APDITED

APDITED

27 août 2015 11h41 HE

Quelle sera la prochaine étape? Retourner les personnes sévèrement handicapées dans leur famille?

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 27 août 2015) - Le Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et troubles envahissants du développement de Montréal (CRDITED) a l'intention de fermer onze ressources à assistance continue (sur les 23 qu'il opère).

Ces ressources hébergent des personnes sévèrement handicapées et polyhandicapées (cas de déficience intellectuelle profonde, trouble du spectre de l'autisme et troubles graves de comportement). Y travaille du personnel du réseau de la santé et des services sociaux formé pour s'occuper de ces personnes dont les besoins sont très grands, de l'intervention comportementale à l'aide aux besoins de base comme l'alimentation, l'hygiène, la mobilité.

Selon monsieur Carl Simard, directeur adjoint des services en milieux de vie substituts du CIUSS Centre-EST de l'île de Montréal, une directive datée du mois de juin du sous-ministre associé, Sylvain Gagnon, va obliger le centre à transférer les personnes qui vivent dans ces ressources (4-6 personnes par ressource) dans des ressources intermédiaires privées. Soulignons qu'il y avait un moratoire sur cette question depuis octobre 2013. La directive ministérielle y met fin sans aucune consultation.

Par ailleurs, dans ces ressources, nous savons que le personnel est peu qualifié, payé au salaire minimum ou un peu plus et pas très stable. Et puis il n'en pleut pas de ces ressources. Quel genre de qualité de services peut-on attendre de ressources improvisées? Comme le dit Hélène Morin, la présidente de l'Association de parents pour la déficience intellectuelle et les troubles envahissants du développement (APDITED) : « Du jour au lendemain, des personnes habituées à recevoir des services spécialisés vont se retrouver avec des services ratatinés. Une autre belle histoire du gouvernement Couillard; et comme l'an dernier, c'est durant l'été, alors que beaucoup de monde est en vacances, qu'une telle annonce est faite ». Peut-être vous souvenez-vous que l'an passé, le même établissement annonçait, suite à des compressions budgétaires, qu'il allait couper l'allocation d'usagers et d'usagères qui fréquentaient des ateliers ou des milieux de stage, un mince 4,35$ par jour; il a d'ailleurs dû reculer par rapport à cette intention, suite à la mobilisation du milieu de la déficience intellectuelle montréalais. .

Pour madame Morin : « Ce gouvernement se fout carrément de la qualité de vie des plus vulnérables; pourtant en 2007, monsieur Couillard alors ministre de la Santé, avait admis que la déficience intellectuelle était un secteur négligé dans le financement depuis les dernières années et qu'il faudrait y remédier.

L'Association de parents pour la déficience intellectuelle et les troubles envahissants du développement (APDITED) existe depuis 1996 et regroupe 600 parents ou proches responsables de personnes qui présentent une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme de l'île de Montréal. Elle a pour mission de défendre et de promouvoir les intérêts de ces personnes en participant à toute initiative visant leur protection et l'amélioration de leur qualité de vie.

Renseignements