Quebecor Inc.
TSX : QBR.A
TSX : QBR.B

Quebecor Inc.

10 août 2011 06h16 HE

Quebecor inc. annonce ses résultats consolidés pour le deuxième trimestre 2011 ainsi qu'un programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 10 août 2011) - Quebecor inc. (TSX:QBR.A)(TSX:QBR.B)(« Quebecor » ou la « Société ») communique aujourd'hui ses résultats financiers consolidés pour le deuxième trimestre 2011 ainsi qu'un programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités. Quebecor consolide les résultats financiers de sa filiale Quebecor Media inc. (« Quebecor Media ») dans laquelle elle détient une participation de 54,7 %.

Quebecor a adopté les Normes internationales d'information financière (« IFRS ») le 1er janvier 2011. Par conséquent, les états financiers consolidés résumés de la Société pour les périodes de trois mois et de six mois terminées le 30 juin 2011 ont été préparés conformément aux IFRS et les données comparatives de 2010 ont été redressées.

Faits saillants du deuxième trimestre 2011

  • Quebecor enregistre des revenus de 1,05 G$, en hausse de 59,4 M$ (6,0 %) par rapport au deuxième trimestre 2010.
  • Le bénéfice d'exploitation(1) a atteint 358,5 M$, en hausse de 6,6 M$ (1,9 %).
  • Bénéfice net attribuable aux actionnaires de 55,2 M$ (0,86 $ par action de base), contre 60,8 M$ (0,95 $ par action de base) au deuxième trimestre 2010, en baisse de 5,6 M$ (0,09 $ par action de base) ou de -9,2 %.
  • Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies(2) de 60,0 M$ (0,93 $ par action de base), contre 62,9 M$ (0,98 $ par action de base) au deuxième trimestre 2010, en baisse de 2,9 M$ (0,05 $ par action de base), ou de -4,6 %.
  • Hausse de 52 700 unités de service(3) de Vidéotron ltée (« Vidéotron ») par rapport au trimestre précédent, contre une augmentation de 30 100 au deuxième trimestre 2010. Le nombre total d'unités de service a augmenté de 283 900 (6,9 %) pour la période de 12 mois terminée le 30 juin 2011.
  • Variation de la clientèle de Vidéotron pour la période de trois mois terminée le 30 juin 2011 : croissance de 45 900 lignes à la téléphonie mobile, augmentation de 11 800 clients à la téléphonie par câble, hausse de 2 900 clients à l'accès Internet par câble et baisse nette de 7 900 clients à la télédistribution (déduction faite d'une augmentation de 26 700 clients à la télé numérique). Tous les clients perdus en télédistribution pendant la période des déménagements du deuxième trimestre avaient déjà été récupérés le 15 juillet 2011.
  • 203 800 lignes ont été activées sur le réseau 4G de Vidéotron au 30 juin 2011, dont 133 200 nouvelles activations et 70 600 migrations provenant du réseau d'exploitants de réseau mobile virtuel (« ERMV »).

« Quebecor a enregistré une croissance de ses revenus et de son bénéfice d'exploitation au deuxième trimestre 2011. Témoignant du succès de la stratégie d'investissements et de développement de la Société, les revenus ont affiché une hausse dans tous les secteurs d'activité, malgré le niveau de concurrence élevé observé dans plusieurs de ces secteurs », a commenté Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Quebecor.

« Dans une industrie où la concurrence demeure très vive, Vidéotron continue de se démarquer et d'accroître sa clientèle. Le nombre total d'unités de service3 de Vidéotron s'établissait à 4 419 400 au 30 juin 2011, soit une hausse de 52 700 depuis la fin du premier trimestre 2011. Il s'agit d'une augmentation de 75,1 % de la croissance des unités de service par rapport à la même période de 2010. Cette filiale a ajouté 45 900 lignes à son nouveau réseau de services mobiles au deuxième trimestre 2011, dépassant ainsi ses objectifs. Au 30 juin 2011, le réseau 4G de Vidéotron était offert à plus de six millions de personnes.

  1. Voir « Définitions – Bénéfice d'exploitation ».

  2. Voir « Définitions – Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies ».

  3. Les unités de service représentent l'addition des clients des services de télédistribution, d'accès Internet et de téléphonie par câble auxquels est ajouté le nombre de lignes en téléphonie mobile.

« Par ailleurs, le lancement d'un nouveau produit exige des investissements en capital importants et les revenus générés pendant les premiers mois suivant le lancement ne sont pas toujours suffisants pour couvrir l'accroissement des dépenses. En dépit de ces facteurs, les ratios d'endettement se sont maintenus de façon avantageuse depuis le début de la période d'investissements en téléphonie mobile. De plus, le bénéfice d'exploitation du secteur Télécommunications a progressé de 9,7 M$ (3,7%) au deuxième trimestre 2011.

« La Société a poursuivi son plan d'investissement dans le secteur Médias d'information afin d'augmenter et de diversifier ses sources de revenus. Plusieurs contrats ont été finalisés au deuxième trimestre 2011, notamment entre Imprimeries Quebecor Media inc. et Le Groupe Jean Coutu (PJC) inc., de même qu'entre le Bureau des ventes nationales QMI et Omnicom Group Inc. La Société a continué d'investir dans son secteur Médias d'information dans le but de s'adapter aux nouvelles réalités du marché. Bien que ces investissements affectent pour le moment les résultats financiers de ce secteur, ils demeurent indispensables à notre croissance à long terme.

