Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

27 avr. 2012 17h00 HE

Protection du bétail canadien contre le virus de Schmallenberg

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 avril 2012) - L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) met en œuvre de nouvelles mesures d'importation pour aider à protéger le bétail canadien contre le virus de Schmallenberg, un virus présent en Europe qui a été récemment découvert.

« Le gouvernement est résolu à protéger la santé et la sécurité du bétail canadien et à préserver les moyens de subsistance qui en découlent », a déclaré le ministre de l'Agriculture Gerry Ritz.

À compter de maintenant, les animaux des pays de l'Union européenne doivent obtenir des résultats négatifs aux tests de dépistage du virus de Schmallenberg avant que leur sperme ou leurs embryons puissent entrer au Canada. Cette mesure s'applique en particulier au sperme de bovins, de bisons, de buffles d'Inde, d'ovins et de caprins ainsi qu'aux embryons de bovins et de bisons.

« Les mesures prises par l'ACIA visent à protéger notre cheptel national contre la perte de production et les incidences économiques associées à cette maladie animale émergente », a déclaré le Dr Brian Evans, vétérinaire en chef du Canada. Nous continuons à collaborer étroitement avec les responsables de la réglementation en Europe pour respecter leurs mesures de contrôle et afin d'accroître notre compréhension scientifique de cette maladie. »

Des renseignements sur les exigences en matière d'analyse peuvent être trouvés sur le Système automatisé de référence à l'importation (SARI) de l'ACIA.

Le virus de Schmallenberg fait partie d'un groupe de virus transmis par des insectes piqueurs. Le virus circule actuellement en Europe où il semble être la cause d'une gamme de symptômes chez les ruminants, incluant la fièvre, la diarrhée, une production laitière réduite et des déficiences congénitales.

Pour l'instant, aucune preuve ne laisse croire que le virus de Schmallenberg puisse être associé à une maladie chez l'humain.

L'ACIA continue de surveiller la situation en Europe et apportera au besoin des modifications à ses mesures de contrôle des importations en se fondant sur des données scientifiques.

Pour en savoir davantage sur le virus de Schmallenberg et sur la situation en Europe, consulter le site Web de l'Union européenne à l'adresse suivante : http://ec.europa.eu/food/animal/diseases/schmallenberg_virus/index_en.htm (en anglais seulement).

Vous pouvez nous suivre sur Twitter pour connaître les toutes dernières nouvelles sur la santé des animaux. Il suffit de cliquer sur le lien suivant : www.twitter.com/CFIA_Animals.

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Relations avec les médias : 613-773-6600

    Meagan Murdoch
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    613-773-1059