Fédération des chambres immobilières du Québec

Fédération des chambres immobilières du Québec

14 juil. 2010 08h30 HE

Ralentissement du marché immobilier dans la région de Montréal au deuxième trimestre de 2010

ÎLE-DES-SŒURS, QUEBEC--(Marketwire - 14 juillet 2010) - Selon les données du système MLS® provincial, la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) indique que 13 238 ventes ont été conclues dans la région métropolitaine de Montréal au deuxième trimestre de 2010, une légère baisse de 4 % par rapport à la même période l'an dernier, ce qui se traduit par une hausse des ventes de 16 % depuis le début de l'année.

« Il est normal que le marché ralentisse à cette période-ci de l'année, comme le marché de la revente a été très actif au premier trimestre. Les consommateurs qui avaient repoussé leur achat en raison de la récession étaient de retour sur le marché, alors que d'autres ont devancé leur achat, prévoyant une hausse des taux hypothécaires », indique Michel Beauséjour, FCA, chef de la direction de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) et de la CIGM. « De plus, grâce au dynamisme du premier trimestre, le nombre de transactions enregistrées dans la région depuis le début de l'année est en hausse de 16 % par rapport aux six premiers mois de 2009. »

Par catégories de propriété, la copropriété a tiré son épingle du jeu, enregistrant une hausse des ventes de 1 % comparativement au deuxième trimestre de 2009. Les ventes de plex affichent un léger recul de 2 % dans la région, alors que la maison unifamiliale a vu ses ventes diminuer de 6 % d'avril à juin 2010.

Sur le plan géographique, Laval s'est démarqué, étant le seul secteur de la région de Montréal à enregistrer une hausse des ventes (+ 5 %) au deuxième trimestre de l'année comparativement au deuxième trimestre de 2009. Le secteur de Vaudreuil-Soulanges, l'île de Montréal et la Rive-Nord affichent de légers reculs des ventes avec des baisses respectives de 1 %, 2 % et 3 %. Finalement, le nombre de transactions conclues sur la Rive-Sud a diminué de 12 % d'avril à juin 2010 par rapport à la même période l'an dernier.

Au chapitre des prix, toutes les catégories de propriété ont connu une croissance au deuxième trimestre de l'année. La maison unifamiliale a vu son prix médian se fixer à 255 000 $, une augmentation de 9 % par rapport à la même période l'an dernier. Le prix médian des copropriétés a enregistré une hausse de 8 % pour se fixer à 210 000 $, alors que le prix médian des plex a augmenté de 10 % à 384 250 $.

Légère baisse des ventes au Québec au deuxième trimestre, mais hausse pour les six premiers mois de l'année

Malgré une légère baisse de 4 % des ventes au deuxième trimestre, le nombre de transactions conclues depuis le début de l'année dans la province de Québec a augmenté de 13 % comparativement à la même période l'année dernière. Le prix des propriétés a aussi continué d'augmenter.

« Cette baisse des ventes au deuxième trimestre n'est pas une surprise. Le premier trimestre a été extrêmement actif, les consommateurs étant de retour sur le marché après la récession », indique Michel Beauséjour. « De plus, l'activité soutenue au premier trimestre fait en sorte que les ventes enregistrées depuis le début de l'année sont en hausse de 13 %. »

Par catégories de propriété, la copropriété a tiré son épingle du jeu au deuxième trimestre de l'année, enregistrant une hausse des ventes de 1 % comparativement à la même période l'an dernier. Les plex suivent avec une légère baisse des ventes de 3 %, alors que la maison unifamiliale affiche un recul de 6 %.

Au chapitre des prix, la moitié des maisons unifamiliales ont été vendues à un prix supérieur à 213 000 $ dans la province au deuxième trimestre de 2010, une hausse de 9 % par rapport au deuxième trimestre de l'an dernier. Le prix médian des copropriétés s'est fixé à 196 849 $, une progression de 9 % par rapport à la même période en 2009, alors que celui des plex a crû de 10 % pour s'établir à 320 000 $.

« Les conditions de marché avantagent présentement les vendeurs. C'est ce qui explique que les prix sont toujours en hausse, et ce, malgré une baisse des ventes au deuxième trimestre », précise Michel Beauséjour.

Plus d'information sur centris.ca(MD)

Pour plus d'information et des statistiques trimestrielles pour l'ensemble de la province de Québec, incluant ses régions et municipalités, visitez centris.ca(MD) (http://www.centris.ca/SiteContent/FCIQ/fr/accueil.aspx?lang=fr), le site Web de l'industrie immobilière québécoise.

À propos de la Chambre immobilière du Grand Montréal

La Chambre immobilière du Grand Montréal est une association à but non lucratif qui compte près de 10 500 courtiers immobiliers. Deuxième plus grande chambre au Canada, sa mission est de promouvoir et protéger activement les intérêts professionnels et d'affaires de ses membres afin qu'ils accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires et qu'ils conservent leur prédominance dans l'industrie immobilière.

À propos de la Fédération des chambres immobilières du Québec

La Fédération des chambres immobilières du Québec est une association à but non lucratif regroupant les 12 chambres immobilières du Québec en tant que membres associés, de même que les quelque 15 000 courtiers immobiliers qui en sont membres affiliés. Sa mission est de promouvoir et protéger les intérêts de l'industrie immobilière du Québec afin que les chambres et les membres accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

Pour plus d'information sur les statistiques MLS® de chacune des régions de la province, ne manquez pas la sortie du Baromètre MLS®.

Renseignements

  • Fédération des chambres immobilières du Québec
    Chantal de Repentigny, Directrice adjointe
    Communications, relations avec l'industrie
    et affaires légales
    514-762-2440, poste 130
    chantal.derepentigny@cigm.qc.ca