugby qui fait bang! paru dans Le Devoir. Nancy Beaulieu reçoit le troisième prix pour le dossier Cartes sur table publié dans La Voix de l'Est.

Télévision

Le premier prix est attribué ex aequo à Pierre Craig pour La face cachée des jeux sur Internet diffusé à Radio-Canada à l'émission La facture et à Mélissa Fauteux pour Innover pour rester en scène diffusé à Radio-Canada Estrie. La face cachée des jeux sur Internet : les enfants raffolent des jeux sur Internet où on leur offre plusieurs espaces de jeux gratuits. Mais, très rapidement, si l'enfant veut progresser dans le jeu, il doit devenir membre. Ces jeux sont-ils une publicité camouflée en divertissement destinée aux enfants, ce qui est interdit depuis une trentaine d'années au Québec? Et, pendant qu'ils s'amusent, les petits et les ados ne sont-ils pas, sans le savoir, scrutés à la loupe par des entreprises qui ont des produits à vendre aux enfants? Innover pour rester en scène : les Québécois sont de grands consommateurs de culture. Néanmoins, plusieurs salles de spectacles sont déficitaires. Certains types de spectacles ne font pas salle comble. L'Estrie n'échappe pas à la règle. Le reportage fait le point sur la situation. Afin de démocratiser la culture et offrir une programmation variée, les diffuseurs doivent notamment nouer ou renforcer des alliances. Tous s'entendent sur un point : la culture doit être considérée comme un investissement.

Le deuxième prix va Marc Durand pour l'émission Tellement sport diffusé le 24 avril 2010 à Radio-Canada. Le troisième prix est remis à Gilbert Bégin et au réalisateur Bernard Laroche pour Chasseurs d'images, un reportage de La semaine verte à Radio-Canada.

La bourse Nouvelle est attribuée à Julia Haurio pour La vie ultimate diffusé à Canal Vox. On compte de plus en plus d'adeptes d'ultimate à Montréal, un jeu créé voilà une quarantaine d'années. Dans ce sport de disque, qui se pratique aussi bien en salle qu'à l'extérieur, les joueurs peuvent être lanceurs, receveurs ou défenseurs. Il n'y a pas d'arbitres, seulement des observateurs. Afin de faire connaître ce sport original, des passionnés organisent des tournois à l'ambiance familiale. Le Québec était bien représenté aux Championnats du monde d'ultimate, à Prague, en juillet dernier. 

Périodiques

Le jury accorde le premier prix à Anne Pélouas pour Accès Libre, publié dans Géo Plein Air. Atteint de paralysie cérébrale depuis sa naissance, Sébastien Brault est passionné de ski, de vélo et de basket en fauteuil roulant. La journaliste a suivi le « p'tit gars des Laurentides » de façon épisodique, de 17 à 20 ans. Elle fait le point sur les possibilités et les ressources offertes aux personnes à capacités physiques restreintes. Selon Kéroul, un des organismes consultés, les sites et les activités de plein air accessibles ne manquent pas, mais il reste énormément de travail à faire pour améliorer les choses et diversifier l'offre.

Le deuxième prix est décerné à Claudine Hébert pour son texte Campeurs sans attache publié dans Camping Caravaning. Micheline Lachance qui a soumis le texte La maison sous les arbres publié dans L'actualité, reçoit le troisième prix.

Le jury était présidé par Pierre Vennat, écrivain, historien et journaliste retraité de La Presse. Il était assisté de Marc Fradellin, chef de pupitre et journaliste à l'hebdo Le Mirabel (Saint-Jérôme); de Pierre Tousignant, journaliste pour la Première Chaîne de Radio-Canada à Sherbrooke; de Julie Grenon, journaliste indépendante et de Julie Fortier, professeur au Département d'études en loisir, culture et tourisme à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Le Prix de journalisme en loisir vise à reconnaître l'excellence du travail des journalistes qui contribuent à faire mieux connaître l'apport des intervenants du milieu associatif dans le domaine du loisir, les diverses formes de loisirs pratiqués au Québec ou par des Québécois ainsi que les nombreux impacts du loisir notamment aux niveaux individuel, social, culturel, environnemental et économique. Le Prix est rendu possible grâce à la participation du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport, du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et de son fidèle commanditaire depuis 26 ans, Molson Coors Canada.

Le Conseil québécois du loisir contribue par le loisir, au développement social, culturel et économique du Québec. Il représente les organismes nationaux de loisir, regroupe et appuie la concertation des intervenants du loisir. Il défend le droit au temps libre et aux loisirs pour tous et en favorise l'accessibilité.

Photos disponibles sur Internet : www.loisirquebec.com/prix_journalisme

Source : Conseil québécois du loisir 

Renseignements