ProMetic Sciences de la Vie inc.
TSX : PLI

ProMetic Sciences de la Vie inc.

13 oct. 2010 11h12 HE

ProMetic Sciences de la Vie inc. : Le Ministère de la santé du Royaume-Uni se doit d'adopter le filtre à prions P-Capt(MD) afin d'assurer l'innocuté des transfusions sanguines...

... suivant l'étude de la " Health Protection Agency " qui indique que jusqu'à 40 000 personnes du Royaume-Uni pourraient incuber le prion responsable de la vMCJ

MONTRÉAL, QUÉBEC, CANADA et LILLE, FRANCE--(Marketwire - 13 oct. 2010) - ProMetic Sciences de la Vie inc. (TSX:PLI)

Cette nouvelle survient au moment où Macao commence la filtration routinière de ses banques de sang avec le filtre à prions P-Capt(MD)

ProMetic Sciences de la Vie inc. (TSX:PLI) (« ProMetic ») et MacoPharma SA (« MacoPharma »). Suite aux nouvelles données provenant de l'étude publiée par la « Health Protection Agency » (« HPA »)+ dont un échantillon parmi les 9 160 prélevés a démontré l'évidence de la variante de la maladie de Creuztfeldt-Jakob (« vMCJ »), ProMetic et MacoPharma conseillent au Ministère de la santé du Royaume-Uni de procéder à l'implantation du filtre à prions P-Capt(MD) afin d'assurer l'innocuité des banques de sang pour transfusion. Les données de la HPA indiquent que jusqu'à 40 000 personnes résidant au Royaume-Uni (équivalent à la population d'une ville de grandeur moyenne) pourraient incuber ce prion sans le savoir et le transmettre lors d'un don de sang.

« Ces dernières données démontrent le risque continu que posent les prions chez l'humain ainsi que la nécessité de faire la filtration afin que les porteurs asymptomatiques de ces prions ne puissent les transmettre aux personnes transfusées », indique Mme Iwona Walika, directrice du projet chez MacoPharma, le fabriquant et distributeur du filtre. « Le filtre à prions P-Capt(MD) a été évalué et validé indépendamment pendant trois ans : il fonctionne (taux d'efficacité de réduction de 99,9%), est sûr et efficace pour l'élimination d'un grand nombre de prions et son adoption a fait l'objet d'une recommandation d'un comité indépendant du Royaume-Uni qui a agi comme conseiller auprès du Ministère de la santé. Le Ministère se doit de l'adopter le plus tôt possible afin de protéger la population du Royaume-Uni contre ces pathogènes mortels. »

Le Dr Steve Burton, chef de la direction de ProMetic BioSciences Ltd (« PBL ») ajoute : « L'étude de la HPA vient appuyer les données antérieures qui font état du risque réel de cette maladie chez l'humain ». PBL a développé, conjointement avec la Croix-Rouge américaine et des chercheurs américains renommés, la résine d'affinité spécifique pour l'élimination des prions qui est utilisée dans le filtre à prions P-Capt(MD). « La vMCJ continue à causer des décès. De plus, la « Case Western Reserve University » aux États-Unis a découvert une nouvelle maladie reliée aux prions, similaire à la vMCJ, qui est associée à une démence dont la progression se fait très rapidement. « L'Advisory Committee on the Safety of Blood Tissues and Organs » (« SaBTO ») a recommandé, il y a plus d'un an, l'utilisation du filtre à prions P-Capt(MD) auprès du Ministère de la santé du Royaume-Uni. Il n'en reste pas moins que le sang demeure, à ce jour, toujours non-filtré et que l'implantation de cette technologie doit se faire sans tarder afin de sauvegarder l'innocuité des banques de sang. 

Le rapport HPA coïncide avec le début, par le Service transfusionnel de Macao, de la filtration de routine avec le filtre à prions P-Capt(MD) afin d'éliminer la vMCJ des concentrés de globules rouges provenant de caucasiens qui sont à risque d'incuber ce prion. Macao est une région administrative de la Chine, à proximité d'Hong Kong, ayant une population de 500 000 habitants, population qui inclut un petit nombre d'expatriés.

