Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

13 déc. 2007 14h32 HE

Publication du rapport du Comité d'examen du Service Correctionnel Feuille de route pour une sécurité publique accrue

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 13 déc. 2007) - Le Comité d'examen du Service correctionnel du Canada (SCC) a rendu public aujourd'hui son rapport final comportant des recommandations à l'intention du gouvernement du Canada. Un peu plus tôt cette année, le comité d'examen a été chargé de passer en revue les priorités opérationnelles, les stratégies et les activités du SCC.

"Les recommandations contenues dans ce rapport font ressortir l'importance cruciale d'une réadaptation efficace fondée sur la responsabilisation des détenus et d'un milieu correctionnel qui encourage le travail, l'éducation et le traitement", a déclaré Rob Sampson, président du Comité. "Le SCC devrait avoir pour objectif de maximiser les possibilités offertes aux délinquants afin qu'ils obteniennent les traitements et les services de perfectionnement des compétences appropriés, de telle sorte qu'ils puissent réintégrer la société en tant que citoyens qui respectent les lois et qui occupent un emploi."

Le rapport recommande que le SCC mette en place un système de responsabilisation au sein du système carcéral canadien pour veiller à ce que les délinquants soient tenus responsables de leurs gestes. Ainsi, pour pouvoir être mis en liberté avant la fin de leur peine, les délinquants devront mériter ce privilège.

Le Comité, créé en avril 2007, est composé de Serge Gascon, de Ian Glen, c.r., du chef Clarence Louie-Oliver et de Sharon Rosenfeldt. Le mandat du Comité consistait à examiner tous les aspects des priorités opérationnelles, des stratégies et des plans d'activités du SCC.

Les membres du Comité se sont rendus dans des dizaines de pénitenciers, de bureaux de libération conditionnelle et de maisons de transition d'un bout à l'autre du pays. Ils ont pris connaissance des préoccupations et des conseils de centaines d'intervenants, d'experts du système de justice, d'employés du SCC et de bénévoles.

Compte tenu de ce large éventail de commentaires, le Comité recommande au SCC un plan d'action pour les 10 à 15 prochaines années afin que les Canadiens et les Canadiennes puissent disposer d'un système correctionnel solide, qui protège leurs collectivités.

Intitulé Pour une sécurité publique accrue, le rapport contient 109 recommandations dans les cinq domaines clés suivants :

1. renforcer la responsabilisation des délinquants;

2. éliminer la drogue dans les prisons;

3. perfectionner les compétences liées à l'employabilité;

4. renouveler les infrastructures physiques;

5. éliminer la libération d'office et adopter la libération conditionnelle méritée.

"Il ne s'agit pas d'une solution miracle, mais plutôt d'une stratégie intégrée, qui permettra de moderniser les infrastructures correctionnelles vieillissantes, d'améliorer les programmes destinés aux délinquants, d'offrir un environnement sécuritaire pour les employés et d'accroître la sécurité publique", a déclaré M. Sampson. "Selon le Comité, cette stratégie porte sur les enjeux auxquels est confronté aujourd'hui le système correctionnel fédéral ainsi que sur les défis que l'on prévoit surmonter à l'avenir. Le Comité encourage le gouvernement à adopter et à mettre en oeuvre toutes les recommandations."

Pour télécharger un exemplaire complet du rapport, consultez http://www.securitepublique.gc.ca/csc-scc/index-fra.aspx.

Renseignements

  • Comité d'examen du SCC
    Deborah Reid
    Communications
    416-729-0240