SOURCE: International Bureau of Micromeasurement Systems

International Bureau of Micromeasurement Systems

27 févr. 2014 10h00 HE

Publication du système de micro-mesure : un nouvel outil extrêmement précis pour les mesures subatomiques

AUSTIN, TEXAS--(Marketwired - Feb 27, 2014) - De la coudée pharaonique au nez du roi Henry, en passant par le mètre de la France révolutionnaire, l'humanité n'a eu cesse, pendant plus de 5 000 ans, de tenter de trouver le système de mesure ultime. À présent, la perspective d'atteindre un tel objectif est devenue une réalité, grâce au système de micro-mesure (Micro Measurement System - MMS), une nouvelle manière de mesurer des dimensions extrêmement réduites avec une marge d'erreur presque nulle.

MMS est la création de Josiah James Ingalls, fondateur de la société International Bureau of Micro Measurement Systems, basée à Austin (Texas). MMS associe plusieurs fondamentaux scientifiques clés (comme la masse, le temps, la température, le poids, le courant électrique et la luminosité) au sein d'un système interconnecté qui permet d'atteindre des degrés de précision extrêmement élevés, en matière de dimensions subatomiques.

Le système est présenté en détail dans un ouvrage récemment publié, intitulé « The Micro Measurement System: A Proposal for Ending Uncertainty in Scientific Metrics » (Le système de micro-mesure : une proposition pour mettre fin à l'incertitude dans les mesures scientifiques). L'ouvrage est actuellement disponible en version poche chez CreateSpace, et sera disponible à compter du 28 février prochain au format Kindle et en version poche sur Amazon.com. Une diffusion plus large est prévue par la suite.

« Le principal avantage de MMS est sa précision sans précédent », a déclaré M. Ingalls. Il a ajouté : « MMS aborde la métrologie en empruntant une perspective microcosmique, en utilisant des mesures plus adaptées au monde de la physique quantique.

En termes simples, MMS propose à la science un moyen précis de mesurer les dimensions de plus en plus extrêmes auxquelles nous nous voyons confrontés dans nos laboratoires, ainsi que dans les industries techniques et les technologies émergentes. »

La clé de MMS sont les protons d'hydrogène (H), dont la position dans l'élément le plus abondant les rendent fiables en tant que critère de référence universel. Les propriétés des protons H configurent les valeurs de mesure de MMS : c'est ainsi par exemple que le diamètre, exprimé en tant que MMS 1, peut être utilisé pour mesurer des dimensions subatomiques, jusqu'à de niveaux quantiques. La vibration des protons, le rayonnement thermique et le champ électrique constituent les bases de mesure de MMS en ce qui concerne le temps, la température et le courant électrique. Et chacune de ces mesures est contrôlée par les autres : par exemple, MMS 1 est défini, en partie, par la mesure MMS de la pression, de la gravité et de la température.

Le concept MMS précède la 25ème réunion de la Conférence générale des poids et mesures, qui se tiendra à Versailles (France), au mois d'octobre. Le programme de la conférence inclut une redéfinition éventuelle de plusieurs unités de mesure de base.

« MMS constitue une nouvelle manière précise de mesurer les dimensions de plus en plus extrêmes auxquelles la science se voit confrontée, en utilisant pour cela les propriétés interdépendantes d'un seul objet (le proton H), lequel est lui-même infinitésimal et universellement constant », a conclu M. Ingalls.

Renseignements