Quebecor Inc.
TSX : QBR.A
TSX : QBR.B

Quebecor Inc.

29 févr. 2012 08h48 HE

Quebecor inc. annonce les résultats de Vidéotron ltée pour l'exercice 2011 et le quatrième trimestre 2011

Quebecor Inc. détient une participation de 54,7 % dans Quebecor Média Inc., laquelle détient Vidéotron ltée en propriété exclusive

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 29 fév. 2012) - Quebecor inc. (« Quebecor »)(TSX:QBR.A)(TSX:QBR.B) communique aujourd'hui les résultats financiers de l'exercice 2011 et du quatrième trimestre 2011 de Vidéotron ltée (« Vidéotron »).

Les résultats de Vidéotron sont publiés avant la date prévue en raison de certaines exigences de divulgation au Canada et aux États-Unis. Le processus de fin d'exercice et de vérification des autres secteurs d'activité de Quebecor est en cours et n'est pas encore terminé. Quebecor prévoit publier ses résultats financiers consolidés et vérifiés pour l'exercice 2011 le 15 mars 2012.

Quebecor et Vidéotron ont adopté les Normes internationales d'information financière (« IFRS ») le 1er janvier 2011. Par conséquent, les états financiers consolidés de Vidéotron pour l'exercice 2011 et le quatrième trimestre 2011 ont été préparés conformément aux IFRS et les données comparatives de 2010 ont été redressées. Pour plus d'informations, le lecteur peut se référer à la section de ce communiqué intitulée « Transition aux IFRS ».

Faits saillants de l'exercice 2011

  • Vidéotron enregistre des revenus de 2,43 G$, soit une progression de 201,9 M$ (9,1 %) par rapport à 2010.
  • Bénéfice d'exploitation(1) de 1,10 G$, en hausse de 51,5 M$ (4,9 %).
  • Bénéfice net attribuable à l'actionnaire de 469,0 M$, en baisse de 35,1 M$ (-6,9 %).
  • Vidéotron enregistre sa plus forte augmentation annuelle de clientèle depuis 2008 avec l'ajout de 375 800 unités de service(2), ce qui représente une hausse de 39,3 % de la croissance des unités de service par rapport à 2010.
    • Augmentation nette de 49 900 clients en télédistribution en 2011 (34 600 en 2010), dont 181 200 nouveaux clients au service numérique (135 500 en 2010), soit la plus forte croissance annuelle depuis le lancement de ce service en 1999. Les revenus totaux des services de télédistribution ont franchi le cap du milliard de dollars.
    • Hausse de 80 400 clients au service d'accès Internet par câble (81 500 en 2010).
    • Croissance de 91 000 clients en téléphonie par câble (100 300 en 2010).
    • Ajout de 154 500 lignes à la téléphonie mobile. Au 31 décembre 2011, le réseau 4G de Vidéotron était offert à près de sept millions de personnes au Québec et dans l'est de l'Ontario.

Faits saillants du quatrième trimestre 2011

  • Revenus de 634,8 M$, soit une hausse de 43,6 M$ (7,4 %) par rapport au même trimestre de 2010.
  • Bénéfice d'exploitation de 294,7 M$, en hausse de 31,5 M$ (12,0 %).
  • Bénéfice net attribuable à l'actionnaire de 161,9 M$, en hausse de 66,0 M$ (68,8 %).
(1) Voir « Définitions – Bénéfice d'exploitation ».
(2) Les unités de service représentent l'addition des clients des services de télédistribution, d'accès Internet et de téléphonie par câble à laquelle est ajouté le nombre de lignes en téléphonie mobile.

Résultats d'exploitation de l'exercice 2011

Revenus de 2,43 G$, soit une progression de 201,9 M$ (9,1 %).

