Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

25 août 2005 13h17 HE

Protection des milieux naturels et des zones humides, Parc-nature du Bois-de-l'Île-Bizard : la Ville de Montréal augmente son indice vert avec une nouvelle acquisition de terrains

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 25 août 2005) - Madame Helen Fotopulos, membre du comité exécutif, responsable du mont Royal, des espaces verts et bleus, des parcs, des Muséums nature et de la condition féminine est heureuse d'annoncer, dans la cadre de la politique de protection des milieux naturels et des zones humides, l'acquisition par la Ville de Montréal d'un terrain boisé de 5,8 hectares, pour un montant de 2 614 600 $. Le terrain, situé au sud du parc-nature du Bois-de-l'Ile-Bizard, comprend un milieu naturel d'une grande richesse écologique caractérisée par des peuplements d'arbres matures abritant plusieurs espèces de plantes rares.

Le responsable du développement durable et du développement économique au comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Alan DeSousa tient à rappeler que la politique de protection des milieux naturels et des zones humides adoptée par la Ville en décembre 2004 est un modèle d'avant-garde en Amérique du Nord.

"Le patrimoine naturel de Montréal constitue une grande richesse et doit demeurer un élément clé de l'identité de notre métropole. Montréal est reconnue pour sa qualité de vie. . De cette politique, la Ville a élaboré un plan d'action visant à protéger et à mettre en valeur 8 % du territoire montréalais (territoire terrestre et aquatique), dont 6% en territoire terrestre, et propose pour atteindre cet objectif, une approche novatrice basée sur la concertation et la conjugaison de tous les intérêts concernés. La Ville de Montréal mène une action concertée à la grandeur de l'île, mais aussi investit une somme importante, soit 36 millions de dollars sur trois ans, afin de concrétiser notre approche", a déclaré Helen Fotopulos.

L'objectif de la politique vise particulièrement la protection des grands boisés de haute valeur écologique. Ces bois représentent des noyaux de biodiversité où l'on trouve souvent des essences rares et une faune intéressante. Les interventions prennent trois formes différentes :



1. l'établissement de projets de conservation dans des secteurs de
grande valeur écologique d'une superficie de 15 hectares et
plus.

2. l'application de mesures de protection le long des rives des
plans d'eau et des milieux humides.

3. l'établissement de zones de protection des milieux naturels
dans les parcs de la Ville.


La Ville a identifié 10 secteurs, appelés écoterritoires, où la protection et la valorisation ont été jugées prioritaires.

C'est dans cet esprit que la Ville de Montréal a déjà concrétisé plusieurs projets. Par exemple, elle s'est entendue avec le Groupe Allogio pour qu'il modifie son projet d'aménagement de 1575 unités de logements à Rivière-des-Prairies, de manière à conserver et à mettre en valeur les milieux naturels se retrouvant sur ses terrains.

Par ailleurs, la Ville a procédé, en partenariat avec Conservation de la nature - Québec, à l'acquisition de l'Ile Bonfoin sur la rivière des Prairies pour y préserver les milieux naturels qui s'y trouvent.

Quant à L'Ile-Bizard, le terrain acquis par la Ville de Montréal devait faire partie d'un développement immobilier. La Ville de Montréal qui a fait de la protection des espaces verts et des espaces bleus, une de ses priorités a donc procédé à cette acquisition de terrains pour protéger et mettre en valeur "L'indice vert" montréalais.

M. Jacques Cardinal, maire de l'Ile Bizard - Sainte-Geneviève - Sainte-Anne-de-Bellevue, déclare de son côté : "Je me réjouis grandement de cette acquisition puisqu'elle assure la consolidation du parc-nature du Bois-de-l'Ile-Bizard et ajoute une composante environnementale importante pour le bien être des citoyennes et citoyens de l'Ile Bizard et des générations futures".

Rappelons que cette semaine, la Ville a annoncé la préservation de la friche du Boisé de Saint-Sulpice et a inauguré un nouveau grand parc de Montréal mettant en valeur le ruisseau de Montigny. La Ville de Montréal a aussi adopté une Politique de l'arbre en juin et un Plan stratégique de développement durable au printemps dernier. Tous ces gestes se conjuguent aux actions du Plan d'urbanisme de la Ville de Montréal.

Renseignements

  • Source :
    Cabinet du comité exécutif
    ou
    Renseignements : Nicole Halpert, Chargé de communications
    Direction des communications et des relations
    avec les citoyens
    (514) 280-8707
    ou
    Cabinet du maire et du comité exécutif
    Darren Becker
    (514) 872-6412