Randstad Canada

Randstad Canada

17 oct. 2006 10h50 HE

Randstad/Un marché d'employés : Pour retenir les talents, les employeurs doivent pouvoir s'adapter aux priorités de chaque groupe d'âge

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 17 oct. 2006) - Le départ massif des baby-boomers à la retraite ne se produira peut-être pas encore de sitôt, mais une importante vague de démissions se prépare à l'heure actuelle. Une nouvelle étude commandée par Randstad Amérique du Nord, et réalisée par Harris Interactive, révèle qu'un employé sur six songe à changer d'emploi en 2007. Dans un marché de travail de plus en plus serré, les entreprises devront comprendre ce qui alimente la satisfaction de leur personnel et prendre des mesures pour attirer les chercheurs d'emploi les plus qualifiés et retenir leurs meilleurs employés.

Statistique Canada fixe depuis un certain temps le taux de chômage global au Canada à 6,4 %, un taux relativement stable et faible, le taux réel au Québec oscillant autour de 8,0 %. Les Perspectives de l'emploi de l'OCDE 2005 indiquent que le pourcentage des personnes sans emploi depuis plus d'un an au Canada est parmi les plus faibles (9,5 %).

"Les employés sont plus confiants de pouvoir trouver un emploi qui leur convient, ce qui n'a pas été le cas pendant bon nombre d'années", déclare Linda Galipeau, directrice générale des opérations de Randstad Canada, une filiale de la troisième plus importante agence de placement de personnel au monde. Randstad se spécialise dans l'harmonisation des besoins spécifiques d'un emploi avec les besoins des employés et des entreprises afin de réaliser les meilleurs jumelages entre chercheurs d'emploi et employeurs. A cette fin, Randstad effectue des études pour appuyer ses recommandations.

Les caractéristiques d'un bon emploi

Randstad a interrogé près de 2 000 employés et 1 764 employeurs en Amérique du Nord. L'étude a révélé qu'un emploi satisfaisant était tout aussi important qu'un salaire concurrentiel et que la sécurité d'emploi, 72 % des employés interrogés ayant déclaré que ces trois facteurs (ex-aequo) constituaient les raisons principales pour lesquelles ils restaient en poste. Et au nombre des cinq critères les plus importants, il y avait aussi les avantages sociaux attrayants (71 %) et les conditions de travail agréables (70 %).

Dans l'ensemble, les employés accordaient beaucoup plus de valeur à la flexibilité, aux primes et à d'autres programmes de reconnaissance que les employeurs. Par exemple, 72 % des employés ont déclaré qu'ils aimeraient recevoir une partie des bénéfices de leur entreprise sous forme de prime ou d'une autre récompense, alors que seuls 50% des employeurs interrogés y accordaient de l'importance.

Ce qui m'intéresse vraiment le plus

L'étude de Randstad a également confirmé quelques différences significatives entre les générations.

- Souvent mal compris, les jeunes de la génération Y (20 à 26 ans) ressortent étonnamment pragmatiques et ambitieux. Les programmes de récompenses ou de reconnaissance des employés avaient plus d'importance à leurs yeux qu'aux yeux des employés de toute autre tranche d'âge (73 %). Ce sont les travailleurs les plus jeunes, c'est sans doute la raison pour laquelle ils cherchent une forme de reconnaissance tangible de leur valeur au sein d'une organisation.

- Les employés appartenant à la génération X (27 à 41 ans) apprécient davantage les heures flexibles (76 %), ce qui reflète leur besoin de concilier leur travail et leur vie familiale au moment où ils achètent une nouvelle maison et fondent une famille.

- Pour les baby-boomers (42 à 60 ans), qui s'approchent de la retraite, les primes fondées sur le rendement de leur entreprise et les régimes d'options d'achat d'actions ou de participation différée aux bénéfices étaient les plus importants (74 %).

- Les travailleurs d'âge mûr (61 ans et plus) partageaient l'avis des baby-boomers sur ce qui importait le plus et étaient au nombre de ceux pour lesquels les heures flexibles présentaient le moins d'intérêt (57 %).

"La plupart de ceux qui chercheront à changer d'emploi l'an prochain seront probablement des cadres intermédiaires ou des membres du personnel de base", observe Madame Galipeau. Les jeunes de la génération Y (20 à 26 ans) occupent encore règle générale des postes de premier échelon, et les travailleurs d'âge mûr sont sur le point de prendre leur retraite. Les baby-boomers et les employés de la génération X interrogés, qui représentent la majorité dans la plupart des effectifs, témoignent des taux d'insatisfaction les plus élevés, en particulier liés à des aspects comme la charge de travail, la rémunération et les possibilités d'apprentissage.

La culture organisationnelle évolue, et le rapport de force est en train de se renverser en faveur des chercheurs d'emploi et des employés. Les employeurs doivent investir du temps et des ressources pour découvrir ce qui anime leurs employés - en tant qu'individus et en tant que génération - et comment les retenir. "Le revirement de pouvoir est clairement en cours, déclare Sébastien Girard, directeur de marché, Rive-Sud de Montréal pour Randstad. Les employés talentueux sont très recherchés. Les employeurs doivent accorder une attention accrue à ce qui est vraiment nécessaire pour attirer, retenir et encourager les meilleures ressources."

A propos de Randstad Canada

Randstad Canada, dont le siège social est situé à Montréal, est une filiale entièrement détenue par Randstad Holding nv, organisation dont le chiffre d'affaires s'élève à 9,3 milliards de dollars. Au troisième rang mondial des agences de recrutement, Randstad Holding nv offre des services professionnels d'emploi par l'entremise de 2 400 bureaux répartis dans 20 pays d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Asie. La préoccupation centrale de Randstad est de réaliser des jumelages gagnants entre la demande des gens à la recherche d'un emploi valorisant rempli de défis et les entreprises en quête de personnel détenant les habiletés et l'expérience adéquates. Randstad vise à atteindre les sommets dans le jumelage de l'offre et de la demande sur le marché du travail.

Renseignements