  • Les revenus totaux des services de télédistribution ont franchi pour la première fois le cap du milliard de dollars pour se chiffrer à 1,01 G$, soit une croissance de 62,0 M$ (6,5 %), principalement due à l'augmentation des revenus par client, générée par la hausse de certains tarifs et le succès des forfaits haute définition (« HD »), ainsi que par la hausse des commandes à la télévision payante et par l'impact de la croissance de la clientèle.
  • Revenus des services d'accès Internet de 698,2 M$, en hausse de 54,0 M$ (8,4 %). Cet écart favorable s'explique surtout par l'augmentation de la clientèle, la hausse de certains tarifs et la migration des clients vers des forfaits de services plus performants.
  • Revenus du service de téléphonie par câble de 436,7 M$, soit une hausse de 26,8 M$ (6,5 %) provenant surtout de la progression de la clientèle et du nombre de lignes par client.
  • Revenus du service de téléphonie mobile de 112,7 M$, une progression de 59,6 M$ (112,1 %) due pour l'essentiel à la croissance de la clientèle, notamment en raison du lancement du nouveau réseau en septembre 2010.
  • Revenus de Vidéotron Service Affaires de 63,0 M$, en hausse de 3,2 M$ (5,4 %), surtout attribuable à une croissance des revenus provenant des solutions réseau.
  • Revenus d'équipements vendus aux clients de 55,9 M$, en baisse de 4,0 M$ (-6,7 %). Cette diminution s'explique surtout par les offensives promotionnelles axées sur la location d'équipements de télédistribution, contrebalancées en partie par la hausse des ventes d'équipements en téléphonie mobile.
  • Revenus de Le SuperClub Vidéotron ltée (« Le SuperClub Vidéotron ») de 21,6 M$, soit un recul de 1,6 M$ (-6,9 %) surtout attribuable à la fermeture de certains magasins en 2011, contrebalancé en partie par une hausse des royautés provenant des franchisés.
  • Revenus autres de 29,9 M$, en hausse de 1,9 M$ (6,8 %).

Revenu mensuel moyen par abonné(3) (« RMPA ») de Vidéotron de 103,28 $ en 2011, contre 95,73 $ en 2010, soit une croissance de 7,55 $ (7,9 %).

Statistiques de clientèles

Unités de service - Au 31 décembre 2011, le nombre total d'unités de service s'établissait à 4 689 900, soit une hausse de 375 800 (8,7 %) par rapport à la fin de 2010 (tableau 1). L'addition nette d'unités de service en 2011 correspond à une hausse de 39,3 % par rapport à la croissance enregistrée en 2010. Il s'agit de la plus forte croissance annuelle d'unités de service en nombre absolu depuis trois ans. Cette solide performance s'explique par l'efficacité des stratégies de commercialisation des services combinés, dont le service de téléphonie mobile, dans un contexte de changement technologique relatif à la diffusion des signaux télévisuels. Le nombre d'unités de service avait augmenté de 269 700 en 2010.

Télédistribution - La clientèle de l'ensemble des services de télédistribution a augmenté de 49 900 (2,8 %) en 2011 (tableau 1) contre une augmentation de 34 600 en 2010. Au 31 décembre 2011, les services de télédistribution de Vidéotron desservaient 1 861 500 clients, soit un taux de pénétration des résidences câblées de 70,1 % en regard de 69,3 % un an auparavant (ce taux correspond au nombre de clients du service par rapport au nombre total de résidences desservies par le réseau de câblodistribution, soit 2 657 300 résidences à la fin de décembre 2011).

  • Au 31 décembre 2011, le service de télé numérique desservait 1 400 800 clients et en avait recruté 181 200 en 2011, soit une hausse de 14,9 %, contre une augmentation de 135 500 en 2010 (tableau 1). Il s'agit de la plus forte croissance annuelle de clientèle à la télé numérique depuis le lancement du service en 1999. Au 31 décembre 2011, le taux de pénétration des résidences câblées par le service illico télé numérique s'élevait à 52,7 %, contre 46,7 % un an plus tôt.
  • La migration du service de télédistribution analogique vers le numérique est la principale raison expliquant la diminution de 131 300 clients (-22,2 %) au service de la télédistribution analogique en 2011. À titre comparatif, ce service avait enregistré une baisse de 100 900 clients en 2010.
(3) Le RMPA est défini sous la rubrique « Définitions ».

Accès Internet par câble - Le nombre de clients au service d'accès Internet par câble se chiffrait à 1 332 500 au 31 décembre 2011, en hausse de 80 400 (6,4 %) par rapport à la fin de 2010 (tableau 1). En comparaison, ce service avait recruté 81 500 clients en 2010. Au 31 décembre 2011, les services d'accès Internet par câble affichaient un taux de pénétration des résidences câblées de 50,1 %, en regard de 47,9 % un an plus tôt.

Téléphonie par câble - À la fin de décembre 2011, ce service comptait 1 205 300 clients, en hausse de 91 000 clients (8,2 %) par rapport à la fin de 2010. Ce service avait recruté 100 300 clients en 2010 (tableau 1). Au 31 décembre 2011, le service de téléphonie IP affichait un taux de pénétration des résidences câblées de 45,4 %, contre 42,7 % pour la période correspondante de 2010.