« Pendant le deuxième trimestre de l'exercice en cours, la Société a saisi de nouvelles occasions d'affaires et Quebecor Media a procédé à l'acquisition du Club de hockey junior de Montréal en vue de le relocaliser à Blainville-Boisbriand, dans la couronne nord de Montréal, au Québec. La participation majoritaire de Quebecor Media dans une équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, sous le nom de l'Armada de Blainville-Boisbriand, donne accès à du contenu de qualité pour les différentes plateformes de diffusion actuelles et futures, notamment dans le cadre du lancement de la chaîne TVA Sports, prévue pour le début de l'automne 2011. De plus, TVA Sports a conclu des ententes de diffusion à long terme avec plusieurs propriétés de prestige parmi les plus populaires auprès des amateurs de sport. Groupe TVA inc. (« Groupe TVA ») a également recruté le chroniqueur sportif Réjean Tremblay qui aura notamment pour mandat de commenter l'actualité sportive sur plusieurs propriétés médias de Quebecor Media.

« Nous avons aussi enrichi notre offre de services dans notre secteur Télédiffusion avec la mise en ondes de la nouvelle chaîne numérique Mlle, une marque multiplateforme conçue spécialement pour la clientèle féminine, et avec le lancement de la chaîne spécialisée d'information et d'opinion de langue anglaise Sun TV News (« Sun News »).

« Nous poursuivons ainsi notre stratégie de développement de contenus multiplateformes dans des créneaux offrant de bonnes perspectives de croissance », a conclu Pierre Karl Péladeau.

Tableau 1
Faits saillants financiers des deuxièmes trimestres de Quebecor – 2007 à 2011
(en millions de dollars canadiens, sauf pour les montants relatifs aux données par action de base)
20111 20101 20092 20082 20072
Revenus 1 053,4 $ 994,0 $ 946,4 $ 949,9 $ 821,4 $
Bénéfice d'exploitation3 358,5 351,9 315,9 276,9 230,6
Bénéfice net attribuable aux actionnaires tiré des activités d'exploitation poursuivies 55,2 60,8 76,8 57,5 50,1
Bénéfice net attribuable aux actionnaires 55,2 60,8 76,8 57,5 43,4
Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies4 60,0 62,9 56,3 41,5 37,7
Par action de base :
Bénéfice net attribuable aux actionnaires tiré des activités d'exploitation poursuivies 0,86 0,95 1,19 0,90 0,78
Bénéfice net attribuable aux actionnaires 0,86 0,95 1,19 0,90 0,67
Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies4 0,93 0,98 0,88 0,61 0,59
  1. Les données financières pour les deuxièmes trimestres 2010 et 2011 sont présentées conformément aux IFRS.
  2. Les données financières pour les deuxièmes trimestres de 2007 à 2009 sont présentées conformément aux principes comptables généralement reconnus (« PCGR ») du Canada.
  3. Voir « Définitions – Bénéfice d'exploitation ».
  4. Voir « Définitions – Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies ».

Comparaison des deuxièmes trimestres 2011 et 2010

Revenus de 1,05 G$, en hausse de 59,4 M$ (6,0 %).

  • Augmentation dans tous les secteurs d'activité, soit Télécommunications (53,4 M$ ou 9,7 % des revenus du secteur), Télédiffusion (6,6 M$ ou 6,0 %), Loisir et divertissement (5,5 M$ ou 8,3 %), Technologies et communications interactives (4,3 M$ ou 18,0 %) et Médias d'information (0,7 M$ ou 0,3 %).

Bénéfice d'exploitation de 358,5 M$, en hausse de 6,6 M$ (1,9 %).

  • Hausse dans les secteurs Télécommunications (9,7 M$ ou 3,7 % du bénéfice d'exploitation du secteur) et Loisir et divertissement (2,1 M$ ou 50,0 %).
  • Baisse dans les secteurs Médias d'information (11,2 M$ ou -19,7 %) et Télédiffusion (4,6 M$ ou -17,1 %).
  • Bénéfice d'exploitation stable dans le secteur Technologies et communications interactives.
  • La variation de la juste valeur des options d'achat d'actions de Quebecor Media a entraîné un écart favorable de 6,8 M$ relativement à la charge de rémunération à base d'actions au deuxième trimestre 2011, par rapport à la même période de 2010. Par ailleurs, la variation de la juste valeur des options d'achat d'actions de Quebecor a entraîné un écart favorable de 9,6 M$ lié à la charge de rémunération à base d'actions de la Société au deuxième trimestre 2011.
  • Si l'on exclut l'impact de la charge de rémunération à base d'actions consolidée et si l'on redresse les chiffres des périodes antérieures pour donner un effet rétroactif au renversement au quatrième trimestre 2009 de la provision cumulative pour droits de licences de la partie II du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (« CRTC »), le bénéfice d'exploitation était en baisse de 2,8 % au deuxième trimestre 2011, contre une hausse de 10,6 % à la même période de 2010.

