SOURCE: Banque Scotia

Banque Scotia

24 juin 2014 07h00 HE

Quarante-quatre pour cent des bébé-boumeurs ont peur de voir le bout de leur épargne-retraite, selon une étude de la Banque Scotia

TORONTO, ON--(Marketwired - 24 juin 2014) -

  • Les bébé-boumeurs s'attendent à être plus en santé et plus actifs que ne l'étaient leurs parents à la retraite.
  • Selon les gérontologues, la santé financière est essentielle pour s'épanouir en vieillissant.

D'après une récente étude menée par la Banque Scotia, les bébé-boumeurs canadiens ont pour priorité, à la retraite, de maintenir un train de vie confortable et d'être assez en santé pour pouvoir en profiter, mais 44 % d'entre eux ont peur de voir le bout de leur épargne-retraite.

Voici d'autres découvertes majeures que révèle la récente étude menée par la Banque Scotia, The Retirement Landscape - A Focus on the Baby Boomer :

  • Les bébé-boumeurs indiquent que maintenir un train de vie confortable (37 %), répondre à leurs besoins médicaux et rester en santé (31 %) et voyager (15 %) se classent en tête de leurs priorités pour la retraite.
  • La plupart des bébé-boumeurs canadiens croient qu'ils seront plus actifs (62 %), plus à l'aise financièrement (54 %), plus longtemps à la retraite (44 %) et plus en santé (41 %) que leurs parents ne l'étaient à leur propre retraite.

Planification financière en vue de la retraite

  • La moitié des bébé-boumeurs croient s'être très bien préparés (13 %) ou assez préparés (39 %) pour satisfaire leurs besoins financiers à la retraite, alors que 31 % s'y sont un peu préparés et 15 % ne s'y sont pas préparés du tout, ou à peine.
  • Leur démarche de planification était d'abord d'épargner autant que possible (26 %), puis d'investir dans un REER (22 %) ou dans des placements (13 %).

Citations

" Les Canadiens vivront plus longtemps et en meilleure santé que les générations précédentes, d'où la nécessité d'avoir les moyens de vivre sa retraite comme on l'avait prévu, indique Andrew Pyle, conseiller principal en gestion de patrimoine à ScotiaMcLeod. Qu'on soit rendu à la retraite ou non, le principe du bilan reste le même : compter ce qui rentre et ce qui sort. Il est encourageant de voir que tant de Canadiens utilisent un plan financier pour s'orienter, que ce soit avec l'aide d'un conseiller ou d'un outil en ligne. "

" S'ils manquent de fonds durant leur retraite, les Canadiens peuvent se voir limités dans leurs choix de vie, mais aussi mettre en péril leur santé et leur bien-être, explique le Dr Samir Sinha, directeur des services de gériatrie à l'Hôpital Mount Sinai et aux hôpitaux du Réseau universitaire de santé. Pour bien vieillir, il ne suffit plus de se préoccuper de sa santé : il faut aussi s'assurer d'avoir les ressources financières pour bien vivre, longtemps. "

À propos du sondage
Pour réaliser ce sondage, TNS Canada a mené des entrevues en ligne auprès de 1 201 Canadiens âgés de 45 à 70 ans. Tous les participants disposaient d'au moins 50 000 $ en actif à placer et prenaient seuls ou conjointement les décisions financières de leur ménage. Parmi les participants, 37 % étaient retraités et 63 % ne l'étaient pas. Dans les tableaux ci-après, les données ont été pondérées pour représenter la population générale en fonction de l'âge, du sexe et de la région. Le sondage a été réalisé entre le 8 et le 23 janvier 2014.

Au sujet de la Banque Scotia
La Banque Scotia est un leader parmi les fournisseurs de services financiers dans plus de 55 pays et la plus internationale des banques canadiennes. Grâce à un effectif de plus de 86 000 employés, la Banque Scotia et ses sociétés affiliées offrent une vaste gamme de produits et de services, dont des services bancaires aux particuliers, aux entreprises et aux sociétés ainsi que des services de gestion du patrimoine et de banque d'investissement à plus de 21 millions de clients. L'actif de la Banque Scotia s'établit à 792 milliards de dollars (au 30 avril 2014). Les actions de la Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (TSX: BNS) et à New York (NYSE: BNS). Les communiqués de la Banque Scotia sont diffusés par Marketwired. Pour en savoir davantage, veuillez consulter www.banquescotia.com.

RÉSULTATS : SEGMENTATION PAR RÉGION

POURCENTAGE DE BÉBÉ-BOUMEURS QUI ONT PEUR DE MANQUER D'ARGENT À LA RETRAITE

Total Atlantique  Québec  Ontario  Prairies  C.-B.  
44 % 43 %41 %48 %43 %43 %

LES TROIS PRIORITÉS DES BÉBÉ-BOUMEURS POUR LA RETRAITE

  Total  Atlantique  Québec  Ontario  Prairies  C.-B.  
Maintenir un train de vie confortable 37 %40 %33 %40 %35 %43 %
Rester en santé et conserver un mode de vie sain/répondre à ses besoins médicaux 31 %26 %35 %32 %30 %23 %
Voyager 15 %18 %17 %12 %19 %15 %

DIFFÉRENCES ENTRE LA RETRAITE DES BÉBÉ-BOUMEURS ET CELLE DE LEURS PARENTS

  Total  Atlantique  Québec  Ontario  Prairies  C.-B.  
Sont ou seront plus actifs à la retraite 62 %54 %64 %59 %64 %66 %
Sont ou seront plus à l'aise financièrement 54 %49 %63 %50 %54 %46 %
Seront plus longtemps à la retraite 44 %37 %47 %39 %57 %39 %
Sont ou seront plus en santé 41 %39 %40 %42 %41 %42 %

PLANIFICATION FINANCIÈRE DES BÉBÉ-BOUMEURS EN VUE DE LA RETRAITE

  Total  Atlantique  Québec  Ontario  Prairies  C.-B.  
Se sont bien préparés 52 %38 %72 %47 %41 %47 %
Se sont un peu préparés 31 %42 %17 %36 %43 %28 %
Ne se sont pas préparés, ou à peine 15 %19 %9 %16 %14 %25 %

Renseignements