Téléphonie mobile - Au 31 décembre 2011, le nombre de lignes à la téléphonie mobile s'établissait à 290 600, soit une augmentation de 154 500 (113,5 %) par rapport à la fin de 2010. Ce service avait recruté 53 300 clients en 2010 (tableau 1). Au 31 décembre 2011, le nombre de lignes en fonction sur le réseau d'ERMV s'élevait à 3 100.

Tableau 1
Statistiques de la clientèle du secteur Télécommunications à la fin de chaque année (2007 à 2011)
(en milliers de clients)
2011 2010 2009 2008 2007
Télédistribution :
Analogique 460,7 592,0 692,9 788,3 869,9
Numérique 1 400,8 1 219,6 1 084,1 927,3 768,2
1 861,5 1 811,6 1 777,0 1 715,6 1 638,1
Internet par câble 1 332,5 1 252,1 1 170,6 1 063,8 933,0
Téléphonie par câble 1 205,3 1 114,3 1 014,0 852,0 636,4
Téléphonie mobile1 290,6 136,1 82,8 63,4 45,1
Total (unités de services) 4 689,9 4 314,1 4 044,4 3 694,8 3 252,6
(1) En milliers de lignes.

Bénéfice d'exploitation de 1,10 G$, en hausse de 51,5 M$ (4,9 %).

  • La hausse du bénéfice d'exploitation s'explique surtout par :
    • l'impact de la hausse des revenus ;
    • la baisse de la charge du régime de rémunération à base d'actions.
  • Contrebalancés en partie par :
    • la hausse des frais d'exploitation, dont les coûts liés à la mise en place du réseau 4G comprenant les coûts d'acquisition d'environ 489 $ par nouvelle ligne (soit les coûts directs, y compris les frais de ventes, de publicité et de marketing, ainsi que les subventions sur les appareils) et les coûts généraux liés à l'exploitation des sites ;
    • certains frais d'exploitation étaient capitalisés au cours de la période de mise en place du nouveau réseau de services mobiles, ce qui explique aussi l'écart défavorable des frais d'exploitation en 2011 par rapport à 2010.

Bénéfice net attribuable à l'actionnaire de 469,0 M$, en baisse de 35,1 M$ (-6,9 %)

  • Cette baisse s'explique principalement par :
    • la hausse de 116,4 M$ de la charge d'amortissement ;
    • l'augmentation de 4,8 M$ des frais financiers ;
    • la hausse de 1,2 M$ de la charge pour restructuration des activités d'exploitation et autres éléments spéciaux.
  • Contrebalancées en partie par :
    • l'augmentation de 51,5 M$ du bénéfice d'exploitation ;
    • un écart favorable de 31,8 M$ du gain sur évaluation et conversion d'instruments financiers ;
    • une diminution de 4,1 M$ de la charge d'impôts sur le bénéfice.

Résultats d'exploitation du quatrième trimestre 2011

Revenus de 634,8 M$, soit une hausse de 43,6 M$ (7,4 %) essentiellement en raison des mêmes facteurs que ceux mentionnés dans la section « Résultats d'exploitation de l'exercice 2011 ».

  • Revenus totaux des services de télédistribution de 261,8 M$, soit une hausse de 15,9 M$ (6,5 %).
  • Revenus des services d'accès Internet de 183,2 M$, en hausse de 16,9 M$ (10,2 %).
  • Revenus du service de téléphonie par câble de 111,5 M$, soit une hausse de 4,6 M$ (4,3 %).
  • Revenus du service de téléphonie mobile de 34,3 M$, en hausse de 17,4 M$ (103,0 %).
  • Revenus de Vidéotron Service Affaires de 16,6 M$, en hausse de 0,5 M$ (3,1 %).
  • Revenus d'équipements vendus aux clients de 13,7 M$, en baisse de 11,2 M$ (-45,0 %).
  • Revenus de Le SuperClub Vidéotron de 6,0 M$, en baisse de 0,5 M$ (-7,1 %).
  • Revenus autres de 7,7 M$, stables par rapport au quatrième trimestre de 2010.

RMPA de Vidéotron de 106,90 $ au quatrième trimestre 2011, contre 98,85 $ à la même période de 2010, en hausse de 8,05 $ (8,1 %).

Statistiques de clientèle

Unités de service - Hausse de 101 800 unités de service (2,2 %) au quatrième trimestre 2011, contre une augmentation de 84 800 unités de service à la même période de 2010, soit une hausse de 20,0 % de la croissance des unités de service.

Télédistribution - La clientèle de l'ensemble des services de télédistribution a augmenté de 17 300 clients (0,9 %) au quatrième trimestre 2011, contre une hausse de 9 600 clients à la même période de 2010.