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de 55,2 M$ (0,86 $ par action de base), contre 60,8 M$ (0,95 $ par action de base) au deuxième trimestre 2010, soit une baisse de 5,6 M$ (0,09 $ par action de base) ou de -9,2 %.

  • Cette diminution s'explique surtout par :
    • la hausse de 29,9 M$ de la charge d'amortissement ;
    • l'augmentation de 7,9 M$ de la charge pour restructuration des activités d'exploitation, dépréciation d'actifs et autres éléments spéciaux.
  • Contrebalancées en partie par :
    • la hausse de 6,6 M$ du bénéfice d'exploitation.

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies de 60,0 M$ au deuxième trimestre 2011 (0,93 $ par action de base), contre 62,9 M$ (0,98 $ par action de base) au deuxième trimestre 2010, soit une baisse de 2,9 M$ (0,05 $ par action de base), ou de -4,6 %.

Comparaison des premiers semestres 2011 et 2010

Revenus de 2,04 G$, en hausse de 101,8 M$ (5,2 %).

  • Augmentation dans les secteurs Télécommunications (102,9 M$ ou 9,5 % des revenus du secteur), Technologies et communications interactives (7,3 M$ ou 15,3 %), Loisir et divertissement (5,6 M$ ou 4,4 %) et Télédiffusion (4,1 M$ ou 1,9 %).
  • Recul dans le secteur Médias d'information (1,9 M$ ou -0,4 %).

Bénéfice d'exploitation de 652,8 M$, en hausse de 10,5 M$ (1,6 %).

  • Hausse dans les secteurs Télécommunications (9,1 M$ ou 1,8 % du bénéfice d'exploitation du secteur) et Loisir et divertissement (3,5 M$ ou 87,5 %).
  • Recul dans les secteurs Médias d'information (21,6 M$ ou -22,6 %) et Télédiffusion (5,7 M$ ou -17,5 %).
  • La variation de la juste valeur des options d'achat d'actions de Quebecor Media a entraîné un écart favorable de 11,6 M$ relativement à la charge de rémunération à base d'actions au premier semestre 2011, par rapport à la même période de 2010. Par ailleurs, la variation de la juste valeur des options d'achat d'actions de Quebecor a entraîné un écart favorable de 26,9 M$ lié à la charge de rémunération à base d'actions de la Société au premier semestre 2011.
  • Si l'on exclut l'impact de la charge de rémunération à base d'actions consolidée et si l'on redresse les chiffres des périodes antérieures pour donner un effet rétroactif au renversement au quatrième trimestre 2009 de la provision cumulative pour droits de licences de la partie II du CRTC, le bénéfice d'exploitation a affiché une baisse de 4,2 % au premier semestre 2011, contre une hausse de 11,2 % pour la même période de 2010.

Bénéfice net attribuable aux actionnaires de 89,5 M$ (1,39 $ par action de base), contre 95,7 M$ (1,49 $ par action de base) au premier semestre 2010, soit une baisse de 6,2 M$ (0,10 $ par action de base) ou de -6,5 %.

  • Cette diminution s'explique surtout par :
    • la hausse de 61,8 M$ de la charge d'amortissement ;
    • l'augmentation de 15,0 M$ de la charge pour restructuration des activités d'exploitation, dépréciation d'actifs et autres éléments spéciaux.
  • Contrebalancées en partie par :
    • un écart favorable de 15,8 M$ au chapitre des gains et pertes sur évaluation et conversion d'instruments financiers ;
    • la hausse de 10,5 M$ du bénéfice d'exploitation ;
    • la baisse de 3,0 M$ de la perte sur refinancement de dettes.

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies de 95,9 M$ au premier semestre 2011 (1,49 $ par action de base), contre 106,3 M$ (1,65 $ par action de base) au premier semestre 2010, soit une baisse de 10,4 M$ (0,16 $ par action de base), ou de -9,8 %.

Financement

Le 5 juillet 2011, Vidéotron a émis des billets de premier rang d'un montant en capital global de 300,0 M$ pour un montant en capital net de 294,9 M$, déduction faite des frais de financement de 5,1 M$. Les billets de premier rang portent intérêt à un taux de 6 7/8 % et viennent à échéance le 15 juillet 2021. Le produit de cette émission a été utilisé pour financer le remboursement par anticipation et le retrait d'un montant en capital global de 255,0 M$US de ses billets de premier rang à un taux de 6 7/8 % échéant en 2014, ainsi que le règlement des contrats de couverture afférents pour un déboursé total de 303,1 M$. Le 20 juillet 2011, Vidéotron a amendé sa facilité de crédit renouvelable de 575,0 M$ afin de proroger son échéance d'avril 2012 à juillet 2016 et de modifier certains termes et conditions de cette facilité de crédit.

Dividendes

Le 9 août 2011, le conseil d'administration de Quebecor a déclaré un dividende trimestriel de 0,05 $ par action sur les actions catégorie A à droits de vote multiples et sur les actions subalternes catégorie B comportant droit de vote. Ce dividende sera versé le 20 septembre 2011 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 26 août 2011. Ce dividende est désigné à titre de dividende déterminé conformément au paragraphe 89(14) de la Loi de l'impôt sur le revenu du Canada et à son équivalent provincial.

