Questerre Energy Corporation
TSX : QEC
OSLO STOCK EXCHANGE : QEC

Questerre Energy Corporation

12 août 2011 00h15 HE

Questerre cible le pétrole non conventionnel durant l'évaluation environnementale stratégique au Québec

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 12 août 2011) -

INTERDICTION DE DISTRIBUTION AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES OU DE DIFFUSION AUX ÉTATS-UNIS

Questerre Energy Corporation (« Questerre » ou la « Société ») (TSX:QEC) (OSLO:QEC) a fait état aujourd'hui de son bilan financier et de ses résultats d'exploitation préliminaires pour le second trimestre de 2011.

Michael Binnion, président et chef de la direction de Questerre a déclaré : « Avec l'évaluation environnementale stratégique en cours au Québec, nous avons changé notre stratégie à court terme vers le pétrole non conventionnel. L'accélération du développement de nos activités à Antler sera notre première priorité, autant au niveau de la croissance organique que de nos acquisitions augmentant la valeur de la Société. »

M. Binnion a ajouté : « Même s'il en prendra plus de temps que nous espérions, la commercialisation de notre découverte du gaz de shale dans l'Utica reste toujours notre principale priorité à long terme. Pendant que le gouvernement évalue les impacts environnementaux potentiels et développe une nouvelle réglementation, nous allons nous concentrer au niveau de la communication auprès des intervenants afin d'y consolider l'acceptabilité sociale. »

Faits saillants

  • Réglementation intérimaire annoncée par le gouvernement du Québec
  • Prolongation des permis d'exploration de pétrole et de gaz durant l'évaluation environnementale stratégique
  • Désinvestissement complet dans les terrains de Beaver River de Transeuro Energy
  • Flux de trésorerie lié à l'exploitation de 2.27 millions $ et production de 586 bep/j avec une amélioration de la pondération du pétrole, ayant un effet de levier sur les prix au courant du trimestre.
  • Préservation de la force de notre bilan avec plus de 131 millions $ en fonds de roulement positif et aucune dette

La moyenne de production de 586 bep/j (2010 : 620 bep/j) alors que le printemps nécessite une pause dû au sol impraticable, ainsi que la vente de Beaver River, ont ralenti les volumes au second trimestre de 2011. En comparaison, la production au premier trimestre de 2011 était de 650 bep/j. La pondération du pétrole de la Société est restée relativement stable au courant de la première moitié de l'année à approximativement 70 %.

La hausse des prix du pétrole durant le trimestre a eu un effet de levier sur la croissance de la pondération du pétrole, accroissant les revenus par rapport au second trimestre de 2010. Les revenus provenant du pétrole et du gaz ont été de 4.14 millions $ au second trimestre (2010 : 2.81 millions $) en comparaison à 3.97 millions $ au premier trimestre de 2011. L'amélioration des revenus nets a contribué à un flux de trésorerie lié à l'exploitation de 2.27 millions $ (2010 : 0.19 million $) comparativement à 1.64 million $ au trimestre précédent.

En date du 30 juin 2011, la Société a déclaré un fonds de roulement excédentaire de 131.31 millions $.

Le terme « flux de trésorerie lié à l'exploitation » n'est pas une mesure des PCGR. Veuillez consulter le flux de trésorerie provenant des réconciliations de l'exploitation présenté un peu plus loin dans ce communiqué de presse.

Questerre Energy Corporation est une entreprise indépendante d'exploitation des ressources qui se consacre à des projets au niveau du pétrole non conventionnel et du gaz de shale. La Société développe un portfolio d'activités reliées principalement au pétrole léger en Saskatchewan. Elle cherche aussi à commercialiser les gisements de gaz des shales d'Utica qu'elle a découverts dans les basses-terres du Saint-Laurent, au Québec. Questerre s'engage à exploiter ces ressources de manière écologiquement viable et socialement responsable.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Ce communiqué de presse peut renfermer certains énoncés qui représentent des informations ou des énoncés prospectifs (« énoncés prospectifs »), y compris l'ampleur et les échéanciers des opérations au Québec et en Saskatchewan.

