TRANSCANADA
NYSE : TRP
TSX : TRP

TRANSCANADA

17 mars 2011 19h36 HE

Quatorze sénateurs des Etats-Unis intiment la secrétaire d'Etat Hillary Rodham Clinton d'approuver le projet Keystone XL Pipeline

Un groupe biparti réclame l'approbation du projet crucial Keystone XL

WASHINGTON, D.C.--(Marketwire - 17 mars 2011) - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) a accueilli favorablement le soutien de 14 sénateurs des États-Unis pour le projet Keystone XL Pipeline. Le groupe biparti des sénateurs des États-Unis se joint à une liste croissante de propriétaires fonciers, d'officiels fédéraux et des États, de syndicats, de vétérans militaires, d'experts en matière d'énergie, d'économistes, de dirigeants du monde des affaires et d'autres partisans intimant le Département d'État d'adopter une position favorable en vue de l'émission d'un permis présidentiel pour ce projet. Dans une lettre adressée à la secrétaire d'État Hillary Rodham Clinton, les sénateurs des États-Unis ont réclamé l'approbation du projet crucial Keystone XL afin de renforcer la sécurité énergétique américaine.

Les 14 sénateurs des États-Unis ont noté dans leur lettre adressée à la secrétaire d'État que les récents événements en Libye et au Moyen-Orient ont rappelé aux Américains la dépendance de leur pays au pétrole étranger provenant de ces régions. À cet égard, les sénateurs on déclaré :

«Les Américains en ont assez de cette dépendance. Ces derniers veulent avant tout que leur pays développe ses propres ressources intérieures afin de répondre à ses propres besoins énergétiques. Toutefois, lorsque l'approvisionnement intérieur s'avérera insuffisant, les Américains souhaitent que les États-Unis comptent sur des pays comme le Canada, qui sont des alliés stables, afin d'aider les États-Unis à répondre à leurs besoins en énergie. De ce fait, nous vous écrivons aujourd'hui afin de soutenir le Keystone XL Gulf Coast Expansion Pipeline, un projet que le Département d'État évalue en vue de l'émission d'un permis présidentiel depuis 2008. Maintenant plus que jamais, il est crucial que ce pays mette en œuvre ce projet.»

Spécifiquement, le projet Keystone XL Pipeline est censé :

  • Accroître l'approvisionnement en pétrole sûr, sécuritaire et fiable en provenance du Canada, un voisin amical,
  • Générer des investissements de plus de 20 milliards $ dans de nouveaux secteurs privés de l'économie des États-Unis,
  • Créer au moins 20 000 emplois de haut niveau durant la phase de construction du pipeline,
  • Générer 6,5 milliards $ en nouveaux revenus personnels pour les travailleurs américains et leur famille, et
  • Générer plus de 585 millions $ en nouveaux revenus d'impôts au niveau de l'État et au niveau local long du parcours du pipeline.

Le Perryman Group du Texas a estimé sans exagérations que le Keystone XL Pipeline créera plus de 250 000 emplois permanents pour les travailleurs des États-Unis et représentera 100 milliards $ en dépenses engagées dans l'économie des États-Unis. Leurs estimations sont fondées sur le prix moyen du baril de pétrole en 2007 (66,52 USD).

Expliquant que Keystone XL « fournirait des milliers d'emplois de haute qualité aux Américains et générerait des investissements de plusieurs milliards de dollars provenant du secteur privé dans l'économie nationale », les sénateurs ont déclaré les bénéfices économiques de « ce projet pelle en main de plusieurs milliards de dollars provenant du secteur privé... extrêmement convaincants. »

Dans la conclusion de leur lettre, les sénateurs des États-Unis ont intimé la secrétaire d'État Mme Clinton de faire du projet Keystone XL Pipeline une priorité :

« Madame la secrétaire d'État, nous ne pouvons pas abandonner nos compatriotes américains en laissant filer cette occasion extraordinaire d'accroître la sécurité énergétique nationale et de stimuler notre économie. De ce fait, nous vous prions respectueusement de conclure le processus d'évaluation de manière expéditive, de produire un rapport final des répercussions environnementales et d'approuver le permis présidentiel pour Keystone XL. »

Les sénateurs des États-Unis qui ont signé la lettre adressée à la secrétaire d'État Mme Clinton et les comités sénatoriaux où ils siègent sont :