Programme de rachat d'actions dans le cours normal des activités

Le conseil d'administration de Quebecor a autorisé un programme de rachat dans le cours normal des activités pour un maximum de 985 233 actions catégorie A (droits de vote multiples) (les « actions catégorie A ») représentant approximativement 5 % des actions catégorie A émises et en circulation, et pour un maximum de 4 453 304 actions catégorie B (comportant droit de vote) (les « actions catégorie B ») représentant approximativement 10 % des actions catégorie B détenues dans le public en date du 2 août 2011.

Les rachats seront effectués entre le 12 août 2011 et le 10 août 2012, au cours du marché, sur le marché libre par l'entremise de la Bourse de Toronto et conformément aux exigences de cette bourse. Toutes les actions ainsi rachetées seront annulées. En date du 2 août 2011, 19 704 670 actions catégorie A et 44 533 042 actions catégorie B étaient émises et en circulation.

La moyenne quotidienne des opérations sur les actions catégorie A et les actions catégorie B de la Société entre le 1er février 2011 et le 31 juillet 2011 a été de 810 actions catégorie A et de 77 619 actions catégorie B. Par conséquent, la Société pourra racheter un maximum de 1 000 actions catégorie A et de 19 404 actions catégorie B au cours d'un même jour de bourse aux termes de son programme de rachat.

La Société est d'avis que le rachat des actions en vertu de cette offre publique de rachat dans le cours normal des activités est dans le meilleur intérêt de la Société et de ses actionnaires.

Au cours des 12 derniers mois, la Société n'a racheté aucune action catégorie A ni aucune action catégorie B.

Les actionnaires peuvent obtenir sans frais une copie de l'avis déposé auprès de la Bourse de Toronto en communiquant avec le secrétariat de la Société au numéro (514) 380-1994.

Information financière détaillée

Pour une analyse détaillée des résultats du deuxième trimestre 2011 de Quebecor, le lecteur peut consulter le rapport de gestion ainsi que les états financiers consolidés de Quebecor disponibles sur son site à l'adresse www.quebecor.com/fr/rapports_trimestriels_quebecor_inc ou par l'intermédiaire des services de dépôt SEDAR à www.sedar.com.

Téléconférence des investisseurs et diffusion sur Internet

Le 10 août 2011, à 11 h (HE), aura lieu une téléconférence sur les résultats de Quebecor pour le deuxième trimestre 2011, avec une période de questions réservée aux analystes financiers. On peut y accéder en composant le 1 877 293-8052, code d'accès 58308#. Une version enregistrée, en anglais seulement, sera disponible par la suite en composant le 1 877 293-8133, numéro de conférence 617812# et code d'accès 58308#, entre les 10 août et 10 septembre 2011. De plus, la téléconférence sera diffusée en direct sur le site Internet de Quebecor à l'adresse www.quebecor.com/fr/content/conference-telephonique. Il y a lieu de s'assurer de disposer d'un logiciel adéquat avant d'écouter la téléconférence. L'adresse Internet indiquée ci-dessus comprend des directives ainsi qu'un lien direct pour le téléchargement gratuit du logiciel choisi.

Mise en garde concernant l'information prospective

Les énoncés figurant dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques constituent des énoncés prospectifs assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses importants connus et inconnus qui sont susceptibles d'entraîner un écart important entre les résultats réels de Quebecor dans des périodes futures et ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables à l'utilisation du conditionnel, d'expressions prospectives comme « proposer », « s'attendre », « pouvoir », « anticiper », « avoir l'intention de », « estimer que », « prévoir », « désirer », ou « croire » ou de la tournure négative de ces expressions ou de leurs variantes ou toute terminologie similaire. Au nombre des facteurs pouvant entraîner un écart entre les résultats réels et les attentes actuelles figurent la saisonnalité (y compris les fluctuations saisonnières des commandes de clients), les risques d'exploitation (y compris la variation de la demande des clients pour les produits de Quebecor et les mesures relatives à l'établissement des prix instaurés par des concurrents), les risques liés aux couvertures d'assurances, les risques associés à l'investissement en capital (y compris les risques liés au développement technologique, à la disponibilité et aux bris des équipements), les risques environnementaux, les risques associés aux conventions collectives, les risques associés aux matières premières et aux coûts de l'énergie (y compris la fluctuation des coûts et de la disponibilité des matières premières), le risque de crédit, les risques financiers, les risques liés à l'endettement, les risques de fluctuation de taux d'intérêt, les risques de change, les risques associés aux lois et à la réglementation gouvernementale, les risques liés aux changements dans la législation fiscale et la fluctuation générale de la conjoncture politique et économique. Les investisseurs et autres personnes devraient noter que la liste des facteurs mentionnés ci-dessus qui sont susceptibles d'influer sur les résultats futurs n'est pas exhaustive et éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d'entraîner un écart entre les résultats réels de Quebecor et les attentes actuelles, veuillez vous reporter aux documents publics déposés par Quebecor et qui sont disponibles à <www.sedar.com> et à <www.quebecor.com>, y compris, en particulier, la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion de Quebecor pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse reflètent les projections de Quebecor au 10 août 2011 et sont sous réserve des changements pouvant se produire après cette date. Quebecor décline expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables le requièrent.