Bien que la Société soit d'avis que les attentes reflétées dans nos énoncés prospectifs sont raisonnables, nos énoncés prospectifs ont été basés sur des facteurs et des hypothèses concernant des événements futurs qui pourraient s'avérer inexacts. Ces facteurs et ces hypothèses sont basés sur l'information dont dispose actuellement la Société. De tels énoncés comportent des éléments de risque, des incertitudes et autres facteurs connus et inconnus qui peuvent influencer les résultats ou les événements réels et faire que les résultats ou les événements réels soient matériellement différents de ceux annoncés, anticipés ou sous-entendus dans les énoncés prospectifs. Donc, les lecteurs sont avertis de ne pas se fier outre mesure sur les énoncés prospectifs, puisque aucune garantie ne peut être faite quant aux résultats, aux réalisations ou aux niveaux d'activités futurs. Les risques, incertitudes et hypothèses matérielles et autres facteurs qui pourraient toucher les résultats réels sont discutés dans notre Formulaire d'information annuel et autres documents disponibles sur www.sedar.com. De plus, les énoncés prospectifs dans ce document sont faits en date de ce document et, sauf lorsque cela est requis par la loi applicable, la Société ne reconnaît aucune obligation de publier des mises à jour ou de réviser tout autre énoncé prospectif, que ce soit suite à de nouvelles informations, des événements futurs ou tout autre facteur. Les énoncés prospectifs dans ce document sont expressément visés par cet avertissement.

Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente de titres aux États-Unis. Ces titres ne peuvent pas être offerts ou vendus aux États-Unis s'ils ne sont pas enregistrés ou ne font pas l'objet d'une dispense en vertu de la loi intitulée « United States Securities Act de 1933 », en sa version modifiée.

Les montants des barils équivalents pétrole (bep) peuvent être trompeurs, notamment s'ils sont utilisés sans contexte. Un taux de conversion bep a été calculé à l'aide d'un taux de conversion de six mille pieds cubes de gaz naturel pour un baril et est basé sur une méthode de conversion d'équivalence d'énergie à la pointe du brûleur et ne représente pas nécessairement une équivalence de la valeur économique à la tête de puits.

Les termes « flux de trésorerie lié à l'exploitation » et « revenus nets » utilisés dans ce communiqué de presse ne sont pas des termes des PCGR. Questerre utilise ces mesures afin de faciliter l'évaluation de ses rendements.

À titre d'indicateur du rendement de Questerre, le flux de trésorerie lié à l'exploitation ne doit pas être considéré comme étant une solution de rechange au flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation ni être interprété de façon plus explicite tel que déterminé conformément par les PCGR canadiens. L'analyse du flux de trésorerie lié à l'exploitation de Questerre peut ne pas se comparer à celle déclarée par d'autres entreprises. Questerre considère que le flux de trésorerie lié à l'exploitation est une mesure clé puisqu'il démontre la capacité de la Société à générer la liquidité nécessaire pour financer ses exploitations et soutenir ses activités.

Flux de trésorerie provenant des réconciliations de l'exploitation

Pour les trois mois terminant le 30 juin 2011 2010
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation 3 247 212 $ (484 182 ) $
Variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement (979 536 ) $ 674 199 $
Flux de trésorerie provenant des exploitations 2 267 676 $ 190 017 $

La Société considère que les revenus nets sont une mesure clé puisqu'ils démontrent sa rentabilité relativement au cours des produits de base actuels. Les revenus nets liés à l'exploitation par bep égalent les revenus totaux du pétrole et du gaz naturel par bep ajustés pour les redevances par bep et les charges d'exploitation par bep.

La Société utilise également le terme «surplus du fonds de roulement". L'excédent en fonds de roulement, tel que présenté, n'a pas de signification normalisée prescrite par les PCGR et peut ne pas être comparable avec le calcul des mesures similaires pour d'autres entités. L'excédent de capital de travail, tel qu'il est utilisé par la Société, est calculé comme actif à court terme moins passif à court terme à l'exclusion de la partie actuelle de la responsabilité de rémunération en actions en fonction.

En cas de divergence entre le présent communiqué de presse en français et le communiqué de presse en anglais, le communiqué de presse original en anglais a préséance.

Renseignements

  • Questerre Energy Corporation
    Karen Carle
    Directrice des affaires publiques
    403 777-1196
    403 777-1578 (FAX)
    kcarle@questerre.com