  • Hausse de 52 700 clients (3,9 %) au service de télé numérique au quatrième trimestre 2011, contre une augmentation de 37 300 clients à la même période de 2010.
  • Le service de télédistribution analogique a perdu 35 400 clients (-7,1 %), contre une perte de 27 700 clients à la même période de 2010.

Accès Internet par câble - Un total de 26 100 nouveaux clients, soit une hausse de 2,0 %, ont été recrutés au service d'accès Internet par câble, contre 18 300 clients à la même période de 2010.

Téléphonie par câble - Augmentation de 25 900 clients (2,2 %) au quatrième trimestre 2011, contre une progression de 16 200 clients à la même période de 2010.

Téléphonie mobile - Augmentation de 32 500 lignes, soit une hausse de 12,6 %, au quatrième trimestre 2011, contre une hausse de 40 700 lignes à la même période de 2010.

Bénéfice d'exploitation de 294,7 M$, en hausse de 31,5 M$ (12,0 %).

  • La hausse du bénéfice d'exploitation s'explique surtout par :
    • l'impact de la hausse des revenus.
  • Contrebalancé en partie par :
    • la hausse des frais d'exploitation, dont les coûts liés au déploiement du réseau 4G.

Bénéfice net attribuable à l'actionnaire de 161,9 M$, en hausse de 66,0 M$ (68,8 %).

  • Cette hausse s'explique principalement par :
    • un écart favorable de 86,4 M$ au chapitre des gains et pertes sur évaluation et conversion d'instruments financiers entre les quatrièmes trimestres 2010 et 2011 ;
    • l'augmentation de 31,5 M$ du bénéfice d'exploitation ;
    • la diminution de 8,9 M$ de la charge pour restructuration des activités d'exploitation et autres éléments spéciaux.
  • Contrebalancés en partie par :
    • une augmentation de 39,4 M$ de la charge d'impôts sur le bénéfice ;
    • la hausse de 18,0 M$ de la charge d'amortissement ;
    • l'augmentation de 3,4 M$ des frais financiers.

Financement

  • Le 20 juillet 2011, Vidéotron a amendé sa facilité de crédit renouvelable de 575,0 M$ afin de proroger son échéance d'avril 2012 à juillet 2016 et de modifier certains termes et conditions de cette facilité de crédit.
  • Le 5 juillet 2011, Vidéotron a émis des billets de premier rang à un taux de 6 7/8 %, échéant en 2021, d'un montant en capital global de 300,0 M$ pour un montant en capital net de 294,8 M$. Le produit de cette émission a été utilisé pour financer le remboursement par anticipation et le retrait d'un montant en capital global de 255,0 M$US de ses billets de premier rang à un taux de 6 7/8 %, échéant en 2014, ainsi que le règlement des contrats de couverture afférents.

Information financière détaillée

Pour une analyse détaillée des résultats de l'exercice 2011 et du quatrième trimestre 2011 de Vidéotron, le lecteur peut consulter le rapport de gestion ainsi que les états financiers consolidés de Vidéotron disponibles sur le site de Quebecor à l'adresse www.quebecor.com/fr/.

Transition aux IFRS

Le 1er janvier 2011, les principes comptables généralement reconnus (« PCGR ») du Canada, tels qu'ils sont utilisés par les entreprises ayant une obligation d'information du public, ont été pleinement convertis aux IFRS. Avant l'adoption des IFRS, les états financiers consolidés de Vidéotron étaient préparés selon les PCGR du Canada pour toutes les périodes jusqu'au 31 décembre 2010, y compris l'exercice terminé à cette date. Les IFRS utilisent un cadre conceptuel similaire aux PCGR du Canada, mais comportent des différences quant à la comptabilisation, à l'évaluation et à la divulgation financière.

Par ailleurs, la date du bilan d'ouverture selon les IFRS et celle de transition aux IFRS est le 1er janvier 2010. Les données financières de 2010 ont donc été redressées. De plus, Vidéotron est tenue d'appliquer les conventions comptables IFRS rétrospectivement pour déterminer son bilan d'ouverture, assujetti à certaines exemptions. Vidéotron n'est cependant pas tenue de redresser les chiffres pour les périodes antérieures au 1er janvier 2010, précédemment préparés selon les PCGR du Canada.

Les nouvelles principales conventions comptables selon les IFRS sont décrites à la note 1 afférente aux états financiers consolidés de Vidéotron pour l'exercice terminé le 31 décembre 2011. De même, la note 27 explique les ajustements effectués par Vidéotron lors de la préparation de son bilan consolidé d'ouverture au 1er janvier 2010 établis selon les IFRS et lors du redressement de ses états financiers consolidés précédemment publiés conformément aux PCGR du Canada pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010. La note 27 fournit également le détail des choix de Vidéotron relativement aux exemptions optionnelles au principe général d'application rétrospective des IFRS.

