APDITED

APDITED

17 mars 2017 11h31 HE

A quelques jours du dépôt du budget 2017-2018 du gouvernement, l'APDITED demande un plan d'action en déficience intellectuelle et un investissement significatifs pour cette clientèle

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 17 mars 2017) - L'Association de parents pour la déficience intellectuelle et les troubles envahissants du développement - APDITED réitère que le manque d'actions et de services dans le Réseau public pour les personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles est une problématique sous-estimée qui perdure et qui empire. Les familles que représente l'APDITED attendent que le gouvernement intervienne en prenant des engagements forts par la mise en place d'un véritable plan d'action et d'un investissement significatifs en déficience intellectuelle.

Depuis plus de 10 ans, ballotés d'une réforme à l'autre, les parents ne voient pas d'amélioration au niveau de l'offre et de la qualité des services ni au niveau de la mise en œuvre de mesures concrètes pour améliorer le quotidien de leur enfant et le leur.

La déficience intellectuelle est une condition permanente. Les personnes qui présentent ce diagnostic nécessitent de recevoir des services particuliers tout au long de leur vie. Or sur le terrain, la seule ressource pour l'instant disponible et accessible qui réponde en tout temps demeure encore les parents, la famille et les proches. Le Réseau public réduit et efface peu à peu l'aide, le soutien et les services faisant de la déficience intellectuelle 'l'enfant pauvre des programmes'.

Encore aujourd'hui, l'intervention précoce en déficience intellectuelle est contestable voire inexistante, encore aujourd'hui, le soutien aux familles est modeste, les services diminuent ou sont coupés, les listes d'attente sont interminables, l'intégration en établissement scolaire ou au marché du travail ne sont pas atteintes.

Encore aujourd'hui, des personnes ayant une déficience intellectuelle fréquentent des structures qui ne répondent pas ou peu à leurs besoins en termes d'âge, de niveau de leur déficience ou de leurs centres d'intérêt.

Encore aujourd'hui, les ressources résidentielles ou de répit manquent cruellement.

S'il ne s'agit pas de recul dans le milieu de la déficience intellectuelle de quoi s'agit-il? D'indifférence, de désintéressement, de désengagement?

Les questions des parents fusent à l'APDITED :

Nos filles et fils sont-ils un groupe non prioritaire?

Combien de temps et combien de réformes faudra-t-il encore pour répondre adéquatement à nos besoins et à ceux de nos enfants?

Combien de situations d'épuisement familial devront être dénombrées pour que le gouvernement démontre concrètement un intérêt pour les besoins des personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles?

Les personnes ayant une déficience intellectuelle ont été l'une des clientèles des plus vulnérables à subir de plein fouet les mesures d'austérité. Les budgets alloués à la déficience intellectuelle sont encore loin d'être à la hauteur, après la belle annonce d'un excédent de 2 milliards pour le budget de Québec, on s'attend à ce que le secteur de la déficience intellectuelle soit un choix d'investissement pour le gouvernement.

Les parents que représente l'APDITED ont atteint les limites de leur capacité à intégrer avec très peu ou sans soutien leurs filles et fils ayant une déficience intellectuelle à la société. À l'heure du dépôt du budget, ils souhaitent qu'un chantier soit lancé et que le dialogue s'ouvre sur leur situation. Ils demandent un véritable plan d'action en déficience intellectuelle afin de mettre en place des mesures et des moyens capables de planifier des priorités telles que :

  • la stimulation précoce,
  • l'éducation,
  • la continuité, l'accès et l'organisation des services peu importe l'âge,
  • le soutien aux parents et aux proches,
  • des délais d'attente raisonnables,
  • l'hébergement,
  • les activités offertes sur le plan socio-professionnel,
  • l'après 21 ans et le vieillissement,
  • l'après-parents.

Quand ferons-nous de leurs attentes des responsabilités?

À propos de l'APDITED : L'Association de parents pour la déficience intellectuelle et les troubles envahissants du développement- APDITED existe depuis 1996 et regroupe des parents ou proches responsables de personnes qui présentent une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme de l'île de Montréal. Elle a pour mission de défendre et de promouvoir les intérêts de ces personnes en participant à toute initiative visant leur protection et l'amélioration de leur qualité de vie.

Renseignements