Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

21 août 2011 19h00 HE

Prix national 2011 du maintien de l'ordre dans le domaine de la justice pour les jeunes du ministre de la Justice

WINDSOR, ONTARIO--(Marketwire - 21 août 2011) - La Section du maintien de l'ordre axé sur la diversité et la collectivité autochtone du service de police de Vancouver est lauréate du Prix national 2011 du maintien de l'ordre dans le domaine de la justice pour les jeunes du ministre de la Justice pour un programme qui fournit aux jeunes des ressources et des solutions de rechange aux gangs.

La secrétaire parlementaire Kerry-Lynne Findlay, c.r., députée de Delta–Richmond–Est, a décerné le prix, au nom de l'honorable Rob Nicholson, C.P., c.r., député de Niagara Falls, ministre de la Justice et procureur général du Canada, lors de la conférence annuelle de l'Association canadienne des chefs de police (ACCP), à Windsor, en Ontario.

« Je suis fière de souligner le travail réalisé par les lauréats de cette année en vue de donner aux jeunes l'occasion de faire de meilleurs choix ainsi que la confiance nécessaire pour prendre de telles décisions, a affirmé Mme Findlay. Ces policiers ont fait preuve d'un dévouement personnel exceptionnel pour trouver des solutions novatrices en matière de criminalité chez les jeunes. »

Le service de police de Vancouver est récompensé pour son programme Eastside Aboriginal Space for Youth (EASY). Sur le fondement d'années d'expérience et de travail consacrées à bâtir des relations positives avec la collectivité autochtone urbaine de Vancouver, la Section du maintien de l'ordre axé sur la diversité et la collectivité autochtone du service de police de Vancouver a mis sur pied le programme EASY pour lutter contre la criminalité chez les jeunes et l'influence des gangs.

Un Certificat de distinction a également été décerné à l'agent Perry Mason, du service de police d'Hamilton, pour les années qu'il a dévouées à travailler auprès des jeunes qui ont des démêlés avec la justice. Au cours des 32 dernières années, l'agent Mason a acquis une vaste expérience policière relative à l'intimidation et à la justice chez les jeunes. Il est l'un des premiers policiers d'Hamilton à avoir eu recours à des pratiques de justice réparatrice et il est devenu un spécialiste de la justice réparatrice et des cercles de guérison.

« Au nom de tous les Canadiens, j'aimerais féliciter les membres de l'équipe du programme EASY de la Section du maintien de l'ordre axé sur la diversité et la collectivité autochtone du service de police de Vancouver ainsi que l'agent Perry Mason. Je souhaite également remercier tous les policiers pour leur travail assidu en vue d'assurer la sécurité de nos collectivités », a déclaré Mme Findlay.

Le Prix national 2011 du maintien de l'ordre dans le domaine de la justice pour les jeunes du ministre de la Justice est parrainé par le ministère de la Justice, en collaboration avec l'ACCP. Les critères de sélection comprennent l'innovation et la créativité, de même que l'utilisation de ressources communautaires comme solutions de rechange au processus judiciaire officiel. On évalue également le recours efficace au pouvoir discrétionnaire du policier, aux conférences, à des solutions de rechange à la détention, et à la réadaptation et la réinsertion sociale des jeunes qui ont des démêlés avec la justice. Pour de plus amples renseignements sur le Prix, les lauréats et les candidats, veuillez visiter la page suivante : http://canada.justice.gc.ca/fra/pi/jj-yj/prix-awards/prix-awards.html.

Fiche d'information

PRIX NATIONAL DU MAINTIEN DE L'ORDRE DANS LE DOMAINE DE LA JUSTICE POUR LES JEUNES DU MINISTRE DE LA JUSTICE DE 2011

Le Prix national du maintien de l'ordre dans le domaine de la justice pour les jeunes du ministre de la Justice a été créé en l'an 2000 en collaboration avec l'Association canadienne des chefs de police (ACCP). Ce prix récompense le travail accompli par les policiers qui, seuls ou en équipe, mettent au point, pour intervenir auprès des jeunes qui ont des démêlés avec la justice, des méthodes qui vont au-delà du système judiciaire officiel. Il sert à souligner les méthodes d'intervention novatrices de la police et à informer les policiers et la collectivité des moyens créatifs de traiter la criminalité chez les jeunes.

