Mines Virginia inc.
TSX : VGQ

Mines Virginia inc.

10 mars 2011 08h30 HE

Projet Baie Payne-cuivre/nickel : Virginia signe une entente avec Anglo American

QUEBEC, QUEBEC--(Marketwire - 10 mars 2011) - Mines Virginia inc. (TSX:VGQ) (« Virginia ») est heureuse d'annoncer la signature d'une entente avec Anglo American Exploration (Canada) Ltd. ("AAEC"), une filiale d'Anglo American plc, En vertu de cette entente, Virginia transfère à AAEC une participation indivis de 50 pour cent dans les titres miniers et autres concessions minérales formant la propriété nickélifère Baie Payne. La propriété couvre 18 890 hectares et se situe au nord du village de Kangirsuk, sur la côte ouest de la baie d'Ungava, dans le nord du Québec.

Pour conserver sa participation indivis de 50 pour cent dans les propriétés Baie Payne, AAEC devra engager 4 000 000 $ en dépenses d'exploration sur une période de six ans. AAEC pourra, à sa discrétion, accélérer les dépenses d'exploration. Virginia sera l'opérateur des travaux pendant cette période.

Propriété Baie Payne

La propriété est située à l'extrémité nord de l'orogénie du Nouveau Québec, qui représente l'extension nord-est de l'orogénie Trans-Hudsonienne, une zone de collision d'âge protérozoïque bordant la province du Supérieur. L'Orogénie Trans-Hudsonienne comprend également la ceinture de Thompson au Manitoba et la ceinture du Cap Smith dans le nord du Québec, les deux étant d'importants camps miniers nickellifères. La propriété Baie Payne couvre d'importants complexes mafiques/ultramafiques qui atteignent plus de 1000 mètres d'épaisseur avec une étendue latérale cumulative de plus de 50 kilomètres. Tous ces complexes sont mis en place dans une séquence supracrustale de formations de fer, de basalte et de mudstones sulfurés, au sein d'une vaste structure allochtone plissée nommée le synclinal de Roberts. Plus d'une quarantaine d'indices de Ni-Cu titrant jusqu'à 6,5 % Ni ont déjà été répertoriés en surface au sein de cet environnement géologique fertile et largement inexploré.

À propos de Virginia

Virginia figure parmi les sociétés d'exploration minière les plus actives au Québec, avec un fonds de roulement de 45 millions de dollars au 30 novembre 2010 et 30 779 692 actions émises et en circulation au 28 février 2011. Le titre de Virginia se transige à la bourse de Toronto (TSX) sous le symbole VGQ. Virginia concentre ses activités d'exploration sur ses nombreuses propriétés couvrant de vastes territoires inexplorés du Nord du Québec.

À propos d'Anglo American

Anglo American plc est l'une des plus grandes compagnies minières, basée au Royaume-Uni et cotée aux bourses de Londres et de Johannesburg. Les activités minières d'Anglo American comptent : les métaux précieux et les minéraux – l'entreprise est leader mondial du platine et des diamants ; les métaux de base – le cuivre et le nickel ; et les matières premières – le minerai de fer, le charbon à coke et le charbon thermique. Anglo American a pris des engagements forts en termes de sécurité et de responsabilité dans toutes ses unités à travers le monde et vise à contribuer à long-terme au développement de ses communautés locales. Les opérations minières et le vaste portefeuille de projets de développement de l'entreprise sont situés dans le sud de l'Afrique, en Amérique du Sud, en Australie, en Amérique du Nord et en Asie.

www.angloamerican.com

Ce communiqué de presse renferme certains "énoncés prospectifs" qui comprennent des éléments de risque et d'incertitude et nul ne peut garantir que ces énoncés se révèleront exacts. Il s'ensuit que les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer considérablement de ceux anticipés par de tels énoncés. Ces risques et incertitudes sont décrits dans le formulaire du rapport annuel révisé  déposé auprès des commissions des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, du Manitoba, de l'Ontario et du Québec, et dans le formulaire de renseignements 40-F du rapport annuel déposé auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. La société ne s'engage ni à mettre à jour publiquement ni à réviser les énoncés prospectifs par suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou d'autres événements.

Renseignements