Societe canadienne d'hypotheques et de logement

Societe canadienne d'hypotheques et de logement

30 mai 2011 08h15 HE

Ralentissement du marché de l'habitation à Peterborough

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 30 mai 2011) - La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a diffusé aujourd'hui son édition du printemps du rapport Perspectives du marché de l'habitation pour la région métropolitaine de recensement (RMR) de Peterborough. Selon ce rapport, la demande se contractera en 2011, tant sur le marché du neuf que sur celui de la revente. Ce repli sera attribuable, d'une part, au fait qu'une grande partie de la demande a déjà été satisfaite pendant l'épisode d'escalade des ventes survenu au cours de la première moitié de 2010 et, d'autre part, à la lenteur du marché de l'emploi à se redresser.

Voici quelques points saillants du rapport :

  • Les ventes de logements existants ont ralenti et devraient se stabiliser plus tard cette année avant d'augmenter graduellement en 2012. Le volume moyen des transactions en 2011 sera toutefois inférieur à celui de 2010.

  • Les mises en chantier évolueront de la même manière que les ventes de propriétés existantes : elles fléchiront en 2011 puis se redresseront en 2012. Par contre, le repli des niveaux moyens, de 2010 à 2011, sera plus prononcé sur le marché du neuf que sur celui de la revente.

  • L'amélioration de la conjoncture du marché du travail et la hausse des revenus compenseront en partie l'effet que l'accroissement des charges de remboursement hypothécaire aura sur la demande de logements.

" La reprise du marché de l'emploi se raffermira tout au long de 2011, a déclaré Abdellah Massaoudi, analyste de marché à la SCHL pour la région de Peterborough. Comme Peterborough a la réputation d'être une agglomération attrayante pour les retraités, elle continuera d'attirer des baby-boomers qui prennent leur retraite ou qui s'apprêtent à le faire et qui habitent dans les régions environnantes. Cette immigration stimulera la demande de logements, aussi bien neufs qu'existants, a ajouté M. Massaoudi.

" Les acheteurs s'intéresseront de plus en plus aux logements abordables au cours des prochaines années, surtout dans les marchés plus chers du Sud de l'Ontario, en raison du resserrement des conditions sur le marché du crédit hypothécaire. C'est de bon augure pour le segment des immeubles d'appartements destinés à des propriétaires-occupants ou à des locataires, a déclaré Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario. Les marchés de l'habitation du Nord de l'Ontario font exception, car la vigueur du secteur des mines et le coût moindre des propriétés résidentielles soutiendront la demande croissante de logements de faible densité, a ajouté M. Tsiakopoulos. "

Mettant à contribution 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Also available in English

Renseignements

  • Société canadienne d'hypothèques et de logement
    RMR de Peterborough (en français ou en anglais) :
    Abdellah Massaoudi
    (416) 218-3461
    amassaou@schl.ca

    Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Ontario:
    Ted Tsiakopoulos
    (416) 218-3407
    ttsiakop@schl.ca

    Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Canada:
    Charles Sauriol
    (613) 748-2799 ou (613) 816-5978
    csauriol@cmhc.ca