DÉFINITIONS

Bénéfice d'exploitation

Dans son analyse des résultats d'exploitation, Quebecor définit le bénéfice d'exploitation, tel que concilié avec le bénéfice net, conformément aux IFRS, comme le bénéfice net avant l'amortissement, les frais financiers, le gain (la perte) sur évaluation et conversion des instruments financiers, la charge pour restructuration des activités d'exploitation et autres éléments spéciaux et les impôts sur le bénéfice. Le bénéfice d'exploitation, tel que décrit ci-dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS. Ce n'est pas non plus une mesure destinée à remplacer d'autres outils d'évaluation du rendement financier ou de l'état des flux de trésorerie comme indicateur de liquidités. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS. La direction de Quebecor estime que le bénéfice d'exploitation est une mesure utile d'évaluation du rendement. Quebecor se sert du bénéfice d'exploitation pour évaluer le rendement de ses investissements dans Quebecor Média inc. La direction et le conseil d'administration de Quebecor utilisent cette mesure pour évaluer tant les résultats consolidés de Quebecor que les résultats des secteurs d'exploitation qui en font partie. Cette mesure élimine le niveau substantiel de dépréciation et d'amortissement des actifs corporels et incorporels et n'est pas affectée par la structure du capital ou les activités d'investissement de Quebecor et de ses différents secteurs d'activité. En outre, le bénéfice d'exploitation est utile, car il constitue un élément important des régimes de rémunération incitative de Quebecor. Toutefois, cette mesure est limitée puisqu'elle ne tient pas compte du coût périodique des actifs corporels et incorporels nécessaires pour générer les revenus des secteurs de Quebecor. De plus, des mesures comme le bénéfice d'exploitation sont fréquemment utilisées par les membres de la communauté financière pour analyser et comparer le rendement d'entreprises dans les secteurs où Quebecor est active. La définition du bénéfice d'exploitation de Quebecor peut différer de celle utilisée par d'autres entreprises.

Le tableau 2 présente la conciliation du bénéfice d'exploitation avec le bénéfice net divulgué aux états financiers consolidés.

Tableau 2
Conciliation du bénéfice d'exploitation de Vidéotron présenté dans ce communiqué avec le bénéfice net divulgué aux états financiers consolidés
(en millions de dollars canadiens)
Exercices terminés
les 31 décembre
Trois mois terminés
les 31 décembre
2011 2010 2011 2010
Bénéfice d'exploitation 1 098,8 $ 1 047,3 $ 294,7 $ 263,2 $
Amortissement (408,1 ) (291,7 ) (110,2 ) (92,2 )
Frais financiers (158,0 ) (153,2 ) (39,1 ) (35,7 )
Gain (perte) sur évaluation et conversion des instruments financiers 56,2 24,4 57,0 (29,4 )
Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments spéciaux (12,6 ) (11,4 ) (0,5 ) (9,4 )
Impôts sur le bénéfice (107,0 ) (111,1 ) (39,9 ) (0,5 )
Bénéfice net 469,3 $ 504,3 $ 162,0 $ 96,0 $

Revenu mensuel moyen par abonné

Le RMPA est un indicateur utilisé dans l'industrie pour mesurer les revenus mensuels générés pour la télévision par câble, l'accès Internet et la téléphonie par câble et mobile par abonné moyen de base. Le RMPA n'est pas une mesure établie conformément aux IFRS et la définition et la méthode de calcul utilisées par Vidéotron peuvent différer de celles utilisées par d'autres entreprises. Vidéotron calcule le RMPA en divisant ses revenus combinés de télévision par câble, d'accès Internet et de téléphonie par câble et mobile par le nombre moyen d'abonnés de base durant la période considérée, puis divise ce résultat par le nombre de mois de cette même période.

