AEROPLAN CANADA INC.

AEROPLAN CANADA INC.

30 août 2011 06h00 HE

Quatre photographes dont deux Canadiennes et deux Indiennes sont en lice pour le prix The Grange et sa bourse de 50 000 $

Le vote en ligne et l'exposition présentée au Musée des beaux-arts de l'Ontario débutent aujourd'hui; une réception avec ENTRÉE LIBRE à laquelle le public est invité aura lieu le 7 septembre pour souligner le lancement du concours.

TORONTO et MONTRÉAL, le 30 août 2011 - Quatre photographes — deux du Canada et deux de l'Inde — sont les finalistes du prix The Grange 2011, le plus important du genre au Canada assorti d'une bourse monétaire qui soit dédié à la photographie. Le public est invité à voter à compter d'aujourd'hui, et ce, jusqu'au 23 octobre sur le site www.thegrangeprize.com, pour le gagnant de la bourse de 50 000 $. Ce dernier sera annoncé le 1er novembre lors d'une soirée de gala organisée par Aéroplan et le Musée des beaux-arts de l'Ontario (AGO), les partenaires qui présentent le prix.

Voici les finalistes du prix The Grange 2011 :

  • Gauri Gill est une photographe indienne née en 1970 et installée à Delhi, en Inde, dont l'œuvre dépeint des héros du quotidien dans des environnements difficiles et qui étudie depuis une dizaine d'années les habitants de communautés marginalisées du Rajasthan. Les photographies de Gill montrent les deux repères inséparables de l'identité indienne - la classe et la collectivité - et les rapports souvent intimes que l'artiste entretient avec ses sujets.
  • Elaine Stocki est une photographe canadienne née en 1979 à Winnipeg, qui travaille avec des sujets de différentes conditions sociales pour créer des compositions ayant pour thème la race, la classe et le sexe. Ses images repoussent les frontières de la photographie documentaire en utilisant ses techniques et ses conventions pour exprimer quelque chose de fictif et bien articulé.
  • Althea Thauberger est une photographe canadienne née en 1970 et installée à Vancouver, qui s'est fait connaître depuis une décennie pour ses photographies, films et vidéos sur son engagement et sa collaboration avec des groupes formant souvent des enclaves sociales à part et qui donnent lieu à des manifestations d'identité et d'affirmation de soi que l'artiste documente d'une façon saisissante et puissante.
  • Nandini Valli est une photographe indienne née en 1976 et installée à Chennai, en Inde et dont les photos cinématographiques composées avec soin de ses sujets, souvent déguisés en héros et dieux de la mythologie et photographiés dans un cadre contemporain, en ont fait le chef de file de la photographie de mise en scène, un genre qui émerge en Inde.

Les quatre finalistes ont été sélectionnés par un jury formé de Michelle Jacques, conservatrice intérimaire pour l'art canadien au Musée des beaux-arts de l'Ontario; Wayne Baerwaldt, vice-président intérimaire de la recherche et des études à l'Alberta College of Art + Design de Calgary; Gayatri Sinha, critique d'art et conservatrice à Delhi; et Sunil Gupta, photographe, écrivain et curateur né en Inde, qui vit à New Delhi et à Londres, au Royaume-Uni.

" Les finalistes du prix The Grange de cette année partagent une fascination pour le genre humain, en particulier les notions d'identité personnelle, de performativité et de politique sociale, fait remarquer Michelle Jacques. Leur choix, qui s'inscrit dans la tradition documentaire de la photographie à laquelle s'ajoutent des questions de fabrication d'images et de réalités construites, met à l'avant-plan des sujets vitaux et actuels de la photographie tout en offrant au public une sélection d'artistes particulièrement diversifiée qu'il faut découvrir, adopter et soutenir. "

Chacune des quatre artistes sélectionnées va participer à un programme en résidence international : cette année, les finalistes canadiennes se rendront en Inde et les Indiennes viendront au Canada. En plus de la bourse de 50 000 $ décernée à la gagnante, une somme de 5 000 $ sera remise à chacune des finalistes pour leur permettre de créer de nouvelles œuvres, ce qui porte à 65 000 $ le montant total versé, comme chaque année, à des artistes photographes.

