Société canadienne d'hypothèques et de logement



Société canadienne d

14 nov. 2012 08h30 HE

Ralentissement du marché de l'habitation de la RGT en 2013

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 14 nov. 2012) - Les ventes d'habitations, les mises en chantier et la croissance des prix se replieront en 2013 dans la région du Grand Toronto (RGT), en raison d'un début d'année plus lent, selon Shaun Hildebrand, analyste principal de marché à la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) pour la région du Grand Toronto. La SCHL a présenté aujourd'hui ses plus récentes prévisions pour la RGT lors de sa conférence annuelle sur les perspectives du marché de l'habitation.

Comme l'indique le thème de la conférence de cette année, Comment le marché de Toronto se compare-t-il aux autres?, les analystes de marché se sont appuyés sur les données locales de la SCHL pour répondre aux questions et aux préoccupations dont leur font part les professionnels du secteur de l'habitation.

"Le marché de l'habitation de la RGT se rajustera à la baisse au cours des prochains mois, mais on peut s'attendre à ce qu'il se redresse durant la deuxième moitié de 2013. La stabilité des facteurs fondamentaux et le choix plus vaste sur le marché de la copropriété contribueront à une augmentation de l'activité chez les accédants à la propriété, tandis que la demande provenant d'acheteurs déjà propriétaires demeurera stable," a affirmé Shaun Hildebrand.

Voici les points saillants de la conférence d'aujourd'hui :

  • Le récent ralentissement de la demande de logements neufs ramènera les mises en chantier d'habitations en phase avec la conjoncture démographique en 2013.
  • La vigueur soutenue du marché locatif continuera de soutenir le marché de la copropriété.
  • Les options de logement les plus abordables se démarqueront sur tous les marchés l'an prochain, en raison d'une réduction de l'abordabilité pour les acheteurs d'une première habitation et d'un ralentissement des gains d'avoir propre foncier chez les acheteurs déjà propriétaires.

"Les grandes agglomérations urbaines de l'Ontario ont vu leur part de marché augmenter ces dernières années. L'activité devrait toutefois se déplacer graduellement vers les petits centres urbains, là où, toute proportion gardée, les marchés résisteront mieux l'an prochain. Windsor, Thunder Bay, Sudbury et London afficheront la meilleure performance, car ces marchés profiteront de la reprise économique qui se poursuit aux États-Unis, des prix moins élevés des logements et d'un rythme de construction résidentielle cadrant mieux avec la formation de ménages," a déclaré Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario.

Mettant à contribution plus de 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Renseignements

  • Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Shaun Hildebrand
    Analyse de marché
    416-218-3466
    shildebr@schl.ca

    Société canadienne d'hypothèques et de logement
    Beth Bailey
    Communications et marketing
    416-218-3355
    bbailey@schl.ca
    www.schl.ca