La Société

Quebecor inc. (TSX:QBR.A)(TSX:QBR.B) est une société de gestion détenant une participation de 54,7 % dans Quebecor Media inc., l'un des plus importants conglomérats de médias du Canada, comptant plus de 16 000 employés. Quebecor Media inc. est, grâce à sa filiale Vidéotron ltée, une entreprise intégrée de communications active dans la télédistribution, le développement multimédia interactif, les services d'accès Internet, la téléphonie par câble et la téléphonie mobile. Par l'intermédiaire de Corporation Sun Media, Quebecor Media inc. est le plus grand éditeur de journaux du Canada. Elle exploite également Canoë inc. et son réseau de propriétés Internet au Canada en langues française et anglaise. Dans le domaine de la télédiffusion, Quebecor Media inc. exploite, par l'entremise de Groupe TVA inc., le premier réseau de télévision francophone généraliste du Québec, diverses chaînes spécialisées et la chaîne de langue anglaise Sun News. Une autre filiale de Quebecor Media inc., Nurun inc., est une importante agence de technologies et de communications interactives avec des bureaux au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Quebecor Media inc. est active dans l'édition de magazines (TVA Publications inc.), dans l'édition et la distribution de livres (Groupe Sogides inc. et Les Éditions CEC inc.), dans la production, la distribution et la vente au détail de produits culturels (Groupe Archambault inc., TVA Films), dans la location et la vente au détail de DVD, de disques Blu-ray et de jeux vidéos (Le SuperClub Vidéotron ltée), dans l'impression et la distribution de journaux régionaux et de circulaires (Imprimerie Quebecor Media inc. et Réseau Quebecor Media inc.), dans la production et la diffusion de contenus d'information (Agence QMI), dans la commercialisation d'ententes publicitaires multiplateformes (QMI Ventes) et dans l'édition d'annuaires imprimés et en ligne par l'intermédiaire de Quebecor MediaPages(MC).

DÉFINITIONS

Bénéfice d'exploitation

Dans l'analyse de ses résultats d'exploitation, la Société utilise le bénéfice d'exploitation, tel que présenté dans son état consolidé des résultats, pour évaluer son rendement financier. La direction et le conseil d'administration de la Société utilisent cette mesure pour évaluer tant les résultats consolidés de la Société que les résultats des secteurs d'exploitation qui en font partie. Cette mesure n'est pas affectée par la structure du capital ou les activités d'investissement de la Société et de ses différents secteurs d'activité. En outre, le bénéfice d'exploitation constitue un élément important des régimes de rémunération incitatifs de la Société. Le bénéfice d'exploitation est identifié comme une mesure additionnelle selon les IFRS.

Auparavant, le bénéfice d'exploitation était une mesure non normalisée selon les PCGR du Canada. La Société définissait le bénéfice d'exploitation comme le bénéfice net conformément aux PCGR du Canada, avant l'amortissement, les frais financiers, le gain (la perte) sur évaluation et conversion des instruments financiers, la charge pour restructuration des activités d'exploitation, dépréciation d'actifs et autres éléments spéciaux, la perte sur refinancement de dettes, les impôts sur le bénéfice et le bénéfice net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle.

La mesure du bénéfice d'exploitation telle qu'utilisée par la Société peut différer de celle utilisée par d'autres entreprises.

Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies

La Société définit le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, tel que concilié avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires conformément aux IFRS, comme le bénéfice net attribuable aux actionnaires avant (la perte) le gain sur évaluation et conversion des instruments financiers, la charge pour restructuration des activités d'exploitation, dépréciation d'actifs et autres éléments spéciaux et la perte sur refinancement de dettes, déduction faite des impôts sur le bénéfice, et du bénéfice net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle. Le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies, tel que décrit ci-dessus, n'est pas une mesure des résultats définie conformément aux IFRS. Cette mesure ne devrait pas être considérée isolément ou comme substitut aux autres mesures de rendement calculées selon les IFRS. Le bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies élimine l'effet des éléments inhabituels ou non récurrents. La définition du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies peut différer de celle utilisée par d'autres entreprises.

Le tableau 2 présente le rapprochement du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires divulgué aux états financiers consolidés résumés de Quebecor.

Tableau 2
Rapprochement du bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies présenté dans ce communiqué avec le bénéfice net attribuable aux actionnaires divulgué aux états financiers consolidés résumés
(en millions de dollars canadiens)
Trois mois terminés les 30 juin Six mois terminés les 30 juin
2011 2010 2011 2010
Bénéfice ajusté lié aux activités d'exploitation poursuivies 60,0 $ 62,9 $ 95,9 $ 106,3 $
(Perte) gain sur évaluation et conversion des instruments financiers (4,0 ) (4,6 ) 6,5 (9,3 )
Restructuration des activités d'exploitation, dépréciationd'actifs et autres éléments spéciaux
(6,6
)
1,3

(16,1
)
(1,1
)
Perte sur refinancement de dettes (1,9 ) (9,3 ) (12,3 )
Impôts sur le bénéfice afférents aux ajustements1 1,7 1,1 6,1 6,0
Bénéfice net attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle afférent aux ajustements
4,1

2,0

6,4

6,1
Bénéfice net attribuable aux actionnaires 55,2 $ 60,8 $ 89,5 $ 95,7 $
  1. Y compris l'impact de la fluctuation du taux d'imposition applicable sur les éléments ajustés, pour des raisons statutaires ou dans le cadre de la planification fiscale.