« À ce jour, quatre personnes ont contracté la vMCJ par transfusions sanguines en plus d'une personne souffrant d'hémophilie qui, elle, a contracté la vMCJ par produits de facteurs de coagulation. Nous savons aussi que 31 individus souffrant de la vMCJ donnaient du sang », dit Mme Walika. « Le Royaume-Uni a le plus haut taux de cas de vMCJ et, considérant que ce prion peut demeurer asymptomatique pendant plusieurs décennies, nous ne pouvons estimer l'étendue de cette maladie. »

Le filtre à prions P-Capt(MD), qui détient le marquage CE depuis plus de quatre ans, est toujours en attente d'utilisation au Royaume-Uni, et ceci, en dépit de la recommandation faite par SaBTO d'en faire l'adoption pour prétraiter les globules rouges provenant de dons de sang destinés aux patients nés après le 1er janvier 1996. Cette recommandation a été faite en novembre 2009 mais le Ministère de la santé n'a fait état d'aucune démarche pour l'implantation du filtre à prions P-Capt(MD) depuis ce temps. Le filtre P-Capt(MD) est utilisé de façon régulière dans le cadre d'un projet pilote dans un hôpital irlandais et fait l'objet d'une évaluation (qui devrait se terminer vers la fin de 2010) en ce qui a trait à une politique nationale concernant son adoption subséquente. De plus, selon une fuite médiatique du registre « Quangos at Risk » il semblerait que les trois groupes qui concentrent leurs efforts sur la vMCJ, soit SaBTO, HPA ainsi que le « Spongiform Encephalopathy Advisory Committee » (« SEAC ») seraient possiblement dissouts. »

  • La vMCJ est une maladie pour laquelle il n'existe aucun traitement. 
  • Le filtre à prions P-Capt(MD) a été soumis à une évaluation exhaustive par les services de transfusions sanguines du Royaume-Uni, des services transfusionnels d'Irlande et de la « UK Health Protection Agency ». Le filtre élimine tous les prions testés jusqu'à ce jour.
  • 1,8 millions d'unités sanguines sont collectées annuellement en Angleterre. 
  • Présentement, tout don de concentrés de globules rouges est soumis à la déleucocytation, ce qui est insuffisant pour prévenir la transmission de prions infectieux. 
  • L'adoption à grande échelle du procédé de filtration en Angleterre coûterait environ une livre sterling par personne (population de 51 millions). 
  • 174 cas de personnes infectées par la vMCJ ont été rapportés au Royaume-Uni depuis 1996 et 170 d'entre elles sont décédées. (Source : The National CJD Surveillance Unit -chiffres en date du 4 octobre 2010). 
  • En juin 2009, SaBTO a recommandé de détruire tout plasma sanguin provenant du Royaume-Uni compte tenu du risque causé par la VMCJ.

+ L'étude provenant de la HPA et de la « UCL Institute of Neurology » a été publiée par le « Journal of Pathology » édition 2010; 222; DOI; 10.1002/path.2767 et s'est penchée sur l'examen de 9 160 échantillons d'amygdales dont un a démontré la présence de la vMCJ.

Notes aux éditeurs

À propos de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob 

La variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (« vMCJ ») se caractérise par l'accumulation de grands dépôts de protéines prions anormales dans le cerveau et le système nerveux. Ces dépôts génèrent l'apparition de trous d'aspect spongieux dans le cerveau, aboutissant à une maladie dégénérative mortelle du système nerveux central. Ces protéines prions anormales peuvent suffire à transmettre la maladie. Bien que la constitution génétique de certaines personnes puisse être protectrice, au moins 89 % de la population peut être susceptible de contracter la vMCJ. Initialement, la maladie était transmise aux humains par la consommation de viande contaminée par ESB (maladie de la vache folle). Mais la transmission secondaire par transfusion de personnes asymptomatiques porteuses de la vMCJ menace d'augmenter la prévalence de cette maladie mortelle.

À propos de Pathogen Removal and Diagnostic Technologies Inc. 

