TUAC Canada

TUAC Canada

01 avr. 2009 06h19 HE

Protections améliorées pour travailleurs étrangers au Manitoba

« Toutes les autres provinces devraient adopter une loi semblable », de dire le président national des TUAC Canada

Attention: Rédacteur à l'agriculture, Affectateur, Rédacteur municipal, Directeur général et de l'information, Rédacteur aux affaires politiques et gouvernementales TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 1 avril 2009) -

L'initiative du Manitoba en vue de réglementer les agences de placement de travailleurs étrangers et les employeurs qui en ont recours, « aurait dû être effectuée il y a longtemps dans chaque compétence provinciale, et d'autres provinces devraient suivre l'exemple du Manitoba », affirme le président national des TUAC Canada Wayne Hanley.

La Loi sur le recrutement et la protection des travailleurs du Manitoba entre entièrement en vigueur le 1er avril. La Loi offre de nouvelles protections aux travailleurs étrangers temporaires en interdisant aux agences de placement de percevoir des frais, et en obligeant celles-ci à s'inscrire et être autorisées sous licence par la province.

De plus, la Loi exige que les employeurs et les agences de placement fournissent des renseignements détaillés sur le lieu de travail, l'emploi pour lequel le travailleur a été embauché, et son taux salarial, ainsi que les coordonnées à jour du travailleur.

« Le Manitoba se trouve à dire qu'il n'est pas suffisant pour une agence de placement de faire venir des travailleurs, les amener à un lieu de travail, et ensuite leur dire de se débrouiller », indique Hanley. « En tenant un registre des lieux de travail de ces personnes, des agences qui les ont recrutées, et de ce qu'elles ont été promises au moment de leur embauche, cela donne enfin une instance ayant la volonté politique et la réglementation nécessaire pour pénaliser et éliminer les employeurs et les recruteurs qui abusent les travailleurs étrangers. »

En vertu de la nouvelle Loi, tant l'employeur que l'agence de placement peut être passible d'une amende pour la non-observation de ses règlements ou peut être carrément disqualifié du recrutement futur ou de l'embauche de travailleurs étrangers. La nouvelle Loi, la seule du genre au Canada, fut élaborée en collaboration avec le Comité de consultation patronale-syndicale du Manitoba. Robert Ziegler, président de la section locale 832 des TUAC Canada, fait partie de ce comité.

« Au Manitoba, et à travers le pays, les TUAC Canada continuent d'être les défenseurs et le syndicat des travailleurs temporaires », déclare le président national Hanley. « Le Manitoba mérite des félicitations pour avoir écouté ces travailleurs et avoir fait ce qui se doit.

« Toutes les autres provinces devraient adopter une loi semblable car les droits de la personne des travailleurs étrangers en Ontario, en C.-B., ou dans n'importe quelle autre province sont les mêmes - et le potentiel d'abus des travailleurs temporaires ne s'arrête pas à la frontière du Manitoba. »

Renseignements :

Stan Raper, coordonnateur national
Alliance des travailleurs agricoles
416-675-1104 x 232
sraper@ufcw.ca

/Renseignements: www.tuac.ca

www.awa-ata.ca/ IN: AGRICULTURE, ALIMENTATION, JUSTICE, TRAVAIL, POLITIQUE

Renseignements

  • Stan Raper, coordonnateur national, Alliance des travailleurs agricoles
    Numéro de téléphone: 416-675-1104 poste 232
    Numéro de téléphone secondaire: 416-523-0937
    Courriel: sraper@ufcw.ca