Revenu mensuel moyen par abonné

Le RMPA est un indicateur utilisé dans l'industrie pour mesurer les revenus mensuels générés pour la télévision par câble, l'accès Internet et la téléphonie par câble et mobile par abonné moyen de base. Le RMPA n'est pas une mesure établie conformément aux IFRS et la définition et la méthode de calcul utilisées par la Société peuvent différer de celles utilisées par d'autres entreprises. La Société calcule le RMPA en divisant ses revenus combinés de télévision par câble, d'accès Internet et de téléphonie par câble et mobile par le nombre moyen d'abonnés de base durant la période considérée, puis divise ce résultat par le nombre de mois de cette même période.

QUEBECOR INC. ET SES FILIALES
ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS
(en millions de dollars canadiens, sauf pour les montants relatifs aux données par action)
(non audités) Trois mois terminés
les 30 juin
Six mois terminés
les 30 juin
2011 2010 2011 2010
Revenus
Télécommunications 601,1 $ 547,7 $ 1 184,3 $ 1 081,4 $
Médias d'information 267,5 266,8 507,6 509,5
Télédiffusion 117,5 110,9 224,6 220,5
Loisir et divertissement 71,5 66,0 132,9 127,3
Technologies et communications interactives 28,2 23,9 55,0 47,7
Intersectoriels (32,4 ) (21,3 ) (60,5 ) (44,3 )
1 053,4 994,0 2 043,9 1 942,1
Coût des ventes, frais de ventes et d'administration 694,9 642,1 1 391,1 1 299,8
Bénéfice d'exploitation 358,5 351,9 652,8 642,3
Amortissement 121,5 91,6 243,0 181,2
Frais financiers 80,4 81,5 161,8 163,8
Perte (gain) sur évaluation et conversion des instruments financiers 4,0 4,6 (6,5 ) 9,3
Restructuration des activités d'exploitation, dépréciation d'actifs et autres éléments spéciaux 6,6 (1,3 ) 16,1 1,1
Perte sur refinancement de dettes - 1,9 9,3 12,3
Bénéfice avant impôts sur le bénéfice 146,0 173,6 229,1 274,6
Impôts sur le bénéfice :
Exigibles (5,5 ) 40,0 (5,1 ) 60,8
Différés 45,5 11,2 64,9 13,6
40,0 51,2 59,8 74,4
Bénéfice net 106,0 $ 122,4 $ 169,3 $ 200,2 $
Bénéfice net attribuable aux :
Actionnaires 55,2 $ 60,8 $ 89,5 $ 95,7 $
Participations ne donnant pas le contrôle 50,8 61,6 79,8 104,5
Résultat par action attribuable aux actionnaires
De base
Bénéfice net 0,86 $ 0,95 $ 1,39 $ 1,49 $
Dilué
Bénéfice net 0,85 $ 0,93 $ 1,37 $ 1,46 $
Nombre d'actions en circulation (en millions) 64,3 64,3 64,3 64,3
Nombre d'actions diluées (en millions) 65,0 64,9 65,0 64,9
QUEBECOR INC. ET SES FILIALES
ÉTATS CONSOLIDÉS DU RÉSULTAT GLOBAL
(en millions de dollars canadiens)
(non audités)

Trois mois
terminés
les 30 juin



Six mois
terminés
les 30 juin


2011 2010 2011 2010
Bénéfice net 106,0 $ 122,4 $ 169,3 $ 200,2 $
Autres éléments du résultat global:
Gain (perte) sur conversion des investissements nets dans des établissements étrangers
0,3

0,6

0,8

(2,9
)
Couvertures de flux de trésorerie:
(Perte) gain sur évaluation des instruments financiers dérivés (6,8 ) 76,3 (6,0 ) 103,1
Impôts différés 0,7 (16,1 ) 2,9 (17,5 )
Régimes à prestations définies:
Variation nette de la limite des actifs ou de l'obligation minimale de financement (0,1 ) (1,4 ) (0,2 ) (2,8 )
Impôts différés 0,1 0,4 0,1 0,8
Reclassement aux résultats des autres éléments du résultat global liés aux couvertures, déduction faite des impôts sur le bénéfice de 0,5 M$ et de 2,5 M$ pour les périodes de trois mois et de six mois terminées le 30 juin 2010