Mise en garde concernant l'information prospective

Les énoncés figurant dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques constituent des énoncés prospectifs assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses importants connus et inconnus qui sont susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats réels de Quebecor dans des périodes futures et ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables à l'utilisation du conditionnel, d'expressions prospectives comme « proposer », « s'attendre », « pouvoir », « anticiper », « avoir l'intention de », « estimer que », « prévoir », « désirer », ou « croire » ou de la tournure négative de ces expressions ou de leurs variantes ou toute terminologie similaire. Au nombre des facteurs pouvant entraîner un écart entre les résultats réels et les attentes actuelles figurent la saisonnalité (y compris les fluctuations saisonnières des commandes de clients), les risques d'exploitation (y compris la variation de la demande des clients pour les produits de Quebecor et les mesures relatives à l'établissement des prix instaurés par des concurrents), les risques liés aux couvertures d'assurances, les risques associés à l'investissement en capital (y compris les risques liés au développement technologique, à la disponibilité et aux bris des équipements), les risques environnementaux, les risques associés aux conventions collectives, les risques associés aux matières premières et aux coûts de l'énergie (y compris la fluctuation des coûts et de la disponibilité des matières premières), le risque de crédit, les risques financiers, les risques liés à l'endettement, les risques de fluctuation de taux d'intérêt, les risques de change, les risques associés aux lois et à la réglementation gouvernementale, les risques liés aux changements dans la législation fiscale et la fluctuation générale de la conjoncture politique et économique. Les investisseurs et autres personnes devraient noter que la liste des facteurs mentionnés ci-dessus qui sont susceptibles d'influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de Quebecor et les attentes actuelles, veuillez vous reporter aux documents publics déposés par Quebecor et qui sont disponibles à www.sedar.com et à www.quebecor.com, y compris, en particulier, la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion de Quebecor pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse reflètent les projections de Quebecor au 29 février 2012 et sont sous réserve des changements pouvant se produire après cette date. Quebecor décline expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables le requièrent.

À propos de Quebecor inc.

Quebecor inc. (TSX:QBR.A)(TSX:QBR.B) est une société de gestion détenant une participation de 54,7 % dans Quebecor Média inc., l'un des plus importants conglomérats de médias du Canada, comptant plus de 16 000 employés. Quebecor Média inc. est, grâce à sa filiale Vidéotron ltée, une entreprise intégrée de communications active dans la télédistribution, le développement multimédia interactif, les services d'accès Internet, la téléphonie par câble et la téléphonie mobile. Par l'intermédiaire de Corporation Sun Media, Quebecor Média inc. est le plus grand éditeur de journaux du Canada. Elle exploite également Canoe.ca et son réseau de propriétés Internet au Canada en langues française et anglaise. Dans le domaine de la télédiffusion, Quebecor Média inc. exploite, par l'entremise de Groupe TVA inc., le premier réseau de télévision francophone généraliste du Québec, diverses chaînes spécialisées et la chaîne de langue anglaise Sun News. Une autre filiale de Quebecor Média inc., Nurun inc., est une importante agence de technologies et de communications interactives avec des bureaux au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Quebecor Média inc. est active dans l'édition de magazines (TVA Publications inc.), dans l'édition et la distribution de livres (Groupe Sogides inc. et Les Éditions CEC inc.), dans la production, la distribution et la vente au détail de produits culturels (Groupe Archambault inc., TVA Films), dans le développement de jeux vidéo (Studios BlooBuzz, s.e.c), dans la location et la vente au détail de DVD, de disques Blu-ray et de jeux vidéos (Le SuperClub Vidéotron ltée), dans l'impression et la distribution de journaux régionaux et de circulaires (Imprimerie Quebecor Media inc. et Réseau Quebecor Media inc.), dans la production et la diffusion de contenus d'information (Agence QMI), dans la commercialisation d'ententes publicitaires multiplateformes (QMI Ventes) et dans l'édition d'annuaires imprimés et en ligne par l'intermédiaire de Quebecor MédiaPagesMC.

