BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Nesbitt Burns

BMO Nesbitt Burns

27 nov. 2010 09h00 HE

RAPPEL-Avis aux médias: BMO Nesbitt Burns conseille aux Canadiens de ne pas attendre au mois d'avril et leur offre quelques tuyaux sur l'impôt

La date limite du 31 décembre approche à grands pas pour les Canadiens qui veulent réduire leur impôt sur leurs revenus de placement.

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwire - 27 nov. 2010) - Les Canadiens associent habituellement la saison des impôts au printemps, mais ils pourraient maximiser leur épargne en réfléchissant à des stratégies de réduction d'impôt pour 2010 bien avant la date limite pour la production des déclarations de revenu. 

Selon John Waters, directeur, Planification fiscale, BMO Nesbitt Burns, on ne devrait pas attendre la nouvelle année avant de commencer à penser aux impôts, parce que plusieurs des dates butoirs pour réduire ses impôts coïncident avec la fin du calendrier civil.

« Les Canadiens peuvent utiliser plusieurs stratégies, parfois très simples, pour payer moins d'impôt, à condition de les mettre en œuvre avant la fin de 2010, a déclaré M. Waters. La meilleure stratégie consiste à vous renseigner sur les options qui s'offrent à vous et à élaborer un plan. »

Une récente étude de Nesbitt Burns a montré que plus des trois quarts des Canadiens ne tiennent pas compte des répercussions fiscales lorsqu'ils investissent et que près de 40 % des investisseurs ne sont pas sûrs de profiter de tous les encouragements fiscaux qui leur sont offerts.

John Waters propose cinq stratégies de fin d'année pour payer moins d'impôt :

1. Acomptes provisionnels d'impôt de l'année précédente – Date limite : 15 décembre 2010

  • Si l'impôt sur le revenu estimatif d'une personne pour l'année, ou pour l'une ou l'autre des deux années précédentes, dépasse 3 000 $ (1 800 $ dans le cas des résidents du Québec), cette personne peut être tenue de verser des acomptes provisionnels d'impôt. Les acomptes provisionnels des particuliers doivent être versés quatre fois par année, le dernier versement devant être fait le 15 décembre. 
  • Les investisseurs canadiens sont souvent tenus de verser des acomptes provisionnels, car l'impôt sur les revenus de placement n'est pas prélevé à la source. Par conséquent, les investisseurs qui négligent de faire un de leurs versements peuvent avoir à payer un intérêt non déductible. C'est le bon moment, maintenant, de vérifier les acomptes effectués jusqu'à présent, afin de déterminer si un montant supplémentaire doit être versé.

2. Vente à perte à des fins fiscales – Date limite : 24 décembre 2010

  • Si un Canadien possède un placement qui s'est déprécié, il peut le vendre avant la fin de l'année afin de compenser les gains de capital réalisés plus tôt au cours de l'année et de réduire ainsi le total de ses impôts à payer.
  • Il est important de s'assurer que la vente est avantageuse selon les principes de placement, car les actions vendues à perte ne peuvent pas être rachetées pendant au moins les 30 jours suivant la vente. Donc, si vous voulez utiliser cette stratégie, consultez votre conseiller BMO Nesbitt Burns et votre conseiller fiscal.

3. Dons de bienfaisance – Date limite : 31 décembre 2010

  • Au lieu de donner de l'argent à des organismes de bienfaisance, les investisseurs devraient envisager de donner des titres à valeur accrue négociables sur le marché public, ce qui peut leur procurer un crédit d'impôt égal à la valeur des titres donnés. De cette façon, ils pourraient également éviter l'impôt sur les gains de capital qu'ils devraient autrement payer sur les gains accumulés sur les titres. Afin de recevoir un reçu officiel pour l'année 2010, assurez-vous que tous vos dons de bienfaisance sont faits avant le 31 décembre.
  • Le 31 décembre est également la date de paiement finale pour obtenir une déduction fiscale ou un crédit d'impôt pour des dépenses engagées en 2010, comme les frais de garde d'enfant, les frais de scolarité pour raison médicale et les pensions alimentaires.

4. Revenu de dividendes – Date limite : 31 décembre 2010

  • Les taux d'imposition des particuliers applicables aux dividendes admissibles ont augmenté en 2010, et d'autres hausses sont prévues en 2011 et en 2012. Compte tenu de ces changements récents, les investisseurs devraient examiner leur portefeuille de placements afin de déterminer s'ils devraient en modifier la composition. 

5. Cotisations à un REEI – Date limite : 31 décembre 2010

  • Le régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) a été conçu pour les personnes handicapées et offre à la fois l'avantage de pouvoir reporter l'impôt sur la croissance de l'investissement et celui de recevoir une subvention du gouvernement. La date limite pour contribuer à ce régime est le 31 décembre de chaque année.

M. Waters est également disponible pour discuter des sujets suivants :

  • Notions fondamentales de planification fiscale : Des conseils simples qui peuvent être utiles à tous les Canadiens qui cherchent à comprendre comment leurs investissements sont imposés et comment éviter de commettre des erreurs en remplissant leur déclaration de revenu.
  • Planification fiscale concernant les investissements : Ce que vous devez savoir sur l'imposition de vos investissements, y compris les comptes enregistrés et non enregistrés.
  • Idées erronées : Comprendre certaines idées erronées qu'ont souvent les Canadiens en rapport avec les investissements et la fiscalité.

Renseignements

  • Pour obtenir une entrevue, veuillez vous adresser à :
    Sarah Bensadoun
    Montréal
    514-877-8224
    sarah.bensadoun@bmo.com