-



1,4



-



5,9
(5,8 ) 61,2 (2,4 ) 86,6
Résultat global 100,2 $ 183,6 $ 166,9 $ 286,8 $
Résultat global attribuable aux:
Actionnaires 51,8 $ 94,5 $ 88,0 $ 143,5 $
Participations ne donnant pas le contrôle 48,4 89,1 78,9 143,3
QUEBECOR INC. ET SES FILIALES
INFORMATION SECTORIELLE
(en millions de dollars canadiens)
(non auditée)
Trois mois
terminés
les 30 juin
Six mois
terminés
les 30 juin
2011 2010 2011 2010
Bénéfice d'exploitation
Télécommunications 274,2 $ 264,5 $ 528,7 $ 519,6 $
Médias d'information 45,7 56,9 74,0 95,6
Télédiffusion 22,3 26,9 26,9 32,6
Loisir et divertissement 6,3 4,2 7,5 4,0
Technologies et communications interactives 1,3 1,3 2,2 2,3
Siège social 8,7 (1,9 ) 13,5 (11,8 )
358,5 $ 351,9 $ 652,8 $ 642,3 $
Amortissement
Télécommunications 99,6 $ 69,0 $ 199,9 $ 136,2 $
Médias d'information 13,8 14,6 26,8 29,2
Télédiffusion 4,3 3,7 8,4 7,4
Loisir et divertissement 2,1 2,5 4,4 4,8
Technologies et communications interactives 0,8 1,0 1,6 1,9
Siège social 0,9 0,8 1,9 1,7
121,5 $ 91,6 $ 243,0 $ 181,2 $
Acquisitions d'immobilisations
Télécommunications 161,8 $ 152,4 $ 340,4 $ 278,6 $
Médias d'information 2,5 1,0 8,4 3,3
Télédiffusion 6,5 4,9 15,4 8,5
Loisir et divertissement 1,2 1,8 1,6 2,6
Technologies et communications interactives 2,2 1,1 3,2 1,6
Siège social 0,3 0,8 0,7 1,2
174,5 $ 162,0 $ 369,7 $ 295,8 $
Acquisitions d'actifs incorporels
Télécommunications 13,0 $ 16,1 $ 28,9 $ 31,8 $
Médias d'information 3,3 3,0 5,4 5,7
Télédiffusion 1,2 2,4 2,0 2,8
Loisir et divertissement 1,4 2,7 2,6 4,1
18,9 $ 24,2 $ 38,9 $ 44,4 $
Actifs incorporels acquis à l'externe 8,7 8,2 15,5 13,7
Actifs incorporels générés en interne 10,2 16,0 23,4 30,7
18,9 $ 24,2 $ 38,9 $ 44,4 $
QUEBECOR INC. ET SES FILIALES
ÉTATS CONSOLIDÉS DES CAPITAUX PROPRES
(en millions de dollars canadiens)
(non audités)
Capitaux propres attribuables aux actionnaires







Capital-
actions



Surplus
d'apport



Bénéfices
non répartis

Cumul des
autres
éléments du
résultat global
Capitaux propres
attribuables aux
participations
ne donnant pas
le contrôle


Total
des capitaux
propres
Solde au 31 décembre 2009 tel que présenté selon les PCGR du Canada

346,6


$


4,7


$


830,1


$


(11,0
)

$


-


$


1 170,4


$
Adjustements IFRS - (2,7 ) (73,5 ) 1,0 1 162,6 1 087,4
Solde au 1er janvier 2010 346,6 2,0 756,6 (10,0 ) 1 162,6 2 257,8
Bénéfice net - - 95,7 - 104,5 200,2
Autres éléments du résultat global - - - 47,8 38,8 86,6
Dividendes - - (6,4 ) - (18,2 ) (24,6 )
Solde au 30 juin 2010 346,6 2,0 845,9 37,8 1 287,7 2 520,0
Bénéfice net - - 129,6 - 126,8 256,4
Autres éléments du résultat global - - - (49,5 ) (41,9 ) (91,4 )
Acquisition de participations ne donnant pas le contrôle
-

(1,1
)
-

-

(1,9
)
(3,0
)
Dividendes - - (6,5 ) - (23,8 ) (30,3 )
Solde au 31 décembre 2010 346,6 0,9 969,0 (11,7 ) 1 346,9 2 651,7
Bénéfice net - - 89,5 - 79,8 169,3
Autres éléments du résultat global - - - (1,5 ) (0,9 ) (2,4 )
Émission d'actions d'une filiale à des actionnaires sans contrôle - - - - 1,0 1,0
Dividendes - - (6,4 ) - (23,8 ) (30,2 )
Solde au 30 juin 2011 346,6 $ 0,9 $ 1 052,1 $ (13,2 ) $ 1 403,0 $ 2 789,4 $
QUEBECOR INC. ET SES FILIALES
ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
(en millions de dollars canadiens)
(non audités) Trois mois
terminés
les 30 juin
Six mois
terminés
les 30 juin
2011 2010 2011 2010
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation
Bénéfice net 106,0 $ 122,4 $ 169,3 $ 200,2 $
Ajustements pour :
Amortissement des immobilisations 92,9 78,4 185,9 155,3
Amortissement des actifs incorporels 28,6 13,2 57,1 25,9
Perte (gain) sur évaluation et conversion des instruments financiers 4,0 4,6 (6,5 ) 9,3
Dépréciation d'actifs 0,3 5,7 1,2 5,7
Perte sur refinancement de dettes - 1,9 9,3 12,3
Amortissement des frais de financement et de l'escompte sur la dette à long terme
2,9

