BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

30 janv. 2014 06h03 HE

Quatre-vingt-neuf pour cent des Canadiens comptent sur le RPC ou la RRQ pour financer leur retraite, selon un sondage de BMO sur les REER

- Près du tiers des répondants dépendront « lourdement » du RPC ou de la RRQ, malgré le fait que les versements de ces régimes s'élèvent en moyenne à moins de 600 $ par mois

- Quatre-vingt-huit pour cent se tourneront vers leur épargne personnelle, incluant les REER, pour combler en partie les coûts associés à la retraite

- Trente-quatre pour cent espèrent gagner à la loterie pour disposer des fonds dont ils auront besoin une fois à la retraite

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 30 jan. 2014) - Selon le plus récent sondage effectué par BMO Groupe financier au sujet des régimes enregistrés d'épargne-retraite (REER), près de 90 pour cent des Canadiens comptent sur le Régime de pensions du Canada (RPC) ou la Régie des rentes du Québec (RRQ) pour couvrir leurs frais une fois qu'ils seront à la retraite. De plus, près du tiers des répondants (31 pour cent) affirment qu'ils dépendront « lourdement » du RPC ou de la RRQ, malgré le fait que les versements mensuels moyens de ces régimes s'élèvent à moins de 600 $.

« Étant donné les montants qui sont versés par le RPC our la RRQ, les Canadiens ne devraient pas compter sur ces régimes comme source principale de revenus en vue de financer leur retraite », a expliqué Jean Richard, vice-président, Groupe de gestion du patrimoine, BMO Nesbitt Burns, BMO Groupe financier. « Ils devraient plutôt voir le RPC et la RRQ comme des composantes additionnelles de leur solution d'ensemble pour le financement de la retraite, et s'efforcer de mettre en place leur propre "régime de retraite personnel" en cotisant à un REER de façon régulière. »

M. Richard a ajouté que même dans le cas de ceux qui peuvent compter sur un régime de retraite d'employeur pour financer cette étape de leur vie, les temps sont en train de changer. « Non seulement sommes-nous de moins en moins nombreux à bénéficier d'un régime de retraite d'employeur, mais les régimes à prestations déterminées - qui garantissent aux retraités de toucher des versements de retraite établis à l'avance - sont progressivement remplacés par des régimes à cotisation déterminée, dont les versements dépendront des sommes épargnées et de la façon dont les cotisations sont investies. Dans le cas des régimes de retraite à cotisation déterminée, vous n'avez aucune garantie quant au montant que vous recevrez une fois à la retraite. »

M. Richard a fait remarquer que même si une personne bénéficie d'un régime de retraite d'employeur à cotisation déterminée, elle devra s'assurer que ses cotisations sont investies en tenant compte de sa tolérance au risque, de la durée de placement dont elle a besoin, et de ses objectifs de retraite. « Puisqu'il n'existe aucune garantie dans le cas d'un régime de retraite à cotisation déterminée, il est important de diversifier le coussin mis de côté en vue de la retraite, et d'aller chercher d'autres sources de revenus pour ses vieux jours. »

Autres méthodes adoptées par les Canadiens en vue de financer leur retraite

Le sondage a également permis de connaître les sources de financement autres que le RPC ou la RRQ que les Canadiens comptent mettre à profit pour financer leur retraite :

  • l'épargne personnelle, telle que les REER, les CELI, etc. (88 pour cent);
  • un emploi à temps partiel (59 pour cent);
  • la vente d'une maison ou d'une propriété (49 pour cent);
  • un héritage (40 pour cent);
  • l'espoir de gagner à la loterie (34 pour cent, dont 14 pour cent « lourdement »);
  • le soutien de la famille ou des enfants (28 pour cent).

« Ceux qui espèrent gagner à la loterie afin de financer leur retraite doivent savoir que les chances de gagner une somme importante sont de l'ordre de une sur 14 millions. Il serait infiniment plus avisé de mettre en place un programme personnel d'épargne et de placement en vue de la retraite, et de cotiser le plus tôt possible, et aussi souvent que possible, à un REER », a expliqué pour conclure M. Richard.

Résultats à l'échelle régionale :

Région Pourcentage comptant sur le RPC ou la RRQ pour financer leur retraite Pourcentage comptant sur leur épargne personnelle pour financer leur retraite Pourcentage comptant sur un gain à la loterie pour financer leur retraite
Échelle nationale 89 88 34
Atlantique 84 81 32
Québec 94 85 36
Ontario 87 89 33
Prairies 88 95 29
Alberta 92 92 32
C.-B. 86 92 41

Pour de plus amples renseignements sur l'épargne en vue de la retraite, n'hésitez pas à consulter notre site, à l'adresse www.bmo.com/retraite.

Consultez les plus récents communiqués de BMO Groupe financier sur Twitter, en suivant le lien @BMOmedia.

Le sondage a été effectué en ligne par la firme Pollara, du 18 au 22 novembre 2013, auprès d'un échantillon de 1 003 Canadiens âgés de 18 ans et plus.

Renseignements