BMO Nesbitt Burns

TSX : BMO
NYSE : BMO


BMO Nesbitt Burns

22 mars 2013 09h00 HE

RAPPEL: BMO Nesbitt Burns offre des conseils sur la manière de réduire les impôts à payer

- Soixante-trois pour cent des Canadiens ignorent comment le revenu de dividendes est imposé; 58 pour cent méconnaissent l'imposition des gains en capital

- Les dons à des oeuvres de bienfaisance, le REER et le CELI comptent parmi les stratégies que les Canadiens peuvent adopter pour réduire leurs impôts

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 22 mars 2013) - Alors que les Canadiens se préparent à produire leur déclaration de revenu de 2012, BMO Nesbitt Burns les encourage à analyser soigneusement les conséquences fiscales du revenu généré par leurs investissements et à adopter des stratégies de réduction des impôts sur les placements.

Selon un sondage de BMO Nesbitt Burns, bon nombre de Canadiens méconnaissent les répercussions fiscales des revenus de placement, notamment :

  • comment les gains en capital sont imposés (58 pour cent);
  • comment le revenu de dividendes est imposé (63 pour cent).

« À titre d'investisseur, vous voulez bien sûr vous assurer que vos placements pourront vous aider à atteindre vos objectifs financiers, mais il est tout aussi important de réfléchir à leur répercussions fiscales », a déclaré John Waters, vice-président et chef, Expertise technique, Gestion de patrimoine, BMO Nesbitt Burns. « L'imposition du revenu de vos placements peut avoir une incidence sur leur rendement net. Il existe cependant diverses stratégies fiscales susceptibles d'aider les Canadiens à réduire leurs impôts à payer maintenant et plus tard. Ne manquez pas de vous renseigner sur ces options et de planifier en conséquence. »

BMO Nesbitt Burns vous offre les stratégies suivantes de réduction des impôts sur les placements et gains en capital :

  • Compensez vos gains en capital par des pertes en capital : Si un investisseur subit des pertes en capital dans la même année d'imposition où il fait un gain en capital important, il peut réduire l'impôt à payer sur le gain en capital. Par conséquent, il est important d'examiner votre portefeuille afin d'envisager la vente de certains placements avec des pertes accumulées afin de compenser les gains en capital réalisés plus tôt au cours de l'année, pourvu que la vente soit avantageuse dans une optique de placement.

  • Faites un don de titres cotés en bourse qui se sont appréciés : Lorsque vous faites un don de titres cotés en bourse à un organisme caritatif dûment enregistré, l'impôt sur les gains en capital qui s'applique généralement à la vente d'un titre est éliminé. L'investisseur reçoit aussi un reçu d'impôt équivalant à la juste valeur marchande des titres en date du don.

  • Cotisez à un REER : Les cotisations à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) sont déductibles d'impôt et le revenu tiré d'un REER n'est imposé qu'au moment du retrait, ce qui signifie que l'épargne croît plus rapidement qu'en dehors d'un REER. Optimisez votre REER en maximisant votre limite de cotisation annuelle ou en cotisant au REER de votre conjoint.

  • Investissez dans un CELI : Le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) est un outil de placement avantageux sur le plan fiscal qui combine les avantages de l'épargne à l'abri de l'impôt et celui des intérêts composés pour assurer la croissance de votre épargne.

  • Créez des déductions d'impôt : Pour certains investisseurs, la possibilité d'obtenir d'autres déductions fiscales pour compenser l'augmentation du revenu peut réduire l'impôt à payer en raison de la réalisation de gains en capital dans un portefeuille non enregistré. Par exemple, les rentrées de fonds supplémentaires de la vente d'un placement pourraient vous permettre d'augmenter votre cotisation à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER), particulièrement si vous avez reporté des années précédentes des droits importants de cotisation à un REER.

  • Envisagez un transfert à imposition différée : De nombreux rachats d'entreprise permettent aux actionnaires vendeurs d'échanger toutes leurs actions ou une partie de celles-ci contre des actions de la société qui fait l'acquisition. Cette option offre généralement aux actionnaires canadiens la possibilité de différer l'impôt sur les gains accumulés sur les anciennes actions en produisant les formulaires appropriés de choix en matière fiscale avant l'échéance prescrite.

  • Reportez une partie des gains à l'année d'imposition suivante : Si le produit d'une vente qui déclenche un gain en capital n'est pas entièrement un montant à recevoir dans l'année de la vente, il peut être possible de reporter l'imposition d'une partie raisonnable du gain jusqu'à l'année où le produit devient un montant à recevoir.

  • Envisagez de partager votre revenu : Il vous est possible de partager votre revenu parmi les membres de votre famille qui sont imposés à un taux d'imposition inférieur (sous réserve de règles d'attribution éventuelles). Le partage d'une pension entre époux ou conjoints de fait, l'octroi d'un prêt portant intérêt à des membres de la famille imposés à un taux d'imposition inférieur et des cadeaux à des membres adultes de la famille (comme un parent ou un enfant adulte) comptent parmi les stratégies de partage de revenu valides.

Pour de plus amples renseignements sur BMO Nesbitt Burns et sur les placements, visitez le site www.bmo.com/nesbittburns-francais.

Renseignements