De nombreuses œuvres des quatre artistes seront présentées au Musée des beaux-arts de l'Ontario dans le cadre de l'exposition The Grange 2011, qui débute aujourd'hui et est présentée jusqu'au 27 novembre. L'exposition propose aussi des entrevues vidéo des artistes ainsi qu'un poste où les visiteurs peuvent voter pour leur artiste préféré.

Les quatre finalistes seront au Musée des beaux-arts de l'Ontario le 7 septembre pour la réception de lancement du prix The Grange 2011, une soirée organisée dans la galerie et à laquelle le public est gracieusement invité. Il y aura un bar payant dans la Walker Court, des collations, le DJ Jaime Sin ainsi que des entrevues vidéo et en personne de chaque artiste. La réception débute à 19 h, et la Walker Court et l'exposition The Grange 2011 resteront ouvertes jusqu'à 22 h.

Le prix The Grange, qui en est à sa quatrième année, est la plus grande distinction artistique du Canada dont le gagnant est choisi par le public. En 2010, le pays partenaire était les États-Unis et l'artiste canadien Kristan Horton avait remporté le prix. L'honneur est revenu au photographe mexicain Marco Antonio Cruz en 2009 et à l'artiste de WinnipegSarah Anne Johnson en 2008, quand la Chine était le pays partenaire.

La programmation contemporaine du Musée des beaux-arts de l'Ontario bénéficie du soutien du Conseil des Arts du Canada. Pour avoir des nouvelles à jour, lire les billets des blogueurs et obtenir plus de renseignements sur le prix The Grange, il suffit d'aller au www.thegrangeprize.com.

À PROPOS D'AÉROPLAN
Aéroplan, le programme de fidélisation par excellence du Canada, est la propriété de Groupe Aeroplan Inc., un chef de file mondial de la gestion de la fidélisation. Protectrice de longue date des arts, Aéroplan est connue pour appuyer des artistes et des initiatives artistiques partout au Canada. L'entreprise s'emploie notamment, de pair avec le Musée des beaux-arts de l'Ontario, à développer le prix The Grange dédié à la photographie contemporaine, une démarche qui s'inscrit dans sa volonté de favoriser un dialogue international à long terme sur cette forme d'art importante. Aéroplan a également conclu avec le Musée des beaux-arts de l'Ontario, à titre de partenaire signataire du programme Photography Collection, une entente de trois ans visant à soutenir les activités telles que conférences spéciales et visites organisées par le Musée pour intéresser le public à la photographie.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet d'Aéroplan, veuillez vous rendre au www.groupeaeroplan.com ou au www.aeroplan.com.

À PROPOS DU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE L'ONTARIO
Le Musée des beaux-arts de l'Ontario, dont la collection permanente se compose de plus de 80 000 œuvres, est un des musées d'art les plus réputés d'Amérique du Nord. Il a rouvert ses portes au public en 2008, après avoir subi une transformation audacieuse, acclamée à l'échelle internationale, qui porte la griffe de Frank Gehry, architecte mondialement connu. Il abrite notamment la Galleria Italia, une vitrine incroyable en bois et verre qui fait la longueur d'un pâté de maisons et recouvre la façade du Musée; et le grand escalier en spirale qui passe au travers du plafond de la Walker Court et aboutit dans les nouvelles galeries contemporaines situées au-dessus. Le Musée des beaux-arts de l'Ontario a vraiment de quoi satisfaire tous les goûts, qu'il s'agisse de la vaste collection du Groupe des Sept, de l'impressionnante nouvelle galerie d'art africain, des œuvres avant-gardistes de la tour contemporaine ou du chef-d'œuvre de Pierre Paul Rubens, Le Massacre des Innocents, une pièce maîtresse de la célèbre collection Thomson.

Le Musée des beaux-arts remercie ses partenaires signataires pour leur généreux soutien : BMO Groupe financier, partenaire signature du programme Canadian Collection; Amex, partenaire signataire du programme Contemporary Collection; et Aéroplan, partenaire signataire du programme Photography Collection.

Le Musée des beaux-arts de l'Ontario est financé en partie par le ministère de la Culture de l'Ontario. Son fonctionnement est également assuré grâce au soutien des bénévoles du Musée, de la ville de Toronto, du ministère du Patrimoine canadien et du Conseil des Arts du Canada.

Renseignements