VIDÉOTRON LTÉE
ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS
(en milliers de dollars canadiens)Trois mois terminés Douze mois terminés
(non audités) les 31 décembre les 31 décembre
2011 2010 2011 2010
(redressé) (redressé)
Revenus
Télédistribution261 751 $245 897 $1 012 604 $950 590 $
Internet183 209 166 272 698 234 644 283
Téléphonie par câble111 474 106 868 436 694 409 858
Téléphonie mobile34 297 16 892 112 743 53 167
Services affaires16 562 16 122 63 025 59 803
Vente d'équipements13 744 24 922 55 885 59 893
Autres13 747 14 214 51 529 51 214
634 784 591 187 2 430 714 2 228 808
Coût des ventes et dépenses d'exploitation340 123 327 973 1 331 935 1 181 535
Amortissement110 223 92 166 408 133 291 738
Frais financiers39 115 35 775 158 042 153 193
(Gain) perte sur évaluation et conversion des instruments financiers(57 040) 29 363 (56 142) (24 373)
Restructuration des activités d'exploitation et autres éléments spéciaux506 9 366 12 619 11 380
Bénéfice avant impôts sur le bénéfice201 857 96 544 576 127 615 335
Impôts sur le bénéfice
Exigibles(2 584) (13 716) (22 549) 27 375
Différés42 507 14 211 129 424 83 642
39 923 495 106 875 111 017
Bénéfice net161 934 $96 049 $469 252 $504 318 $
Bénéfice net attribuable à :
l'actionnaire161 882 $95 901 $469 023 $504 074 $
la participation ne donnant pas le contrôle52 148 229 244
VIDÉOTRON LTÉE
ÉTATS CONSOLIDÉS DU RÉSULTAT GLOBAL
(en milliers de dollars canadiens)Trois mois terminés Douze mois terminés
(non audités) les 31 décembre les 31 décembre
2011 2010 2011 2010
(redressé) (redressé)
Bénéfice net161 934 $96 049 $469 252 $504 318 $
Autres éléments du résultat global :
Couvertures de flux de trésorerie :
(Perte) gain sur évaluation des instruments financiers dérivés(17 594) (25 750) 1 173 19 968
Impôts différés4 014 5 879 (2 879) (1 275)
Régimes à prestations définies :
Écart actuariel et variation nette de la limite des actifs et de l'obligation minimale de financement(32 356) (8 109) (32 356) (9 427)
Impôts différés8 700 2 181 8 700 2 571
Reclassement aux résultats :
Perte liée aux couvertures de flux de trésorerie- - 801 -
Impôts différés- - (200) -
(37 236) (25 799) (24 761) 11 837
Résultat global124 698 $70 250 $444 491 $516 155 $
Résultat global attribuable à :
l'actionnaire124 646 $70 102 $444 262 $515 911 $
la participation ne donnant pas le contrôle52 148 229 244
VIDÉOTRON LTÉE
ÉTATS CONSOLIDÉS DES CAPITAUX PROPRES
(en milliers de dollars canadiens)
(non audités)
Capitaux propres attribuables à l'actionnaire



Capital-
actions



Sur-
plus

d'apport



Béné-
fices

non
répartis

Cumul
des

autres
éléments
du

résultat
global
Capitaux
propres

attribu-
ables à

la
partici-
pation

ne donn-
ant pas

le
contrôle


Total
des capi-
taux

propres
Solde au 31 décembre 2009 tel que présenté selon les PCGR du Canada (redressé)

1


$


7 155


$


726 444


$


(22 832
)

$


-


$


710 768


$
Ajustements IFRS- (7 155) (52 819) - 991 (58 983)
Solde au 1er janvier 20101 - 673 625 (22 832) 991 651 785
Bénéfice net- - 504 074 - 244 504 318
Autres éléments du résultat global- - (6 856) 18 693 - 11 837
Émission d'actions3 400 - - - - 3 400
Dividendes- - (437 000) - (95) (437 095)
Solde au 31 décembre 20103 401 - 733 843 (4 139) 1 140 734 245
Bénéfice net- - 469 023 - 229 469 252
Autres éléments du résultat global- - (23 656) (1 105) - (24 761)
Acquisition d'une filiale d'une société affiliée
-

-

(32 140
)
-

-

(32 140
)
Dividendes- - (140 000) - (55) (140 055)
Solde au 31 décembre 20113 401$- $1 007 070 $(5 244)$1 314 $1 006 541 $
VIDÉOTRON LTÉE
ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
(en milliers de dollars canadiens)Trois mois terminés Douze mois terminés
(non audités) les 31 décembre les 31 décembre
2011 2010 2011 2010
(redressé) (redressé)
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation
Bénéfice net161 934 $96 049 $469 252 $504 318 $
Ajustements pour :
Amortissement des immobilisations87 352 73 100 322 878 254 469
Amortissement des actifs incorporels22 871 19 066 85 255 37 269
(Gain) perte sur évaluation et conversion des instruments financiers
(57 040
)
29 363

(56 142
)
(24 373
)
Amortissement des frais de financement et de l'escompte et de la prime sur la dette à long terme
1 372

901

4 238

3 556
Impôts différés42 507 14 211 129 424 83 642
Gain sur refinancement de dette- - (2 713) -
Autres(3 021) (37) (1 058) (9)
255 975 232 653 951 134 858 872
Variation nette hors caisse des actifs et passifs d'exploitation(37 434) (83 651) (44 094) (77 397)
Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation218 541 149 002 907 040 781 475
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement
Acquisitions d'immobilisations(189 158) (190 371) (725 404) (651 146)
Acquisitions d'actifs incorporels(28 247) (24 124) (73 253) (72 244)
Acquisition d'une filiale d'une société affiliée- - (32 140) -
Rachat (acquisition) d'actions privilégiées d'une société sous contrôle commun
-