  • La sénatrice Mary Landrieu, (D - Louisiane), siégeant au Committee on Energy and Natural Resources; au Committee on Homeland Security and Governmental Affairs; au Appropriations Subcommittee on Energy and Water Development; au Appropriations Subcommittee on Dept. of the Interior, Environment, and Related Agencies; à la présidence du Appropriations Subcommittee on Dept. of Homeland Security
  • Le sénateur John Barrasso, (R - Wyoming), siégeant au Committee on Energy and Natural Resources; au Committee on Environment and Public Works; au Committee on Foreign Relations
  • Le sénateur Max Baucus, (D - Montana), siégeant au Committee on Environment and Public Works; à la présidence du EPW Subcommittee on Transportation and Infrastructure; à la présidence du Committee on Finance
  • Le sénateur John Hoeven, (R – Dakota du Nord), siégeant au Committee on Energy and Natural Resources; au Appropriations Subcommittee on Dept. of the Interior, Environment, and Related Agencies
  • Le sénateur Pat Roberts, (R - Kansas), siégeant au Finance Subcommittee on Energy, Natural Resources and Infrastructure; un membre dirigeant du Committee on Agriculture, Nutrition, and Forestry et un membre du Subcommittee on Energy, Science and Technology
  • La sénatrice Kay Bailey Hutchinson, (R - Texas), une membre dirigeante du Committee on Commerce, Science, and Transportation; une membre dirigeante du Appropriations Subcommittee on Commerce, Justice, Science, and Related Agencies; une membre du Appropriations Subcommittee on Energy and Water Development
  • Le sénateur Jerry Moran, (R - Kansas), siégeant au Appropriations Subcommittee onDept. of Homeland Security; au Appropriations Subcommittee on Transportation and Housing and Urban Development, and Related Agencies
  • Le sénateur Mark Begich, (D - Alaska), siégeant au Committee on Commerce, Science, and Transportation; au Committee on Homeland Security and Governmental Affairs
  • La sénatrice Lisa Murkowski, (R - Alaska), une membre dirigeante du Committee on Energy and Natural Resources; une membre dirigeante du Appropriations Subcommittee on Dept. of the Interior, Environment, and Related Agencies; une membre du Appropriations Subcommittee on Energy and Water Development; du Appropriations Subcommittee on Dept. of Homeland Security; du Appropriations Subcommittee on Commerce, Justice, Science, and Related Agencies
  • Le sénateur Ron Johnson, (R - Wisconsin), siégeant au Committee on Homeland Security and Governmental Affairs; au Appropriations Subcommittee on Dept. of the Interior, Environment, and Related Agencies; au Appropriations Subcommittee on Commerce, Justice, Science, and Related Agencies
  • Le sénateur John Cornyn, (R - Texas), siégeant au Finance Committee; un membre dirigeant du Finance Subcommittee on Energy, Natural Resources, and Infrastructure
  • Le sénateur Orrin Hatch, (R - Utah), un membre dirigeant du Finance Committee
  • Le sénateur Roy Blunt, (R - Missouri), siégeant au Appropriations Subcommittee onDept. of the Interior, Environment, and Related Agencies; au Committee on Commerce, Science, and Transportation; un membre émérite du Commerce Subcommittee on Competitiveness, Innovation, and Export Promotion
  • Le sénateur Mike Enzi, (R - Wyoming), siégeant au Subcommittee on Energy, NaturalResources, and Infrastructure du Committee on Finance

Pour lire la lettre adressée à la secrétaire d'État Mme Clinton dans son intégralité, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://media3.marketwire.com/docs/316trp_letter.pdf.

Disposant de plus de 50 ans d'expérience, TransCanada est un chef de file du développement responsable de l'exploitation fiable des infrastructures énergétiques de l'Amérique du Nord incluant des pipelines de gaz et de pétrole, ainsi que des installations de production d'électricité et de stockage du gaz. Le réseau de pipelines en propriété exclusive de TransCanada s'étend sur plus de 60 000 kilomètres (37 000 milles), et s'approvisionne dans pratiquement tous les plus grands bassins de gaz en Amérique du Nord. TransCanada est l'un des plus grands fournisseurs de solutions de stockage du gaz et de services connexes avec environ 380 milliards de pieds cubes (10,75 milliards de mètres cubes) de capacité de stockage. En tant que producteur indépendant d'électricité en pleine croissance, TransCanada détient, ou dispose d'intérêts dans, une capacité de production de plus de 10 800 mégawatts de puissance au Canada et aux États-Unis. TransCanada développe l'un de plus vastes systèmes d'acheminement du pétrole en Amérique du Nord. Les actions ordinaires de TransCanada sont cotées à la Bourse de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le www.transcanada.com.

Renseignements

  • TransCanada
    Requêtes médiatiques:
    Terry Cunha/Shawn Howard
    403.920.7859 ou 800.608.7859
    www.transcanada.com