Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

30 sept. 2005 10h41 HE

Prix du pétrole et du gaz : Où est le gouvernement?

Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur à l'international, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales OTTAWA--(CCNMatthews - 30 sept. 2005) - Les preuves des prix abusifs se multipliant, le Congrès du travail du Canada demande à nouveau au gouvernement fédéral d'imposer une taxe temporaire d'un an sur les profits excédentaires de l'industrie du pétrole et du gaz.

Selon une analyse bien documentée du Centre canadien de politiques alternatives, l'industrie pétrolière canadienne profite des craintes du public pour demander plus que ne le justifie l'augmentation du coût des matières brutes. Dans l'étude intitulée What's Behind High Gas Prices?, l'économiste Hugh Mackenzie estime que les récentes augmentations des prix mondiaux du pétrole brut expliqueraient l'augmentation moyenne de 7 à 9¢ le litre d'essence à la pompe. Si 15¢ était déjà abusif, une augmentation de 40¢, comme c'est le cas partout au Canada, tient de l'extorsion.

« Le gouvernement fédéral doit se ranger du côté des familles travailleuses qui ont besoin de protection contre les grandes sociétés pétrolières et gazières », affirme Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada. « Une taxe temporaire sur les profits excédentaires de l'industrie du pétrole et du gaz aurait un effet modérateur bénéfique sur la cupidité des sociétés pétrolières. »

La taxe temporaire d'un an sur les profits excédentaires de l'industrie du pétrole et du gaz, dont les recettes serviraient à réduire les taxes fédérales sur les achats d'énergie à la consommation, devrait être conjuguée à une hausse des crédits pour la TPS des familles à faible revenu et à un accroissement de l'investissement dans les transports en commun et les programmes d'énergies renouvelables.

Avant même que les effets des ouragans Katrina et Rita ne se fassent sentir, les prix de l'énergie, qui ont un impact sur les consommateurs, montaient déjà en flèche. Ils étaient à 9 % plus élevés en juillet 2004 qu'à la même période l'année précédente. Et depuis le milieu de 2002, les bénéfices d'exploitation du secteur de l'énergie avaient presque doublé pour atteindre 12 milliards de dollars par année.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 137 conseils du travail régionaux. Site web : www.congresdutravail.ca

Renseignements :
Jeff Atkinson, (613) 526-7425 et (613) 863-1413
communications@clc-ctc.ca IN: ÉCONOMIE, FINANCE, TRAVAIL, POLITIQUE, SOCIAL

Renseignements

  • Jeff Atkinson, Service des Communications, Congrès du travail du Canada
    Numéro de téléphone: 613-526-7425
    Numéro de téléphone secondaire: 613-863-1413
    Courriel: communications@clc-ctc.ca