Minéraux rares Quest Ltée
TSX : QRM

Minéraux rares Quest Ltée

31 juil. 2015 17h21 HE

Quest obtient une subvention de 5 M $ de Technologies du développement durable Canada

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 31 juillet 2015) - Minéraux rares Quest Ltée (TSX:QRM) (Quest) est heureuse d'annoncer que Technologies du développement durable Canada (TDDC) a accordé à la Société une subvention de 5 millions de dollars en soutien à la phase d'exploitation de l'usine pilote à grande échelle de production d'oxydes de métaux de terres rares mixtes. L'objectif du projet d'usine pilote est d'établir et de confirmer les paramètres du procédé de Quest et en particulier celui de la sulfatation sélective thermique (STS) à l'échelle de production commerciale.

Quest a développé un procédé industriel qui produit efficacement et économiquement des oxydes de métaux de terres rares mixtes de haute pureté provenant du minerai extrait de sa propriété de lac Strange ainsi que de la poudre de phosphore récupérée à partir des ampoules fluorescentes. Il est intéressant de noter que la récupération de phosphore apporte une solution environnementale majeure pour les sites d'enfouissement.

L'équipe de projet Quest sera secondée par les experts techniques et les ressources en ingénierie de la SGS Canada Inc. et la COREM, deux chefs de file mondiaux spécialisés dans la transformation de minéraux, ainsi que de la Helmholtz Institute Freiburg for Resource Technology de l'Allemagne et la RediMet LLC.

Pierre Lortie, président exécutif du Conseil a déclaré: «Le soutien financier de TDDC fait suite à une évaluation approfondie et rigoureuse de notre processus écologique STS. Par rapport aux technologies alternatives, l'efficacité supérieure du procédé STS découle des faits (i) qu'il soit beaucoup plus simple (ii) qu'il nécessite moins de réactifs et des dosages de réactifs inférieurs, (iii) que les éléments de terres rares sont séparés des contaminants majeurs (p. ex. Fe, Al, Th, U), (iv) qu'il minimise les effluents issus du procédé et produit de plus petites quantités de résidus inertes; et (v) que cela se traduit par une réduction des coûts d'immobilisation et d'exploitation."

Les métaux de terres rares sont des éléments cruciaux pour de nombreuses technologies propres, y compris l'énergie des moteurs électriques efficaces, l'éclairage par diodes électroluminescentes et les éoliennes. Les oxydes de métaux de terres rares produits par Quest seront utilisés en grande partie pour répondre à la demande croissante d'aimants permanents efficaces.

La mise en place de l'usine de traitement de STS de Quest à Bécancour, au Québec, favorisera l'émergence d'une nouvelle industrie au Canada; permettra d'attirer de nouvelles entreprises telles que celles de l'alliage et des producteurs à aimants permanents et suscitera le développement de la R et D dans le traitement de terres rares et de nouvelles applications dans les universités canadiennes et des instituts de recherche.

À propos de QUEST

Minéraux Rares Quest Ltée (Quest) est une société canadienne qui vise à devenir un producteur intégré d'oxydes de métaux de terres rares, et d'être un acteur important dans la chaîne mondiale d'approvisionnement de métaux de terres rares. Quest est dirigée par une équipe de gestionnaires qui possède une vaste expérience dans le traitement chimique et métallurgique. Quest se concentre sur le développement d'importantes installations d'hydrométallurgie et de raffinage à Bécancour (Québec) pour séparer et produire des oxydes de métaux de terres rares. Ces installations industrielles traiteront le concentré de minerai extrait de ses propriétés minières de Strange Lake dans le nord du Québec, et de recycler des luminophores pour lampes utilisant le procédé thermique de sulfatation sélective de Quest - un procédé efficace et respectueux de l'environnement.

ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des déclarations qui peuvent constituer de l'« information prospective » ou des « déclarations prospectives » au sens de la législation canadienne applicable en matière de valeurs mobilières. L'information et les déclarations prospectives peuvent inclure, entre autres, des déclarations concernant les plans futurs, les objectifs ou la performance de Quest, notamment la préfaisabilité économique ou technique du projet de terres rares de Lac Strange, un financement futur par Quest ou toutes hypothèses sous-jacentes à ce qui précède. Dans ce communiqué, des mots tels que « peut », « serait », « pourrait », « fera », « probable », « croire », « s'attendre à », « anticiper », « avoir l'intention », « planifier », « estimer » et des mots similaires et leur forme négative, servent à identifier les déclarations prospectives. Les énoncés prospectifs ne doivent pas être interprétés comme des garanties de rendement ou de résultats futurs et ne sont pas nécessairement des indications exactes à savoir si, à quel moment ou par qui, telle performance future sera atteinte. Aucune assurance ne peut être donnée indiquant que les événements anticipés dans l'information prospective se produiront, comprenant la réalisation du projet de terres rares de Lac Strange ou tout financement par Quest, ou que si l'un d'eux se produit, quels avantages en tirera Quest.

Tout énoncé prospectif ou autre information est basé sur l'information disponible au moment donné ou est de la bonne foi de la direction quant aux événements futurs qui sont assujettis à des risques, de l'incertitude, de la présomption et d'autres facteurs imprévisibles, plusieurs d'entre eux étant indépendants de la volonté de Quest. Ces risques et incertitudes comprennent, mais sans s'y limiter, ceux qui sont décrits dans la notice annuelle de Quest datée du 27 janvier 2015 à la rubrique « Facteurs de risque » et dans le rapport de gestion de Quest pour l'exercice terminé le 31 octobre 2014 à la rubrique « Facteurs de risque », deux documents disponibles sur les sites Internet SEDAR (www.sedar.com), et ils pourraient faire en sorte que les faits ou les événements réels diffèrent sensiblement de ceux indiqués dans tout énoncé prospectif. Quest n'a pas l'intention ni ne s'engage d'aucune façon, à mettre à jour ou à réviser tout énoncé prospectif ou information prospective contenus dans ce communiqué pour refléter des événements, des circonstances ou d'autres éléments futurs, à moins d'en être contrainte par la loi.

Renseignements