930 000

-

(370 000
)
Acquisition d'avantages fiscaux de la société mère ultime- (5 974) - (5 974)
Variation nette des placements temporaires- - - 30 000
Autres1 836 1 827 4 893 7 319
Flux de trésorerie utilisés pour (générés par) les activités d'investissement
(215 569
)
711 358

(825 904
)
(1 062 045
)
Flux de trésorerie liés aux activités de financement
Émission de la dette à long terme, déduction faite des frais de financement- - 294 846 293 888
Variation nette des facilités de crédit69 643 - 69 643 -
Frais de financement(1 413) - (3 862) -
Remboursement de la dette à long terme- - (303 068) -
(Remboursement) émission d'un emprunt subordonné de la société mère
-

(930 000
)
-

370 000
Dividendes(65 000) (102 000) (140 000) (437 000)
Autres- - (14) (292)
Flux de trésorerie générés par (utilisés pour) les activités de financement3 230 (1 032 000) (82 455) 226 596
Variation nette des espèces et quasi-espèces6 202 (171 640) (1 319) (53 974)
Espèces et quasi-espèces au début de la période88 814 267 975 96 335 150 309
Espèces et quasi-espèces à la fin de la période95 016 $96 335 $95 016 $96 335 $
VIDÉOTRON LTÉE
ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE (suite)
(en milliers de dollars canadiens)Trois mois terminés Douze mois terminés
(non audités) les 31 décembre les 31 décembre
2011 2010 2011 2010
(redressé) (redressé)
Informations additionnelles sur les états consolidés des flux de trésorerie
Les espèces et quasi-espèces se composent comme suit :
Découvert bancaire(21 483)$(24 214)$(21 483)$(24 214)$
Quasi-espèces116 499 120 549 116 499 120 549
95 016 $96 335 $95 016 $96 335 $
Activités d'investissement sans effet sur la trésorerie :
Variation nette des acquisitions d'immobilisations et d'actifs incorporels financées par des créditeurs(56 029)$11 611 $(28 956)$(16 589)$
Intérêts et impôts présentés dans les activités d'exploitation :
Intérêts payés en espèces67 300 $59 464 $163 365 $150 241 $
Impôts payés en espèces (déduction faite des remboursements)5 164 2 058 6 141 6 456
VIDÉOTRON LTÉE
BILANS CONSOLIDÉS
(en milliers de dollars canadiens)
(non audités)31 décembre 31 décembre
2011 2010
(redressé)
Actif
Actif à court terme
Espèces et quasi-espèces95 016$96 335$
Débiteurs264 497 245 691
Impôts sur le bénéfice10 819 434
Sommes à recevoir de sociétés affiliées33 391 10 608
Stocks122 870 96 549
Frais payés d'avance16 319 21 689
Total de l'actif à court terme542 912 471 306
Actif à long terme
Placements1 630 000 1 630 000
Immobilisations2 602 215 2 179 600
Actifs incorporels711 426 720 970
Instruments financiers dérivés3 207 -
Autres éléments d'actif43 434 46 028
Impôts différés5 243 6 134
Écart d'acquisition451 545 451 475
Total de l'actif à long terme5 447 070 5 034 207
Total de l'actif5 989 982$5 505 513$
VIDÉOTRON LTÉE
BILANS CONSOLIDÉS (suite)
(en milliers de dollars canadiens)
(non audités)31 décembre 31 décembre
2011 2010
(redressé)
Passif et capitaux propres
Passif à court terme
Créditeurs et charges à payer435 627 $382 162 $
Sommes à payer à des sociétés affiliées23 789 23 248
Provisions7 383 17 716
Revenus reportés248 195 227 211
Impôts sur le bénéfice- 19 603
Tranche à court terme de la dette à long terme10 714 -
Total du passif à court terme725 708 669 940
Passif à long terme
Dette à long terme1 846 343 1 786 076
Emprunt subordonné de la société mère1 630 000 1 630 000
Instruments financiers dérivés222 212 289 032
Impôts différés454 716 316 185
Autres éléments de passif104 462 80 035
Total du passif à long terme4 257 733 4 101 328
Total du passif4 983 441 4 771 268
Capitaux propres
Capital-actions3 401 3 401
Bénéfices non répartis1 007 070 733 843
Cumul des autres éléments du résultat global(5 244) (4 139)
Capitaux propres attribuables à l'actionnaire1 005 227 733 105
Participation ne donnant pas le contrôle1 314 1 140
Total des capitaux propres1 006 541 734 245
Total du passif et des capitaux propres5 989 982 $5 505 513 $

Renseignements