Ce prix sert plus précisément à souligner le travail des personnes ou d'équipes qui mettent à profit les programmes et les mesures prévus par la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA), notamment :

  • les mesures décrites dans la LSJPA qui sont à l'extérieur du cours normal des procédures judiciaires ou des pouvoirs d'un tribunal, comme les avertissements, les mises en garde et les renvois à un organisme communautaire;

  • les conseils aux décideurs concernant le processus de justice pour les jeunes;

  • les mesures qui contribuent à la réadaptation et à la réinsertion sociale des jeunes reconnus coupables d'une infraction.

Tous les candidats doivent avoir démontré qu'ils s'efforcent d'aider les jeunes à comprendre les conséquences de leurs gestes et d'encourager les parents, les familles et les collectivités à jouer un rôle dans le système de justice.

Lauréats

Les lauréats du Prix national du maintien de l'ordre dans le domaine de la justice pour les jeunes du ministre de la Justice de 2011 sont l'inspecteur Mario Giardini, le sergent Malcolm Cox, l'agent Cheryl Leggett, l'agent Ara Pehlivanian, l'agent Rick Lavallee, ainsi que Mmes Lori Beckstead et Beth McArthur, tous du Service de police de Vancouver, pour le programme Eastside Aboriginal Space for Youth (EASY).

La Section de la diversité et des services autochtones a mis en place le programme EASY en 2010 pour lutter contre la criminalité chez les jeunes et l'influence des gangs. Il se fonde sur des années d'expérience et de travail consacrées à établir des relations de confiance positives au sein de la collectivité autochtone urbaine de Vancouver. Les membres de la Section ont consacré d'innombrables heures de leurs vies professionnelle et personnelle à ce programme innovateur en vue d'aider les jeunes qui ont des démêlés avec la justice à détourner leur vie des activités criminelles et des gangs.

La Section de la diversité et des services autochtones travaille avec les tribunaux pour que le programme soit utilisé comme condition de probation à imposer aux jeunes et que la participation au programme soit considérée comme un facteur atténuant au moment de la détermination de la peine. L'équipe travaille avec des agents sur le terrain pour veiller à ce que le programme soit pris en compte comme solution de rechange à l'arrestation et que les renvois à d'autres programmes partenaires axés sur des domaines de spécialité comme la santé mentale ou la toxicomanie soient également pris en considération.

Le programme donne aux jeunes des ressources et des solutions de rechange aux gangs. Grâce au travail effectué par la section au moyen de programmes tels qu'EASY, le taux de criminalité a diminué et on a observé une baisse de 25 p. 100 des comportements négatifs qui mènent à la perpétration d'actes criminels ou à la récidive, comme la consommation de drogue, chez les jeunes qui participent au programme.

Certificat de distinction

Le Certificat de distinction de 2011 a été décerné à l'agent Perry Mason pour ses années d'engagement auprès des jeunes qui ont des démêlés avec la justice. Plus particulièrement, son travail progressiste en matière de justice réparatrice et de cercles de guérison illustre les principes d'une approche équilibrée de la justice, comme le prévoit la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents.

L'agent Mason a plus de 32 ans d'expérience en services policiers et il s'est largement consacré, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel, aux questions de l'intimidation et de la justice chez les jeunes. Il a été l'un des premiers policiers de Hamilton à utiliser des pratiques de justice réparatrice et il est devenu un spécialiste de la justice réparatrice et des cercles de guérison au sein du Service de police de Hamilton.

La justice réparatrice est une approche holistique qui encourage la participation des parents, de la famille et de la collectivité. Au fil des années, l'agent Mason a connu beaucoup de succès à mobiliser les parents et la famille des jeunes. Son travail a aidé les jeunes à mieux comprendre l'incidence de leurs actes sur les victimes et les conséquences souvent considérables de leur comportement antisocial.

Ardent défenseur des pratiques de justice réparatrice, l'agent Mason a fait preuve d'un leadership exemplaire dans le cadre de la formation et de l'entrée en fonction du personnel et des organismes partenaires. Il a joué un rôle clé dans la création, au sein du Service de police de Hamilton, d'un comité qui vise à trouver de nouveaux moyens d'utiliser la justice réparatrice au sein du service. Il participe présentement à ce comité ainsi qu'au nouveau Comité permanent sur la justice réparatrice de la Ville de Hamilton.

(English version available)

Renseignements

  • Pamela Stephens
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre de la Justice
    613-992-4621
    www.canada.justice.gc.ca

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207