Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

16 nov. 2005 16h04 HE

Prolongement de l'autoroute 25 : Le BAPE se rallie à la position de la Ville

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 16 nov. 2005) - Messieurs Claude Dauphin et Alan DeSousa membres du comité exécutif de la Ville de Montréal, accueillent favorablement le rapport du Bureau d'audiences publiques en environnement (BAPE) sur le prolongement de l'autoroute 25 entre Laval et Montréal, car il reflète les préoccupations de la Ville. En particulier, messieurs Dauphin, responsable du Transport et DeSousa, responsable du Développement économique et du Développement durable, se réjouissent que le rapport fasse du transport en commun une priorité.

En juin dernier la Ville déposait un mémoire dans lequel elle accorde la priorité au transport en commun et aux modes de transport actifs. En matière d'infrastructures, la Ville favorise le réaménagement de la rue Notre-Dame (ce qui est désormais acquis), le train de banlieue de l'Est, une voie réservée aux autobus sur le pont Pie lX, et le prolongement du métro à Saint-Léonard et Anjou.

"Les avis rendus par le BAPE sont en harmonie avec notre position. Constatant que le manque d'argent est souvent la cause empêchant la réalisation de nos projets de transport en commun, je reçois avec satisfaction l'avis de la commission qui considère que si des choix doivent être faits sur la base de la disponibilité financière, les projets de transport en commun de l'est de l'agglomération devraient avoir préséance sur le prolongement de l'autoroute 25, compte tenu du consensus en faveur du transport en commun chez les participants à l'audience publique. Ca rejoint également la position de la Coalition métropolitaine en faveur du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal, dirigé par le maire Gérald Tremblay", de constater M. Dauphin.

Monsieur Dauphin accueille également favorablement l'avis #37 de la commission qui reconnaît la nécessité que le projet soit discuté au sein de la Communauté métropolitaine de Montréal avant que le gouvernement ne prenne une décision sur celui-ci, afin de préserver le consensus métropolitain sur le transport en commun. Le responsable du Transport accueille également avec satisfaction l'affirmation du BAPE qui dit que des discussions sont nécessaires entre le ministère des Transports et la Ville de Montréal sur les impacts potentiels du projet.

"Notre position est claire : nous disons non au prolongement de l'autoroute 25 et à la construction du pont tant que nos priorités n'auront pas été réalisées. Ensuite, nous verrons si un nouveau pont est encore nécessaire", d'affirmer M. DeSousa.

Renseignements

  • Source : Bernard Larin
    (514) 872-9998
    ou
    Renseignements : Darren Becker
    (514) 872-6412