Citoyenneté et Immigration Canada

Citoyenneté et Immigration Canada

12 août 2011 17h19 HE

Projet pilote visant à attirer davantage de familles de travailleurs en Colombie-Britannique

VICTORIA, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 12 août 2011) - Les membres de la famille de la plupart des travailleurs étrangers temporaires en Colombie-Britannique pourront travailler pour n'importe quel employeur dans la province, dans le cadre d'un projet pilote lancé aujourd'hui.

L'annonce a été faite par le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney, et le ministre de la Colombie-Britannique responsable de l'emploi, du tourisme et de l'innovation, Pat Bell.

« Depuis que je suis devenu ministre, des travailleurs, employeurs, défenseurs des droits des travailleurs et autres personnes m'ont demandé de rendre le Canada plus accueillant pour les familles de travailleurs qui viennent au Canada à titre de résidents temporaires », a affirmé le ministre Kenney. « Grâce à ce projet pilote, nous examinerons les avantages associés au fait de permettre aux membres de la famille de travailleurs étrangers temporaires de travailler alors qu'ils accompagnent au Canada un demandeur principal qui a été embauché en raison de ses compétences.»

En général, les travailleurs étrangers temporaires qui viennent au Canada répondent aux besoins d'un employeur précis incapable de trouver des citoyens ou des résidents permanents du Canada pour pourvoir les postes affichés. Un permis de travail ouvert, par contre, permet au titulaire d'accepter n'importe quel emploi auprès de n'importe quel employeur.

Auparavant, seuls les époux et les conjoints de fait de travailleurs étrangers temporaires occupant des postes de gestionnaire ou exerçant une profession libérale ou un métier spécialisé pouvaient obtenir un permis de travail ouvert en Colombie-Britannique. Dès le 15 août, les époux, conjoints de fait et personnes à charge en âge de travailler de la plupart des travailleurs étrangers temporaires (y compris de nombreux travailleurs dans des postes qui nécessitent un niveau réduit de formation officielle) pourront obtenir un permis de travail ouvert.

« Plus de un million d'emplois seront créés en Colombie-Britannique d'ici 2020 et nous aurons besoin de travailleurs étrangers pour aider à combler la pénurie de main-d'œuvre au sein de nos entreprises, pénurie qui se fait déjà sentir », a affirmé le ministre Bell. « En donnant à plus d'époux et d'enfants en âge de travailler de travailleurs étrangers temporaires la possibilité d'occuper un emploi, nous appuierons les entreprises locales tout en contribuant à la croissance économique locale, régionale et provinciale. »

Jusqu'à 1 800 permis de travail ouverts seront offerts dans le cadre du projet pilote, lequel se terminera le 15 février 2013.

« Près de 32 000 travailleurs étrangers temporaires ont obtenu la résidence permanente en 2010, et, de ces travailleurs, près de 2 300 ont choisi d'immigrer de façon permanente en Colombie-Britannique », a déclaré le ministre Kenney. « Nous reconnaissons le rôle important que les travailleurs étrangers jouent dans chaque région du pays et nous continuerons d'envisager des façons d'attirer des travailleurs qui ont les compétences dont nous avons besoin maintenant et aurons besoin à l'avenir. »

Le rôle partagé de la Colombie-Britannique en matière d'immigration a été consolidé en avril 2010, avec la signature de l'Accord Canada-Colombie-Britannique sur l'immigration.

Suivez Citoyenneté et Immigration Canada sur Twitter au www.twitter.com/CitImmCanada.

Connectez-vous à la province de la Colombie-Britannique au www.gov.bc.ca/connect.

Renseignements

  • Candice Malcolm
    Cabinet du ministre
    Citoyenneté et Immigration Canada

    Relations avec les médias
    Direction générale des communications
    Citoyenneté et Immigration Canada
    613-952-1650
    CIC-Media-Relations@cic.gc.ca

    Carolyn Heiman
    Directrice intérimaire des communications
    Ministère de l'Emploi, du Tourisme et de l'Innovation
    250-387-2799