Ressources minières Radisson inc.
TSX CROISSANCE : RDS

Ressources minières Radisson inc.

01 sept. 2011 08h00 HE

Radisson présente son programme d'exploration sous terre sur le projet aurifère O'Brien-Kewagama

ROUYN-NORANDA, QUÉBEC--(Marketwire - 1 sept. 2011) - Ressources minières Radisson inc. (TSX CROISSANEC:RDS) annonce un programme d'exploration sous terre sur le projet aurifère O'Brien-Kewagama.

Ressources minières Radisson inc. fait une mise à jour des travaux d'exploration et de développement qu'elle a réalisé sur son projet aurifère O'Brien-Kewagama (propriété de Radisson à 100 %).

Le projet O'Brien-Kewagama comprend 36 claims couvrant une superficie de 729 hectares dans le secteur de Malartic-Cadillac, à l'intérieur de la Ceinture aurifère de l'Abitibi. La prolifique faille de Cadillac traverse la propriété sur près de trois kilomètres de long. La mine O'Brien a produit 590 000 onces d'or de 1933 à 1956, soit 1,31 million de tonnes de minerai à une teneur de 0,45 oz/t Au, et était considérée comme la mine ayant la teneur aurifère la plus élevée du camp minier. La profondeur de la mine est de 3450 pieds.

La propriété O'Brien-Kewagama se trouve approximativement à 5 km à l'ouest de la mine d'or Lapa d'Agnico-Eagle, cette dernière chevauchant aussi la faille de Cadillac, et à environ 4 km au sud-est de la mine LaRonde d'Agnico-Eagle qui atteint maintenant plus de 3 000 mètres (10 000 pieds) de profondeur.

Les travaux d'exploration réalisés précédemment par la Société sur la propriété ont mené à la découverte d'une ressource en or de 218 540 onces (basée sur des ressources indiquées de 270 000 t à une teneur non coupée de 0,56 oz/t Au et des ressources inférées de 182 000 t à une teneur non coupée de 0,37 oz/t) définie dans le rapport conforme à la Norme 43-101 réalisé par Scott Wilson de Roscoe Postle and Associates en mai 2007.

Ces ressources sont toutes définies au-dessus du niveau 650 m, sont situées à plus de 800 m à l'est des chantiers de l'ancienne mine O'Brien et constituent une nouvelle découverte de minéralisation à forte teneur semblable à celle exploitée à l'ancienne mine O'Brien.

Ces ressources sont comprises dans la zone aurifère nommée Zone 36.

En 2010 et 2011, la Société a entrepris la recompilation et la réévaluation complète des travaux d'exploration effectués sur le projet et a réalisé, avec succès, une campagne de forages au diamant qui a mené à de nouvelles découvertes dans le secteur «est» du projet (Kewagama), un secteur très peu exploré (voir les communiqués de presse du 1er et du 16 juin 2011).

Par la suite, la Société a procédé à une première étude interne et a commencé à planifier les travaux d'exploration et d'échantillonnage en vrac sous terre sur la zone 36.

L'accès se fera au moyen d'une rampe inclinée (15 %) de 4,5 m x 5 m conçue pour atteindre les niveaux 350, 500 et 750 pieds. La longueur prévue est présentement de l'ordre de 4600 m.

Cet accès souterrain permettra l'évaluation et l'échantillonnage en vrac de la zone 36, l'exploration et la découverte de nouvelles zones aurifères (au moyen de forages sous terre) ainsi que la réalisation des études de faisabilité nécessaires relatives à l'exploitation et à la métallurgie.

Les travaux initiaux d'ingénierie et les demandes d'obtention de permis sont en cours. De plus, la Société planifie actuellement une campagne de forages en surface de 10 000 m qui devrait débuter à l'automne 2011.

Eugene Gauthier, ingénieur (OIQ), agit en tant que personne qualifiée pour la Société et a révisé le contenu de ce communiqué.

La Bourse de croissance TSX n'accepte aucune responsabilité concernant l'authenticité ou l'exactitude des informations contenues dans ce communiqué de presse.

Renseignements