3,2

5,9

6,2
Impôts différés 45,5 11,2 64,9 13,6
Autres (0,8 ) (7,5 ) (1,4 ) (6,3 )
279,4 233,1 485,7 422,2
Variation nette hors caisse des actifs et passifs d'exploitation (137,9 ) (25,8 ) (173,5 ) (59,3 )
Flux de trésorerie générés par les activités d'exploitation 141,5 207,3 312,2 362,9
Flux de trésorerie liés aux activités d'investissement
Acquisitions d'entreprises, déduction faite des espèces et quasi-espèces (5,0 ) (0,1 ) (50,1 ) (1,1 )
Dispositions d'entreprises, déduction faite des espèces et quasi-espèces - 0,8 - 1,8
Acquisitions d'immobilisations (174,5 ) (162,0 ) (369,7 ) (295,8 )
Acquisitions d'actifs incorporels (18,9 ) (24,2 ) (38,9 ) (44,4 )
Produit de dispositions d'actifs 4,0 45,9 5,0 47,3
Variation nette des placements temporaires - - - 30,0
Variation nette des espèces et quasi-espèces en fiducie 1,9 - 4,8 -
Autres (1,6 ) - (2,0 ) -
Flux de trésorerie utilisés pour les activités d'investissement (194,1 ) (139,6 ) (450,9 ) (262,2 )
Flux de trésorerie liés aux activités de financement
Variation nette des emprunts bancaires 0,3 3,5 (2,9 ) 3,0
Variation nette sur les facilités de crédit renouvelables (2,6 ) (7,5 ) (10,9 ) 2,6
Émission de la dette à long terme, déduction faite des frais de financement
-

(1,2
)
319,9

292,7
Remboursement de la dette à long terme (1,3 ) (131,5 ) (226,2 ) (320,2 )
Règlement de contrats de couverture - (1,5 ) (105,4 ) (32,4 )
Dividendes (3,2 ) (6,4 ) (3,2 ) (6,4 )
Dividendes payés à des actionnaires sans contrôle (12,5 ) (9,7 ) (23,8 ) (18,2 )
Autres 1,0 - 1,0 -
Flux de trésorerie utilisés pour les activités de financement (18,3 ) (154,3 ) (51,5 ) (78,9 )
Variation nette des espèces et quasi-espèces (70,9 ) (86,6 ) (190,2 ) 21,8
Incidence des écarts de taux de change sur les espèces et quasi-espèces libellées en devises
0,1

(0,3
)
0,3

(1,0
)
Espèces et quasi-espèces au début de la période 123,6 407,7 242,7 300,0
Espèces et quasi-espèces à la fin de la période 52,8 $ 320,8 $ 52,8 $ 320,8 $
Les espèces et quasi-espèces se composent comme suit
Espèces - $ 65,2 $ - $ 65,2 $
Quasi-espèces 52,8 255,6 52,8 255,6
52,8 $ 320,8 $ 52,8 $ 320,8 $
Activités d'investissement sans effet sur la trésorerie
Variation nette des acquisitions d'immobilisations et d'actifs incorporels financées par des créditeurs (8,9 ) $ (25,3 ) $ 27,9 $ (7,7 ) $
Intérêts et impôts présentés dans les activités d'exploitation
Intérêts payés en espèces 127,1 $ 117,6 $ 163,2 $ 154,9 $
Impôts payés en espèces (déduction faite des remboursements) 20,1 9,5 34,0 27,2
QUEBECOR INC. ET SES FILIALES
BILANS CONSOLIDÉS
(en millions de dollars canadiens)
(non audités) 30 juin 31 décembre
2011 2010
Actif
Actif à court terme
Espèces et quasi-espèces 52,8 $ 242,7 $
Espèces et quasi-espèces en fiducie 0,5 5,3
Débiteurs 588,3 588,5
Impôts sur le bénéfice 13,8 6,4
Stocks 235,1 245,2
Frais payés d'avance 46,8 38,0
937,3 1 126,1
Actif à long terme
Immobilisations 2 970,6 2 812,9
Actifs incorporels 1 026,4 1 029,1
Écart d'acquisition 3 534,9 3 505,2
Instruments financiers dérivés 15,0 28,7
Impôts différés 23,7 20,3
Autres éléments d'actif 97,3 93,8
7 667,9 7 490,0
Total de l'actif 8 605,2 $ 8 616,1 $
Passif et avoir des actionnaires
Passif à court terme
Emprunts bancaires 2,8 $ 5,7 $
Créditeurs et charges à payer 664,4 753,6
Provisions 36,7 72,2
Revenus reportés 250,3 275,1
Impôts sur le bénéfice 2,3 33,6
Tranche à court terme de la dette à long terme 15,2 30,8
971,7 1 171,0
Passif à long terme
Dette à long terme 3 609,3 3 587,3
Instruments financiers dérivés 451,8 479,9
Autres éléments de passif 266,2 274,0
Impôts différés 516,8 452,2
4 844,1 4 793,4
Capitaux propres
Capital-actions 346,6 346,6
Surplus d'apport 0,9 0,9
Bénéfices non répartis 1 052,1 969,0
Cumul des autres éléments du résultat global (13,2 ) (11,7 )
Capitaux propres attribuables aux actionnaires 1 386,4 1 304,8
Participations ne donnant pas le contrôle 1 403,0 1 346,9
2 789,4 2 651,7
Total du passif et des capitaux propres 8 605,2 $ 8 616,1 $

Renseignements