Pathogen Removal and Diagnostic Technologies Inc. (« PRDT ») a été fondée en avril 2002 par la Croix-Rouge américaine et ProMetic Sciences de la Vie inc. PRDT permet l'échange réciproque de technologies et de connaissances entre la Croix-Rouge américaine et ProMetic. La mission première de PRDT est de développer des produits et des technologies servant à extraire et à détecter différents agents pathogènes présents dans des sources biologiques. Cette recherche est le fruit de travaux que ProMetic, la Croix-Rouge américaine et les scientifiques fondateurs de PRDT ont effectués de manière indépendante pendant des années. PRDT est aujourd'hui une filiale de ProMetic.

À propos de ProMetic Sciences de la Vie inc. 

ProMetic Sciences de la Vie inc. (« ProMetic ») (www.prometic.com) est une société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation d'un éventail d'applications commerciales tirées de sa technologie facilitante exclusive Ligand Mimetic(MC). Cette technologie de pointe est mise à profit dans la purification à grande échelle de produits biologiques et l'élimination d'agents pathogènes. ProMetic est également active dans la recherche de médicaments avec, pour mission, la commercialisation de produits thérapeutiques efficaces, innovateurs, abordables et à faible toxicité pour le traitement de l'hématologie et du cancer. Les activités de recherche de médicaments de ProMetic visent à remplacer des protéines complexes et coûteuses par des composés mimétiques synthétiques. Établie à Montréal (Canada), ProMetic possède des installations de recherche et développement en Angleterre, aux États-Unis et au Canada, et de fabrication au Royaume-Uni, et dirige des activités de développement des affaires aux États-Unis, en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.

À propos de MacoPharma SA 

MacoPharma SA (« MacoPharma ») (http://www.macopharma.com/) est un innovateur dans les soins de santé à l'échelle internationale avec une expertise dans les domaines de la transfusion et de la perfusion. Il est devenu le fournisseur numéro un de filtres de leuco-réduction directe en Europe et développe ses efforts dans le domaine de la thérapie cellulaire en développant des produits destinés à la culture de cellules en plus du traitement et de la congélation des cellules / organes. En plus de son siège social qui se trouve dans la métropole de Lille (France), MacoPharma possède trois centres de production en Europe, et ses produits sont vendus dans plus de 55 pays dans le monde.

Énoncés prospectifs 

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs sur les objectifs, les stratégies et les activités de ProMetic. Ces énoncés prospectifs sont assujettis à certains risques et incertitudes. Ces énoncés sont de nature « prospective » puisqu'ils sont fondés sur nos attentes présentes à l'égard des marchés dans lesquels nous exerçons nos activités et sur diverses estimations et hypothèses. Les événements ou les résultats réels sont susceptibles de différer considérablement de ceux prévus dans le cadre des énoncés prospectifs si des risques connus ou inconnus affectent nos activités ou si nos estimations ou nos hypothèses s'avèrent inexactes. Ces risques, estimations et hypothèses portent notamment sur la capacité de ProMetic d'assurer le développement, la fabrication et la commercialisation de produits pharmaceutiques à valeur ajoutée et d'obtenir des contrats relatifs à ses produits et services, la disponibilité de ressources financières et autres pour compléter des projets de recherche et développement, le succès et la durée d'études cliniques, la capacité de ProMetic de se prévaloir d'occasions d'affaires dans l'industrie pharmaceutique, les incertitudes liées au processus de réglementation et tout changement du contexte économique. Vous trouverez une analyse plus exhaustive des risques qui pourraient faire en sorte que les évènements ou résultats réelsdiffèrent de nos attentes présentes de façon importante à la page 27 de la notice annuelle de ProMetic pour l'année terminée le 31 décembre 2009, sous la rubrique « Risques et incertitudes reliés aux activités de ProMetic ». Par conséquent, nous ne pouvons garantir la réalisation des énoncés prospectifs. Par ailleurs, nous ne nous engageons aucunement à mettre à jour ces énoncés prospectifs, même si de nouveaux renseignements devenaient disponibles, à la suite d'événements futurs ou pour toute autre raison, à moins d'y être tenus en vertudes lois et réglements applicables aux valeurs mobilières. Tous les montants sont en dollars canadiens sauf si précisé autrement.

Renseignements